Camps de la mort et trafic d'organes

Eléments d'enquête | Voix de justice - soutiens | Couverture des médias | Manifestations pacifiques - Forums - Débats | CIPFG | Documents de référence | Opinions et commentaires | Rapports d'enquête | Révélations et Témoignages | Conférences de presse - Déclarations | Enquêtes indépendantes

  • Sydney, Australie: Une pétition appelle à des amendements à la législation pour aider à mettre fin aux atrocités de collecte d’organes en Chine

    Une pétition avec plus de 70 000 signatures a été présentée à David Shoebridge et Jamie Parker, membres du Parlement de l’État de Nouvelles Galles du Sud lors d’une conférence de presse devant le bâtiment du Parlement, le 24 avril 2013. La pétition cherche à mettre fin au prélèvement illicite d’organes sur des pratiquants de Falun Gong de leur vivant en demandant au Parlement de NSW d’amender une loi existante "Cette pétition présentée aujourd’hui a trois fois plus de signatures que toutes celles présentées à la Chambre Haute de NSW en 2012, et sera en réalité la pétition la plus importante de toute la vie du Parlement depuis 2011" a entre autres déclaré le député David Shoebridge de NSW à la conférence de presse ...
  • L’investigation en cours du prélèvement d’organes à vif rapporte des preuves de mauvais augure

    Une femme dans la soixantaine du district de Saertu de la ville de Daqing, province du Heilongjiang, a reçu une transplantation de foi et de cœur dans un hôpital de Pékin en 2010. Le donneur était un homme d’une vingtaine d’années. Selon cette femme, il y a un terrain de jeu dans l'arrière-cour de l’hôpital. En été, l'arrière-cour est pleine de patients en attente d’opération de greffes. Chaque patient est installé dans un lit en plein air, avec des rideaux sur les côtés pour l'intimité. Il ne faut à l'hôpital qu’environ une semaine pour trouver un donneur compatible, et il facture 200 000 à 300 000 yuans pour chaque organe ...
  • Caijing, un magazine chinois révèle que les tribunaux et les hôpitaux militaires sont impliqués dans le commerce illégal d'organes 

    Un journaliste d’un magazine financier chinois déclare qu’une enquête réalisée en 2012 a révélé une chaîne d'approvisionnement et que des hôpitaux militaires, des tribunaux et des juges y sont impliqués. Les rapports détaillés n’ont été publiés que cette semaine, mais ils donnent du poids à des années d'allégations selon lesquelles le régime chinois est impliqué dans l'abus de transplantation systématique.
  • Elément d’enquête: J’ai entendu la police mentionner "Sujiatun"

    Je suis un pratiquant de Falun Gong dans la Province du Hebei. Je suis allé à Pékin en 2003 faire appel au nom du Falun Gong. Sur la Place Tian An Men j'ai crié : "Falun Dafa est grand ! Le Maître est innocent!" J’ai été alors arrêté et détenu dans une grande cour intérieure. Au bout de deux jours, je leur ai donné mon nom et mon adresse. Ils ont appelé mon bureau provincial basé à Pékin. Et tandis que j’attendais qu’ils viennent me récupérer, j’ai entendu une conversation entre deux fonctionnaires de police sur ce qui serait fait à ceux qui refusaient de donner leur noms ...
  • Le crime de prélèvement d'organes au centre des discussions lors de la 41ème réunion annuelle de la Société internationale pour les droits de l'homme en Allemagne

    La branche allemande de la Société Internationale pour les Droits de l'Homme (ISHR) a accueilli la 41ème Conférence annuelle de la Société internationale pour les droits de l'homme du 12 au 14 avril 2013 à Bonn l'ancienne capitale allemande. L’actuelle crise des droits humains en Chine, y compris le prélèvement d'organes par le régime sur des pratiquants de Falun Gong emprisonnés, ont été discutés dans le cadre des points principaux du programme 2013 des discussions du groupe de travail ...
  • Des pratiquantes torturées et empoisonnées dans le camp de travaux forcés pour femmes de Tumuji

    Le 21 juin 2012, vingt-cinq pratiquantes de Falun Gong ont été transférées du camp de travaux forcés pour femmes de Daxing à Pékin au camp de travaux forcées pour femmes de Tumuji, en Mongolie Intérieure. Ceci parce que ces pratiquantes n’étaient pas enregistrées en tant que résidentes permanentes de Pékin, et se trouvaient au sein d’un groupe de 60 personnes transférées hors des installations de Daxing. Le groupe a atteint Tumuji, le 22 juin, et a été directement emmené dans le camp de travaux forcés pour femmes de Tumuji, après un voyage de 18 heures ...
  • Enquêter sur le prélèvement d’organes : En 2006 Luo Qintian de Chengde, dans la province du Hebei a subi deux chirurgies de greffe de foie en l'espace de dix jours

    Luo Qintian, un chauffeur de la Banque agricole de Chengde, dans la province du Heibei, est allé se faire examiner à l'hôpital en janvier 2006, où on lui a dit qu'il avait besoin de se faire greffer un foi s'il voulait continuer à vivre. Un foi a été disponible en seulement trois jours après son admission à l'Institut de greffes de foie de l'Hôpital général des Forces arménes. L'opération a été effectuée immédiatement. Après quelques jours, la chirurgie s'est avérée un échec et un médecin a dit à la fille du patient qu'un autre foi était disponible ...
  • Un des plus influents hebdomadaires d’information allemand couvre les atrocités de prélèvement d’organes en Chine

    L'hebdomadaire d’information d'outre-Rhin, Die Zeit, couvre en un article approfondi publié le 7 mars 2013, le crime du Parti communiste chinois prélevant les organes de pratiquants de Falun Gong de leur vivant et les vendant à des patients occidentaux pour de gros profits. Intitulé "Coeur sur commande", l'article part de l'histoire d’un détenu condamné à mort pour établir comment les pratiquants de Falun Gong sont victimes de prélèvement d’organes à vif. Il soulève des questions éthiques pour les compagnies pharmaceutiques et les hôpitaux européens impliqués ...
  • Les crimes de prélèvement d'organes à vif choquent Pittsburgh

    Les crimes du Parti communiste chinois prélevant les organes de pratiquants de Falun Gong de leur vivant ont été un sujet très discuté récemment à Pittsburgh, dont l'université jouit d'une réputation mondiale dans le domaine de la chirurgie des greffes. Des véhicules ont circulé avec d’immenses panneaux avec le message "Stop au prélèvement d'organes" et des bénévoles, bravant les intempéries, ont déployé banderoles et panneaux sur la place du Marché et en face du Centre médical. Un homme choqué par ces atrocités s'est mis à pleurer et appelait les passants à signer la pétition. Un autre homme s'est agenouillé, il a retiré son chapeau, et a signé solennellement son nom ...
  • Pittsburgh, États-Unis: La profession médicale aborde les abus de greffes en Chine

    Un forum sur la transplantation d'organes a eu lieu à l'Université de Pittsburgh le 28 mars 2013, spécifiquement focalisé sur les pratiques abusives ayant lieu en Chine. Les intervenants ont discuté le problème des pratiquants de Falun Gong, qui sont gravement persécutés en Chine et systématiquement pris pour cibles comme donneurs non-consentant d’organes pour les opérations de greffes. Le centre médical de l’'Université de Pittsburgh, un des leaders mondiaux dans le domaine de la chirurgie de transplantation d'organes, a accueilli l'événement ...
  • Australie: Le Sénat passe une motion s’opposant aux prélèvements d’organes à vif en Chine

    Après que plusieurs enquêtes indépendantes aient confirmé les allégations selon lesquelles des pratiquants de Falun Gong emprisonnés étaient assassinés pour leurs organes, des pays dans le monde ont réfléchi à la manière de mettre fin à cette terrifiante pratique. Le sénat australien se joint aux Nations Unies, au Conseil de l’Europe et autres grandes nations en prenant position contre les prélèvements criminels d’organes en Chine ...
  • La prison de Yongchuan à Chongqing soumet les pratiquants de Falun Gong à des prélèvements sanguins sans leur consentement

    Plus de cent pratiquants de Falun Gong ont été brutalement persécutés dans la prison de Yongchuan Chongqing depuis juillet 1999. Au moins cinq ont été persécutés à mort. Chaque année la prison soumet les pratiquants à des prélèvements sanguins contre leur volonté. Depuis que la nouvelle de prélèvements d'organes par le PCC(Parti communiste chinois) sur des pratiquants de Falun Gong de leur vivant s'est répandue, les intentions de la prison de Yuangchuan semblent claires ...
  • Indices d'enquête : Un organe compatible trouvé en l'espace de 10 jours à l'Hôpital de la région militaire de Shenyang

    Mme Wei Fengqin de la ville de Shahe, canton de Yitong, province de Jilin, a obtenu une greffe de coeur dans l'Hôpital général de la région militaire de Shenyang à 10 h le matin du 17 novembre 2012. 10 jours après les tests initiaux pour la greffe de Mme Wei, un organe compatible était trouvé.
  • Lien soupçonné avec le prélèvement d'organes : Un soldat se souvient d'un événement à faire froid dans le dos

    J'ai rencontré un jeune homme en automne 2006, qui avait servi comme militaire dans la ville de Dandong, Province du Liaoning. Il m'a parlé d'un incident s'étant produit plusieurs années auparavant et qui continuait à le hanter. "C'était par une froide journée de décembre 2000. Notre unité a été soudainement appelée, une mission urgente vers 1h00 du matin. Nous avons enfilé notre équipement complet et sommes allés à la gare de Dandong et l'avons encerclée ...
  • Corée du Sud: Prendre position contre les atrocités de prélèvements d'organes en Chine (suite et fin)

    Un évènement pour la sortie de la version coréenne du livre State Organs: Transplant Abuse in China a eu lieu au Centre de la jeunesse catholique de Séoul en Corée du Sud le 20 février 2013. Deux jours plus tard, des organisations des droits humains et des experts de divers domaines médicaux et juridiques en Corée ont organisé une conférence intitulée "Réalité et avenir de la transplantation d'organes” dans le bâtiment de l'Assemblée nationale coréenne...