Sagesse traditionnelle

  • La profonde langue chinoise (18 ème épisode): le ciel (天)

    Lorsque le ciel était sombre et l’univers désert,Pan Gu (盤古) créa l’univers et le ciel.Depuis lors, l'éclat de la lune a brillé sur le règne humain,Le vent souffle et le soleil darde ses jolis rayons sur la terre.Il est inutile de juger qui est bon ou qui est mauvaisCar le ciel regarde toujours et n’oublie rien.Le ciel récompensera les bonnes actions et il punira les mauvaises Parce que la loi du ciel ne changera jamais et prévaudra toujours.
  • Le manque de respect envers les divinités fait perdre tous ses biens à un homme riche et important

    M. Wang du nord de la Chine était sans pitié et agressif. Lorsqu’il passait près d’un temple, il ne montrait jamais aucun respect. Parfois, il montrait même du doigt les statues des divinités et les insultait. En 1156 apr.J.C, un homme nommé Song Zhongzheng rendit visite à Wang et lui dit que respecter les divinités était porteur de chance, alors qu’insulter les divinités amènerait la malchance. Wang sentit que Song essayait de le convaincre pour lui faire changer sa conduite, ce qui irrita Wang. Il dit : " Ma famille est riche et la richesse est la chance accordée par le ciel. Pourquoi devrais je l’écouter ? "
  • Histoires de la Chine ancienne : un empereur aimable au grand cœur.

    L’empereur Xiaowen (孝文帝) était le sixième monarque de la Dynastie Wei du Nord (386 – 534 après J.C) durant la période des dynasties du Sud et du Nord (420 – 589 après J.C). Il était attentionné, décent et il se préoccupait toujours du bien être de son prochain. Quand il avait quatre ans, son père, l’empereur Xianwen (獻文帝), contracta une importante blessure. L’empereur Xiaowen retira le pus de la plaie de son père avec sa propre bouche.
  • Privilégier l’intérêt public en ignorant les rancunes personnelles

    Lu Yijian de la dynastie Song du Nord était le Premier ministre durant le règne de Renzong et reçut le titre de "Xuguogong." Fan Zhongyan était un conseiller de l’empereur. Les points de vue politiques de Fan différaient de ceux de Lu Yijian, aussi critiquait il souvent Lu Yijian. Un jour, Lu Yijian dit à l’ Empereur Renzong : "Fan Zhongyan est vertueux et talentueux; le gouvernement devrait lui donner davantage de responsabilité. Il est capable de tenir des positions bien plus élevées que la sienne actuellement." Fan fut alors promu à de plus hautes positions. Rengzong pensa que Lu Yijian était une personne exceptionnellement noble...
  • La profonde langue chinoise (12 ème épisode): La maison(家)

    Un groupe d’enfants récitent un poème d’ouverture:"Chaque foyer a ses propres problèmesEtendre dehors le linge sale donnera mauvaise réputation à la familleDans une maison, un père aimant et un fils à la piété filiale est ce qu'il y a de plus chaleureuxUn mari et une femme qui s'apprécient l’un et l’autre ont une vie entière d’amourQuand les frères et les sœurs partagent un même cœurLa famille est contente et en paix et toute chose va comme il le faut"
  • La profonde langue chinoise ( 10 ème épisode): l’éléphant (象)

    Le petit et le gros éléphant sont tous les deux robustes.Ils ont de longues trompes et beaucoup de talents.Ils utilisent leurs grandes oreilles en guise d’éventail pour se rafraîchir.Ils n’aiment pas la chaleur ou la saleté mais adorent se baigner. Ils ont un grand cœur donc ils n’aiment pas se battre.Parce que les éléphants ont bon cœur, ils ont une longue vie.
  • Histoires de l’ancienne Chine : Le ciel aide un homme à réussir un examen impérial parce qu’il a defié le désir charnel

    Certains pourraient dire que Ping Chengxiu a fait face à une toute petite chose. Mais ils peinent à réaliser que même une ‘’broutille’’ manifeste la moralité d’une personne et son intégrité personnelle. Si quelqu’un ne peut gérer une petite chose, comment pourrait il bien faire lorsque survient un gros problème ? On doit être strict avec soi-même et mener une vie droite, à tout moment. Autrement, comment pourrait on bien se conduire au moment critique ?
  • La profonde langue chinoise (9 ème épisode) : le bœuf (牛)

    Les boeufs sont en bonne santé car ils aiment manger de l'herbe.Les bœufs se réveillent tôt chaque jour de l’année.Les bœufs sont bons pour labourer les champs moissonnés et tirer les charrues.Les bœufs ont gagné la bataille pour Tian Dan (田單), le général de l’état de Qi.Les boeufs sont durs au travail cependant ils sont des animaux reluctants.Les bœufs travaillent dur sans se plaindre jusqu'à leur retraite.
  • Zeng Bu fait une action charitable lors d'une visite à la Capitale

    Lors d'une visite à la capitale, Zeng Bu se rendit dans le centre ville et entendit des pleurs pitoyables provenant d'une maison proche. Il envoya une servante afin de s'enquérir sur la cause de ces pleurs. Un homme au regard défait et embarrassé sortit de la maison...
  • La profonde langue chinoise (7 ème épisode) : Bandit (盜) et Voleur (賊)

    Ying Ying: Regarde, Yuan Yuan ! dans mon dernier essai, j’ai écrit le caractère chinois pour “bandit” avec deux points au coin supérieur gauche. Mais M. Wang a fait une croix sur le caractère et mis une note disant que le caractère devrait avoir trois points au coin supérieur gauche. Trois points en chinois signifient "eau ". Comment un bandit peut-il avoir quoi que ce soit à voir avec l’ eau ?Yuan Yuan : moi non plus je ne comprends pas. Ying Ying: Allons demander à M. Wang ...
  • La profonde langue chinoise (7 ème épisode) : le cochon

    Un poème d'ouverture récité par un groupe d'enfants :Le petit cochon noir a la peau noireLe petit cochon noir ne se vexe pas quand les autres le traitent d’idiotSon groin est assez dur pour creuser la terre comme une grueEt il peut même faire peur à une meute de chiens de chasseSa peau est tellement dure qu’elle est comme une veste pare-balle,Il est très brave et ne craint pas ses ennemis.Il ne brutalise par le faible et il est très loyal envers ses amis.Le cochon est en effet parmi toutes les bêtes une des plus braves .
  • La profonde langue chinoise (3ème épisode ) : la tortue

    Un poème d'ouverture récité par un groupe d'enfants :Bien que les tortues soient des marcheuses lentesElles sont vraiment douces et pas du tout stupides.Les tortues marchent avec diligence sur la terre ou nagent avec diligence dans la mer.Elles ont sauvé des gens de la noyade en mer.Les tortues ne rivalisent pas avec les autres et sont vraiment tolérantes. Elle lèguent leur bon caractère et leur moralité à leurs descendants.
  • Histoires de l'Ancienne Chine : Accepter les critiques améliore la conduite, et permet de faire obstacle aux mauvaises habitudes

    Un jour l'Empereur Tangtaizong de la Dynastie Tang demanda à Zhe Suikang, un fonctionnaire responsable de conseiller l'Empereur si celui-ci agissait mal : "Quand l'Empereur Shun a projeté de vernir des ustensiles, une douzaine de fonctionnaires sont intervenus et l'ont mis en garde. Quel est le problème à propos de vernir des ustensiles de cuisine? Zhe Suiliang répondit : " Etre prodigue et satisfaire son désir autant que faire se peut est la racine de l'échec et de la chute. Bientôt, il ne se contentera plus d’ustensiles vernis, il lui faudra des ustensiles en or et en jade. Un fonctionnaire loyal qui aime son Empereur empêchera que de mauvaises choses arrivent en les éliminant dès leur apparition. Une fois que le désastre est là , il est trop tard pour donner un conseil."
  • La cupidité d’un Empereur détruit son pays ; la cupidité d’un fonctionnaire détruit son corps

    “La cupidité d’un Empereur détruit son pays alors que la cupidité d’un fonctionnaire détruit son propre corps. " C’est ainsi que l’Empereur Taizong, deuxième empereur de la Dynastie Tang, exhortait les fonctionnaires de son gouvernement, leur demandant de ne pas se laisser corrompre ni céder à la pratique des pots de vin, et se rappelant de s’en garder lui-même. L’Empereur Taizong et ses fonctionnaires réussirent à gouverner le pays par la vertu et, grâce à cela, amener la paix et la stabilité. Ensemble ils firent de la Grande Dynastie Tang une des plus prospère dans l’histoire de la Chine.
  • Culture traditionnelle chinoise: les subalternes suivront l’exemple donné par leurs supérieurs ; la bonne conduite d’un empereur sera imitée par son peuple

    Duke Lingong de l’état de QI (齊靈公) dans la Période du Printemps et de l’Automne (722 avant J.C -481 av J.C) aimait voir les femmes dans son palais porter des habits d’homme. Cela devint en conséquence une mode dans tout l’état que les femmes portent des vêtements d’homme. Duke Lingong trouva ce développement ennuyeux et demanda à ses fonctionnaires de la cour royale d’interdire la mode. Il émit un ordre de déchirer les vêtements et d’arracher les ceintures de ces femmes qui le violaient. Beaucoup de femmes eurent leurs vêtements détruits mais cela n’arrêta pas cette tendance de la mode...