Révéler la persécution
 

Révéler la persécution

Torture | Arrestations, enlèvements, disparitions | Lavages de cerveau | Détentions illégales et emprisonnements | Extorsions | Persécutions dans la société | Dans les camps de travail | Témoignages individuels | Accusations fabriquées | Hôpitaux psychiatriques | condamnations illégales | Usage de faux et mensonges | Violer la loi | Procès secrets | avortements forcés | Traffic d'organes | Travail forcé | Persécution hors de Chine

  • Pressions de l’Ambassade de Chine sur la Mairie du 3ème à Paris

    Une porte parole de l’Association France Falun Gong, Dominique Soufaché, a déclaré: “La persécution du Falun Gong n’est pas un problème chinois, elle nous concerne tous dès lors que le gouvernement chinois tente d’appliquer ses mesures répressives à l’étranger.” Elle a rappelé que l’automne dernier le régime chinois tentait d’exporter en France sa propagande anti- Falun Gong en organisant une soi-disant “exposition anti-secte” qui sous couvert de “défendre les droits de l’homme” (sic) exposait les mensonges (tels que celui des immolations de janvier 2001) fabriqués par le gouvernement chinois depuis le début de la répression pour justifier la persécution.
  • La police de Beijing embauche des jeunes sans emploi pour battre les pratiquants qui font appel place Tiananamen

    Selon des sources internes, quelques postes de police de Beijing ont embauché de nombreuses personnes sans emploi d’un vingtaine d’années, qui sont venus d’autres provinces pour trouver du travail à Beijing, pour battre les pratiquants arrêtés pour avoir fait appel place Tiananmen. Le poste de police offre chambre et logement et paye à chacun un salaire mensuel d’environ 300 à 500 Yan . Ces personnes soumettent les pratiquants à une torture extrêmement barbare pour les forcer à dire leurs noms et adresses. Ils plantent des aiguilles d’acier dans les mains et les pieds des pratiquants , battent leurs mains avec des bâtons de bambou et même piétinent les doigts de leurs pieds avec de lourdes bottes de cuir garnies de pointes de métal.
  • Mesures répressives pour empêcher les chinois de Chine continentale qui voyagent à l’étranger d’apprendre la vérité de Falun Gong

    Selon des nouvelles de Chine, afin de cacher la vérité au public, les autorités répriment et menacent ceux qui voyagent à l’étranger. On a demandé aux sections de la sécurité nationale de tous les bureaux de sécurité publique à tous les niveaux communaux d’éduquer” les citoyens qui doivent voyager hors de Chine afin qu’ils s’abstiennent de parler du Falun Gong et d’accepter des tracts dans les pays étrangers. Ils menacent les voyageurs d’éventualité d’ être interviewés par des reporters de Chine pour les “tester” au cours de leur voyage. S’ils ont imprudemment parlé du Falun Gong, leur lieu de travail en sera averti par les reporters et ils pourraient être congédiés de leur travail.
  • SOS: Jiang Zemin a donné l'ordre de tuer sans pitié chaque province a sa liste de condamnations à mort

    Nouvelle de Changchun -- des informations internes venant de Chine continentale révèlent que, après que le réseau de la télévision câblée de la ville de Changchun ait soudain diffusé le 5 mars 2002 des films sur la vérité du Falun Gong, dans cette ville, 3 élèves de Falun Gong ont été kidnappés par le "bureau 610" local. Le pervers en chef Jiang Zemin a en conséquent donné l'ordre de "tuer sans pitié". Actuellement le "Bureau 610" de la province de Jilin et celui de la ville de Changchun sont en train de déterminer la liste des élèves de Falun Gong qui seront condamnés à la peine de mort ou à une lourde peine
  • Derrière la façade d’une "école de droit" une classe de lavage de cerveau tue des pratiquants de Dafa

    Dans la commune de Haizhu, ville de Guangzhou dans la Province du Guandong, au neuvième étage de l’Institut Social de Mme He Guirong dans la rue principale de Guangzhou, une classe de lavage de cerveau persécute les pratiquants de Dafa. On s’y réfère comme à une soi-disant « Ecole de Loi ». Là les personnes malveillantes ne suivent aucune procédure légale, ni ne présentent aucune preuve légale d’accusation contre les pratiquants de Falun Dafa innocents. Depuis Avril 2001, de nombreux pratiquants ont été persécutés là et certains y sont encore détenus pour de longs termes.
  • Danemark – L’Ambassade rejette la demande de visa pour la Chine d’un pratiquant malgré l’état de santé critique de son père.

    Je ne parlerai pas ici de comment le gouvernement Chinois traite les pratiquants de Falun Gong en Chine. J’aimerais seulement demander si l’ambassade Chinoise avait encore une conscience lorsqu’elle a pris une telle décision
  • Quelques exemples de la persécution des pratiquants étudiant à l'université Qinghua

    M. Huang Kui: Reçu à l'université Qinghua (Tsinghua) sans examen d'entrée, obtenu un degré de Ph.D.. Il a reçu le diplôme de l’étudiant le plus excellent du Service des Instruments de Précision. L'honneur n’est donné qu’à un seul, à l'étudiant le plus excellent diplômé de chaque service. Pour sa pratique de Falun Gong, M. Huang a été détenu pendant une année sous la charge fabriquée de subversion. Il fait face à une grave condamnation à ce moment.
  • Un étudiant chinois privé du droit d’avoir un passeport

    Récemment, les journaux de Los Angeles, y compris le World Journal, ont consacré des articles au cas d’un jeune étudiant de l’Université de Californie du Sud, Michael Ke Ye, privé du droit d’avoir un passeport du fait de sa pratique du Falun Gong.
  • Appel : Li Dan, pratiquant de Dafa de Russie a été illégalement arrêté alors qu’il visitait ses parents.

    Li Dan, un pratiquant de Falun Dafa est retourné en Chine visiter sa famille. Li a été violemment arrêté par le Bureau National de Sécurité de Shenyang et est illégalement détenu au Camp de Travail forcé de Zhangshi.
  • Le Maire de la ville de Xiling est torturé à mort pour sa pratique du Falun Gong

    Feng avait eu 44 ans cette année. Il était Maire de la ville de Xiling, Province de Hebei. Les autorités l’ont arrêté en Octobre 1999 et condamné à trois ans dans un camp de travail forcé. Parce qu’il continuait fermement sa pratique pendant sa détention, les gardes du camp l’ont férocement torturé ...
  • Mon point de vue sur le rapport de l’agence de presse Xinhua au sujet de Shenli Lin

    Après que l’agence de presse Xinhua ait coupé le discours du Président Bush à l’université Tsinghua, elle a publié le 24 février un rapport en anglais intitulé de manière toute créative : "Le pratiquant de Falun Gong Shenli Lin est libéré après avoir reçu des soins humanitaires." Après avoir lu l’article en entier, j’ai découvert que les soi-disant ‘secours humanitaires’ faisaient ici référence à la détention illégale de M. Lin pendant deux ans dans un camp d’éducation par les travaux forcés de Chine continentale.
  • Avortement forcé

    Un bébé de sept mois pas encore né meurt dans la douleur après un combat de 40 heures dans le sein de sa mère.
  • Un piège du Bureau de la Sécurité Publique

    Le 5 février 2002, le Bureau de la Sécurité Publique de Changchun a installé trois panneaux d'affichage calomniant le Maître et Dafa. Ils les ont placés à côté d'un bâtiment sur la route Renmin, près du Bureau de la Sécurité Publique. Ils ont arrêtè des pratiquants en se postant près des panneaux pour voir qui s'en approcherait pour les déchirer. Le Bureau avait ordonné aux policiers de ne porter que des habits civils et de faire trois équipes de jour pour arrêter les pratiquants.
  • Policiers ou criminels?

    Le matin du 13 février 2002, de bonne heure (le lendemain du festival de printemps chinois), le pratiquant Jiang Honglu de la ville de Mishan City, a été repéré par la police alors qu'il collait des affiches clarifiant la vérité sur Falun Dafa. A ce moment, le policier Yongshan a sorti son arme et a tiré , brisant la jambe de Jiang.
  • Un étudiant en médecine de l'université de Jilin est expulsé parce qu’il persiste dans ses convictions

    "Je suis un étudiant inscrit dans un programme de cinq ans à l'école de médecine de l'université de Jilin, dans la ville de Changchun, province de Jilin. En raison de la persécution du Falun Gong par le régime de Jiang, je ne peux pas obtenir mon diplôme bien qu’ayant étudié pendant 7 ans. Voici mon histoire. "