Histoires de la Chine ancienne : Etre économe et aider les autres qui sont dans le besoin

Liu Yan naquit en Chine à Caozhou Nanhua, de nos jours le conté sud-est Dongming dans la Province de Shandong. Il était expert en gestion financière. Durant les règnes des Empereurs Suzong et Daizong de la Dynastie Tang , il avait de grandes responsabilités, tels que le transport, les taxes, le sel et l’acier, la levée de fond et autres affaires similaires. Sous le règne de Daizong, il était premier ministre. Etant un officiel du gouvernement aussi important, qui avait pouvoir sur tout ce qui concernait les finances, il était en tout point honnête et incorruptible. Il chérissait le fait d’être économe et aimait aider les autres dans le besoin.


Un jour, en plein hiver, Liu Yun s’en allait à sa réunion officielle du matin. Il vit quelques boutiques vendant des gâteaux aux graines de sésame sur le côté de la route et décida d’acheter quelques gâteaux chauds à manger. Il entra dans une boulangerie mais en sortit très rapidement. Quand ses serviteurs lui demandèrent pourquoi, il s’avéra que la boulangerie était très chère. Finalement Liu Yun trouva une boulangerie moins chère et y acheta ses gâteaux.


Les autres officiels en chemin pour cette réunion ignorèrent tous la boulangerie la moins chère. Quand ils virent le premier ministre Liu Yun grignotant son gâteau aux graines de sésame, ils se moquèrent de lui. Liu Yun sourit seulement et leur dit que les gâteaux étaient délicieux.


Ses serviteurs furent tous embarrassés, mais Liu Yun leur dit, “C’est une vertu que de vivre en étant économe. Ce n’est qu’en perdant sa vertu que quelqu’un peut perdre son statut, une personne vertueuse sera toujours économe ».


Un autre regard sur les vêtements de Liu Yun révélait ce fait, sous sa robe d’officiel royal, il portait uniquement une chemise de coton tissée, alors que tous les autres officiels étaient couverts de cuir et de tissus luxueux.


La maison de Liu Yun à Chang’an était située dans une petite allée du côté sud-est. Elle ressemblait à n’importe qu’elle autre maison ordinaire, sans aucun plafond ou colonne magnifiquement sculpté, ni tour ni jardin. Les meubles étaient vieux, et les repas étaient aussi très simples. Il n’avait pas beaucoup de serviteurs ou de servantes, et sa femme et ses enfants participaient aux tâches ménagères.


Lui Yun disait souvent aux autres, “Les êtres humains ont besoin d’un abri, alors à quoi bon se soucier de la beauté de la maison. Les repas sont pour remplir l’estomac, pourquoi se soucier de la diversité des plats. Faire du cheval est un moyen de transport sûr, pourquoi se se soucier que le cheval ait une magnifique crinière. »


Liu Yun était très économe, mais il se plaisait à aider les autres. La plus grande part des ses revenus était utilisé pour aider ceux qui étaient dans le besoin. Il aidait financièrement les étudiants pauvres, aussi bien que ses parents et amis moins fortunés.


Un jour, Liu Yun rendit visite à l’un de ses parents. Il vit que la porte de la maison n’avait pas de rideau pour bloquer le vent, il dit donc secrètement à son serviteur de prendre les mesures de la porte. Peu de temps après, ce parent reçu un rideau tout neuf. Pour Liu Yun, c’était quelque chose d’habituel.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.