Ville de Jinzhou : M. Li Baishun et sa fille adolescente, assassinés lors d’une garde-à-vue policière, son épouse et ses fils, illégalement emprisonnés

M. Li Baishun, la cinquantaine, était un employé de la filiale Tiebei de la société immobilière de la ville de Jinzhou, dans la province du Liaoning. Il vivait dans la Communauté du jardin de Wenzheng, district de Linghe.


M. Li distribuait des matériaux pour informer les gens sur la persécution du Falun Gong, lorsqu’il a été illégalement arrêté par la police, conduite par Liu Xiaodong, le directeur du commissariat de police de Zhengda, aux alentours du 20 novembre 2011. Il a été emmené au commissariat de Zhengda où des agents lui ont demandé de leur révéler la source des matériaux. Ils ont utilisé la torture pour tenter de lui extorquer des aveux, et cette nuit-là, M. Li a été torturé à mort. Les départements concernés de la ville de Jinzhou ont tenu cette information cachée.


La police de Jinzhou a ensuite illégalement condamné l’épouse et deux fils de M. Li à de longues peines d’emprisonnement. Après quoi, la mère et les frères ont appris que la fille adoptive de M. Li, âgée de 13 ans, était aussi décédée dans la garde à vue policière de Jinzhou. Etant toujours emprisonnés sans personne de la famille qui soit encore à la maison, les informations détaillées sur sa mort et celle de sa fille, et sur le personnel ayant participé à cette atrocité restent peu claires.


La police a alors averti la famille de M. Li qu’il "s’était suicidé par peur de la punition suite à son crime."Les membres de sa famille n’y ont pas cru et son épouse, Mme Li Yanqiu et ses deux fils se sont rendus au Ministère de la sécurité publique à Pékin pour faire appel. Li Meijiao, la fille de 13 ans adoptée par M. Li est restée seule à la maison. Li Meijiao avait une très bonne relation avec M. Li Baishun et la mort de ce dernier a été un énorme coup pour elle. Lorsque Mme Li et ses deux fils se sont rendus à Pékin pour faire appel, Li Meijiao s’est rendue au poste de police de Zhengda, à Jinzhou, pour en appeler à la justice.


Lorsque Mme Li et ses fils sont revenus, ils ont découvert que Li Meijiao était absente. Plus tard, ils ont été avertis par les agents du poste de police de Zhengda que Li Meijiao était aussi décédée au poste de police. Liu Xiaodong et ses complices ont déclaré à Mme Li : « Votre fille a avalé du poison pour se suicider et après que nous l’ayons emmenée à l’hôpital, les médecins ont été incapables de la secourir. » Il a aussi déclaré : "Votre fille a constamment tenu des propos ‘contre-révolutionnaires’", révélant ainsi leur motivation pour lui nuire, puisqu’elle protestait apparemment contre la mort injustifiée de son père et qu’ils ont recouru à la torture en représailles.


Le 18 décembre 2011, Liu Xiaodong a trompé Mme Li pour qu’elle se rende au poste de police et lui a demandé qu’elle signe l’accord d’incinération pour la dépouille de son mari. Mme Li a déclaré que celui-ci ne s’était pas suicidé et a résolument refusé de signer. Elle a été emprisonnée une journée et une nuit et emmenée, le lendemain, dans le centre de détention de Jinzhou. Après cela, ses deux fils ont eus aussi été arrêtés et emmenés dans le centre de détention.


En mai 2012, le poste de police de Zhengda, le département de police du district de Linghe, le parquet du district de Linghe, le tribunal du district de Linghe et le Comité politique et juridique de Jinzhou ont collaboré, pour accuser faussement Mme Li et ses deux fils de « chantage » sans la moindre procédure légale. Les fils de M. Li ont été respectivement condamnés à huit et sept ans et demi de prison, et Mme Li Yanqiu a écopé de trois ans et onze mois. Elle est actuellement emprisonnée dans la 8eme salle de la prison provinciale pour femmes de Liaoning, agglomération de Shenyang. La situation de ses deux fils est inconnue.


Mme Li était une ancienne employée de la Compagnie de gaz de Jinzhou. Elle a subi deux opérations chirurgicales pour un cancer de la gorge et souffrait aussi de problèmes cardiaques. Actuellement, elle prend encore des médicaments en prison.


A présent, Mme Li n’a pas même pas d’argent pour acheter du papier toilette et souffre souvent de la faim. Sa fille et son époux lui manquent tous les jours, elle les voit souvent dans ses rêves et elle se réveille en larmes.


Sur les cinq membres de la famille de M. Li, deux ont été torturés à mort et les trois autres ont été condamnés à la prison. On ne sait rien de ce qu’est devenue la dépouille de M. Li et celle de Li Meijiao se trouve toujours à la morgue de l’agglomération de Jinzhou.


Liu Xiaodong est une personne brutale au cœur cruel. Il a assassiné des gens, mais il est libre de tout châtiment légal. En 2012, il est entré par effraction au domicile d’une personne dont le nom de famille est Liu suite à un conflit civil, l’a battue brutalement, endommageant gravement les os de sa hanche. M. Liu s’est couché devant l’entrée principale du département de police de Jinzhou en guise de protestation. Liu Xiaodong ayant quelques relations avec des "hauts fonctionnaires", le département de police de Jinzhou a décidé de traiter le cas en privé avec M. Liu, lui disant : "Si vous poursuivez Liu Xiaodong en justice, personne ne vous écoutera. Si vous vous abstenez, nous vous donnerons cent mille yuans." Finalement, l’affaire a été classée sans suite.

Depuis 1999, Liu Xiaodong a suivi strictement la politique de persécution du régime communiste contre Falun Dafa. Il a arrêté de nombreux pratiquants et recouru à des tortures brutales pour extorquer des aveux. Il a utilisé tous les moyens pour persécuter les pratiquants de Falun Gong.


Famille de Li Baishun :
1. Li Yanqiu, son épouse, âge inconnu, ancienne employée de la compagnie de gaz de Jinzhou. Détenue dans la prison pour femmes de la province de Liaoning.
2. Son fils ainé, nom inconnu, 30 ans passés, né de l’ancienne épouse de Li Baishun. Emprisonné, situation inconnue.
3. Fils cadet, nom inconnu, la trentaine, né de l’ancienne épouse de Li Baishun. Emprisonné, situation inconnue.
4. Li Meijiao, fille adoptive de Li Baishun et de Li Yanqiu, 13 ans. Décédée lors d’une garde-à-vue policière dans des circonstances suspectes.
5. Li Baishun a un frère ainé dans la province du Heilongjiang, mais ils n’ont pas eu de contact depuis plusieurs années.
6. Les parents de Li Baishun et de Li Yanqiu sont décédés. Ils n’ont pas d’autres membres de la famille dans la ville de Jinzhou.


Départements concernés ayant participé à la persécution:

Poste de police de Zhengda, Jinzhou
Département de police du district de Linghe, Jinzhou
Département de police de Jinzhou
Parquet du district de Linghe, Jinzhou
Parquet de de Jinzhou
Comité politique et juridique du district de Linghe, Jinzhou
Comité politique et judiciaire de Jinzhou
Prison provinciale pour femmes du Liaoning
Filiale Tiebei de la société immobilière de Jinzhou


Traduit de l'anglais :
Jinzhou City: Mr. Li Baishun and His Teenage Daughter Killed in Police Custody, His Wife and Sons Unlawfully Imprisoned

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs :chrisfym@fldf.be

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.