Qu’est-il réellement arrivé à ces deux pratiquants de Falun Gong?

Par un pratiquant de Falun Dafa de Chine
 

Epoch Times, un journal chinois libre du contrôle du régime chinois, rapportait que les organes de M. Xia Junfeng, pratiquant de Falun Gong, auraient été prélevés et vendus pour le profit, et les internautes en Chine, ont récemment commencé à prêter attention à cette affaire.


Une famille entière disparait

Après avoir lu un article sur le décès de M. Xia, il m’est venu à l’esprit que les organes de M. Li Baishun, un pratiquant décédé suite à la persécution, avaient aussi pu être prélevés et vendus pour le profit.


Un article sur lui et sa famille a été publié le 1 août 2013, sur le site Internet Minghui : Ville de Jinzhou : M. Li Baishun et sa fille adolescente, assassinés lors d’une garde-à-vue policière, son épouse et ses fils, illégalement emprisonnés.


M. Li a été arrêté aux alentours du 20 novembre 2011, alors qu’il distribuait une information à propos du Falun Gong. Il est décédé au poste de police de Zhengda, et la cause du décès est inconnue. Lorsque son épouse et ses deux fils ont tenté de découvrir ce qui s’était produit, ils ont été arrêtés et condamnés à de longues peines de prisons. Sa fille adoptive de 13 ans, est aussi décédée dans le poste de police de Zhengda. La police affirme qu’elle s’est suicidée en prenant du poison. La situation des fils de M. Li est inconnue.


Un acte criminel soupçonné dans la mort de M. Li Baishun

La police a averti la famille de M. Li qu’il s’était suicidé. Si telle était la vérité, pourquoi la police se serait-elle inquiétée des appels de son épouse ?


Il n’y avait aucune nécessité pour les fonctionnaires du Comité des affaires politiques et légales et du Département judiciaire de condamner l’épouse de M. Li à trois ans et onze mois de prison, un de ses fils, à huit ans et l’autre, à sept ans et demi, à moins qu’ils n’aient voulu dissimuler quelque chose à propos du décès de M. Li.


L’épouse de M. Li, Mme Li Yanqiu, a été forcée à laisser incinérer son corps. Elle n’a pu voir le corps. Cependant, le corps de sa fille a été placé dans le funérarium de Jinzhou.
M. Li a t-il été incinéré pour dissimuler le prélèvement de ses organes?


Li Xiaodong, directeur du poste de police de Zhengda, s’est assuré que l’épouse de M. Li soit condamnée à la prison. Il l’a aussi obligée à signer les documents de crémation. Étant en prison, elle n’a pu voir le corps de son mari avant sa crémation, ni faire appel pour découvrir la vérité derrière son décès.


Soupçons concernant la mort de la fille de M. Li

On a affirmé à Mme Li Yanqiu que sa fille, Li Meijiao s’était suicidée. Ceci semble improbable.


Li Meijiao n’était âgée que de 13 ans et elle est décédée au poste de police. Comment une jeune fille de 13 ans aurait-elle pu se procurer du poison ? À moins que le poison ne soit extrêmement violent, elle ne serait pas morte immédiatement. La police lui a-t-elle apporté une aide médicale ?


Li Meijiao était la seule de la famille de M. Li à ne pas avoir été envoyée en prison. Il est plus probable que la police l’a assassinée pour empêcher toute fuite d’information.


Les deux fils de M. Li ont disparu

Où se trouvent les deux fils de M. Li ? Après leur arrestation et leur condamnation, ils ont disparu. L’agent Liu Xiaodong a expliqué à Mme Li Yanqiu qu’il ne pouvait les trouver pour signer les documents de la crémation de M. Li Baishun. Sont-ils aussi morts? Ou leurs organes ont-ils été prélevés?


Le cas de Mme Li Yanqiu a été marqué top secret. Elle a été forcée de signer les documents de crémation pour les corps de son mari et de sa fille. De plus, les gardes de la prison l’ont menacée en lui interdisant de ne rien révéler sur sa famille à aucune des détenues.

Version anglaise :
What Really Happened to These Two Falun Gong Practitioners?

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.