Révéler la persécution

Torture | Arrestations, enlèvements, disparitions | Lavages de cerveau | Détentions illégales et emprisonnements | Extorsions | Persécutions dans la société | Dans les camps de travail | Témoignages individuels | Accusations fabriquées | Hôpitaux psychiatriques | condamnations illégales | Usage de faux et mensonges | Violer la loi | Procès secrets | avortements forcés | Traffic d'organes | Travail forcé | Persécution hors de Chine

  • Le père d’un pratiquant informe la Cour suprême de la persécution via un lien vidéo

    Le père de Mme Li a dit qu'il pétitionnait pour la libération de sa fille depuis quatre ans et était allé voir les fonctionnaires de tous les niveaux du système judiciaire de sa région. Il est resté déterminé et a dit :" Je n’abandonnerai pas mes efforts ! Davantage de gens doivent apprendre les faits sur la persécution que ma fille a subie et sur la corruption du système judiciaire de la Chine." ...
  • Une femme meurt d’une attaque suite au harcèlement et aux menaces de la police

    Une femme de 78 ans originaire de Daxing'anling, dans la province du Heilongjiang, est décédée en août dernier, après être restée dans le coma pendant près de deux mois suite à un accident vasculaire cérébral soudain.Sa famille soupçonne qu'une rencontre avec la police en mai dernier l'a placée sous une grande pression et tension mentale, qui l'ont finalement conduit à faire un AVC et à décéder ...
  • Trois pratiquants arrêtés pour la distribution de calendriers

    TTrois habitants de Pékin ont été arrêtés le 7 janvier 2015, pour la distribution de calendriers avec des informations concernant le Falun Gong ...
  • Une enseignante retraitée, meurt quatre jours après son procès pour sa pratique du Falun Gong

    Quand Mme Bai Yun a été jugée pour la deuxième fois le 6 février de cette année, sa famille a remarqué qu'elle semblait très désorientée et faible. Le tribunal a toutefois refusé de la libérer sous caution. Quatre jours plus tard, cette professeure de 62-ans retraitée de l’école élémentaire n ° 34 d’ Urumqi est morte à l’ hôpital de la prison. Son corps reste dans une morgue ...
  • Un tribunal soupçonné d’avoir drogué les accusés lors de leur procès

    Deux pratiquants de Falun Gong ont manifesté des symptômes de délire et se sont comportés de façon erratique lors de leur procès au tribunal du district d’Aimin de la ville de Mudanjiang, province du Heilongjiang. Les membres de la famille soupçonnent qu'ils ont été drogués par les autorités ...
  • Le mari artiste emprisonné, sa femme, une enseignante, est arrêtée de nouveau

    Mme Liu Yan, 45 ans, est un professeur associé et directrice du département d'anglais de l'Université des arts et sciences du Yunnan. Son mari, M. Liu Yong, est un sculpteur et un peintre de talent. Il est né dans la ville de Changlin, province du Jilin en 1972 et est diplômé de l'école des arts à l'Université normale du nord-est ...
  • Un procès avorté après un bras de fer entre les avocats de la défense et le juge

    Le jugement des pratiquants de Falun Gong M. Zhang Hongguo, son épouse, Mme Zhang Xizhen, et M. Liu Bingbing arrêtés avec neuf autres pratiquants il y a huit mois pour leurs convictions spirituelles était programmé le 12 février 2015 . Il a été interrompu lorsque les cinq avocats de la défense ont rejeté les exigences déraisonnables de la cour. Le bras de fer a duré plus de quatre heures, jusqu'à ce que le juge annule finalement le procès....
  • Plus de 300 villageois pétitionnent pour la libération d’un homme emprisonné pour ses convictions

    M. Zhao Fugui de Benxi, Province du Liaoning, a été condamné en décembre dernier à cinq ans de prison pour sa pratique du Falun Gong. Étant l’unique source de revenus pour sa famille, son fils de 9 ans prend son vélo pour aller à l’école au lieu de prendre le bus de la ville. Sa femme lutte pour prendre soin de ses beaux-parents âgés et de ses deux jeunes garçons. Les villageois locaux ont exprimé leur indignation ...
  • Une enseignante utilisée comme cobaye pour entraîner les tortionnaires des pratiquants de Falun Gong

    Lors de son incarcération à la prison pour femmes du Liaoning pour sa croyance en Falun Gong, Mme Liu Yanjun, une enseignante de l'école de la ville de Donggang, a été brutalement torturée et envoyée à l'hôpital de la prison en novembre 2004. Selon des rapports récents, elle aurait été utilisée comme cobaye pour la " formation médicale" des détenues alors qu'elle se trouvait dans un état critique ...
  • Un juge interrompt le procès de pratiquants après que les procédures juridiques aient été violées

    Deux pratiquants de Falun Gong, M. Zhang Yutang et M. Guan Rian, ont été amenés à la cour du district d’Aimin dans la ville de Mudanjiang, province de Heilongjiang pour assister à leur procès une troisième fois, le matin du 27 janvier 2015. Les deux hommes sont jugés pour leur croyance en Falun Gong, qui est violemment persécuté par le régime communiste ...
  • Le Ministère canadien des Affaires étrangères se déclare préoccupé pour les pratiquants détenus en Chine

    "Le gouvernement du Canada saisit toutes les occasions pour exprimer ses préoccupations au gouvernement chinois en utilisant des canaux bilatéraux et multilatéraux. Le Premier ministre Stephen Harper et moi-même avons abordé les questions de droits de l'homme et de la liberté religieuse, y compris à l'égard des pratiquants de Falun Gong, directement avec nos homologues chinois au cours de visites en Chine et dans nos réunions bilatérales ...
  • Un homme raconte 12 ans de torture pour avoir diffusé un programme TV révélant la persécution du Falun Gong

    Le Parti communiste chinois a délibérément privé les pratiquants de Falun Gong de toutes les formes légales d’appel dont ils auraient pu disposer depuis qu’il a lancé sa répression nationale à l’encontre de la pratique en 1999. En réponse, les pratiquants utilisent divers moyens créatifs pour parler au public de la persécution de Falun Gong par le régime. Cependant, leur résistance non-violente, entraine souvent de sévères représailles de la part du Parti ...
  • M. Jiang Hanquan a plaidé non coupable pour l’affichage de poèmes chez lui

    L'avocat a dit qu'il n'existait aucune loi interdisant à M. Jiang d’afficher des poèmes sur sa propre porte. Il n’y avait de surcroît pas de preuve que quelqu’un ait été blessé après avoir lu les poèmes de M. Jiang. Il a demandé quel crime les livres de Falun Gong commettent en enseignant Vérité-Bonté-patience, et pourquoi les pratiquants de Falun Gong sont persécutés en Chine alors qu’ils peuvent pratiquer librement à Taiwan, à Hong Kong, aux Etats-Unis, et dans les autres pays ...
  • Deux femmes de Changchun illégalement détenues pour la distribution de cartes de Nouvel An

    Mmes Wang Jinghong et Wang Xiaoling de Changchun ont été illégalement arrêtées le 5 janvier 2015, pour la distribution de cartes du Nouvel An portant des messages à propos du Falun Gong. Quelqu'un a dénoncé les deux dames aux policiers du commissariat de Xisantiao. Les policiers se sont rendus au "Sun City", un centre commercial à 500 mètres de la gare vers 10h00. Un d’eux a asséné un coup de poing à la tête de Mme Wang Jinghong avant de la traîner dans un fourgon de police ...
  • Un avocat de la défense : " Vous êtes ceux qui sabotez l’application de la loi "

    Les avocats ont réitéré que c’est le droit constitutionnel de leur client que de jouir de la liberté de croyance et de la liberté de la presse. Par conséquent, la pratique du Falun Gong de leur client et la possession d’informations concernant la pratique n’enfreignent pas la loi. Un des avocats a conclu : " Notre client a été lésé ! Une personne innocente a été détenue pendant si longtemps. Vous – les gens qui travaillez dans la police et dans le système judiciaire – êtes ceux qui sabotez l’application de la loi ! "...