Mise en scène tragique : l'épisode de l'auto-immolation

  • Similitudes frappantes entre “L’incident d'Immolation place Tiananmen” et les prédictions dans le roman Péril jaune écrit il y a treize ans

    À la suite de “l’immolation,” la plupart des gens qui avaient lu des analyses sur les points douteux de l'incident, particulièrement ceux qui avaient regardé le ralenti des vidéos de l’immolation de l’officielle CCTV de Chine, ont tous eu des doutes sur la validité de l'événement. Ce qui a immédiatement soulevé la question : Qui, alors, aurait fait ça si ce n'étaient pas des membres du Falun Gong ? Qui renoncerait à sa vie d'une façon si affreuse? il y a un autre affaire peu connue fort intéressante. Un best-seller de 1999 de M. Wang Lixiong dont le titre est "Péril jaune" -- publié par Mirror Book de Toronto, également l'éditeur du "Tiananmen Papers" -- est devenu un livre interdit à la suite de l'incident d' “auto-immolation place Tiananmen”...
  • Le coup monté de l'incident d'auto-immolation Place Tiananmen : la nouvelle version d' "appeler un cerf un cheval"

    Le 23 janvier 2001, à peine quatre heures après l'évènement mis en scène de l'auto immolation de la Place Tiananmen, l'agence de presse officielle du PCC (Xinhua) s'est empressée de publier la nouvelle afin d' en accuser le Falun Gong ...
  • Baidu lève l'interdiction sur le documentaire concernant la "Fausse immolation à Tiananmen"

    À la veille du 23e anniversaire du massacre du 4 juin sur la place Tiananmen, le plus grand moteur de recherche chinois Baidu a levé l’interdiction sur le documentaire "False fire in Tiananmen" (Feu mensonger à Tiananmen), lié à un incident sur la place Tiananmen en janvier 2001, où cinq personnes se sont immolés par le feu. Une semaine plus tard, les médias sous la tutelle de l’État ont déclaré aux citoyens chinois que les personnes qui s’étaient auto-immolées étaient des pratiquants du Falun Gong.
Le 3 mai en tapant les mots-clés"vérité sur l’auto-immolation" on obtenait la réponse "Conférence des Nations-Unies : l’auto-immolation de Tiananmen est une imposture orchestrée par le Parti Communiste Chinois"...
  • La "Notification urgente" émise avant l’incident de l'auto-immolation mise en scène sur la Place Tian An Men

    Aussitôt arrivé à mon travail, j’ai remarqué que tous les cadres présents pour la réunion m’attendaient à l’extérieur du bureau. Le superviseur en chef m’a tenu les mains et m’a dit : "Nous avons reçu une notification annonçant un évènement important cet après-midi sur la Place Tian An Men. Je vous en supplie, n'allez pas à Pékin. Si vous allez là-bas, je perdrais mon travail...
  • En pleines luttes intestines du PCC, de nouveaux témoins du meurtre de Liu Chunling lors de la mise en scène de "l'auto-immolation de la Place Tiananmen" se présentent

    Le 23 janvier 2001, cinq individus se sont soi-disant immolés par le feu sur la Place Tiananmen. En l’espace de quelques heures, les autorités chinoises ont inondé le média d’état, CCTV, de photos macabres de l’évènement, disant que les gens qui s’étaient immolés par le feu étaient des pratiquants de Falun Gong...
  • Supercheries sur la place Tienanmen : Du massacre du 4 juin, à la soi-disant " Auto-immolation "

    Récemment, Wikileaks a publié un document diplomatique des Etats-Unis à propos d'un soldat chinois ayant participé au massacre du 4 juin 1989. Y était révélé comment ce soldat et son unité se trouvaient dans un coin de la place, tirant des balles en l’air pour intimider la foule. Bientôt, la nouvelle a circulé que 100 soldats avaient disparu, et on croyait qu'ils avaient été tués par les étudiants. La troupe a rapidement compté ses rangs, constatant en effet qu’une centaine d’entre eux manquaient à l’appel...
  • M. Han Weixin est décédé après avoir été emprisonné et torturé pour avoir révélé la vérité sur l'auto-immolation mise en scène

    M. Han Weixin, 46 ans, était Directeur de la station de gestion des expéditions du Bureau des transport du canton d’Anxin. Il a été arrêté le 27 août 2002 pour avoir utilisé le système TV pour diffuser des vidéos révélant les faits au sujet de l'auto-immolation mise en scène par le Parti communiste chinois Place Tienanmen. Gravement battu et torturé et ultérieurement condamné à 15 ans d’emprisonnement, il avait été incarcéré sept ans dans la prison n°4 de la province du Hebei. Libéré en mars 2009 gravement malade et à l’article de la mort suite à la torture, il est décédé le 15 octobre 2011 ...
  • “Changer l'acteur ”-- Les médias du PCC ont dupé les gens à propos de l'incident d' “auto-Immolation” sur la place Tiananmen

    Ces dernières années, des photographes et des journalistes de médias du Parti communiste chinois (PCC) ont révélé comment ils avaient "changé les têtes" sur les photos durant la Révolution culturelle pour fabriquer des informations. Cette technique a été utilisée depuis le "Grand Bond en avant" en 1958, poursuivie tout au long de la Révolution culturelle, et est toujours en usage aujourd'hui...
  • La réaction publique à un programme mis en scène de la TV de Shijiazhuang éclaire les effets délétères du coup de propagande de l’auto-immolation

    Le 23 janvier 2001, la soi-disant "Auto-immolation " de Tiananmen, un coup monté contre les pratiquants de Falun Gong a choqué le pays et le monde. Ces dernières années, parmi ceux qui avaient des incompréhensions ou ressentaient de l’animosité envers le Falun Gong, la plupart avaient visionné l’épisode de Point focal concernant "l’auto-immolation", un programme de propagande incitant à la haine...
  • Comment des gens d’horizons différents ont-ils perçu la mise en scène de " l’auto immolation "

    Le porte-voix du Parti communiste chinois (PCC) – L’agence de Presse Xinhua – diffusait son reportage sur l’évènement au monde entier dans les deux heures suivant l’incident, prétendant que ceux qui s’étaient immolés étaient des pratiquants de Falun Gong...Il a été prouvé plus tard que l’histoire officielle comportait des inexactitudes et des incohérences significatives...
  • Preuve que "l’auto immolation de la place Tiananmen "a été fabriquée

    L’année dernière, cinq ans après la torture à mort de sa fille bien-aimée Gao Rongrong, Mme Zhang Sukun est décédée. Je suis un pratiquant de Falun Dafa de Shenyang. Je me rendais régulièrement sur un site de pratique dans un endroit appelé Paradis des enfants à Nanhu, Shenyang, avec Zhang Sukun. Au début de cette année, le Parti communiste chinois (PCC), voulant continuer à empoisonner la population chinoise, a de nouveau ressorti son sinistre canular vieux de dix ans d’auto-immolation Place Tienanmen. Je me suis alors remémoré l’histoire que Zhang Sukun m’avait racontée de son vivant...
  • Pourquoi son identité demeure-t-elle un mystère?

    Pour le dixième anniversaire de l’incident d'auto-immolation mis en scène place Tiananmen, les médias du PCC ont ressorti du placard et rembobiné le canular d’auto-immolation, dans une tentative de lancer une deuxième série d’attaques diffamatoires contre le Falun Gong. Toutefois, ils ont attiré l’attention de médias étrangers, les amenant à creuser davantage cette histoire. Dans le processus, l’émergence de nouvelles preuves a clarifié certaines questions demeurées obscures jusque-là. L’une d’elles en particulier est l’identité d’une certaine journaliste apparue dans une série de reportages sur la diffusion de l’auto-immolation sur le programme Point focal de CCTV...
  • Plus d’informations sur l’incident d’auto immolation mis en scène Place Tienanmen

    Il y a dix ans, en janvier 2001, j’étais recherché par le Parti communiste chinois (PCC), qui avait mis ma tête à prix parce que je pratique Falun Gong. Pour éviter la persécution et valider Dafa, j’ai quitté ma ville natale et me suis rendu à Pékin. Le Nouvel An Chinois étant proche, je souhaitais envoyer mes vœux aux membres de ma famille et aussi leur faire savoir que j'allais bien. C’était la mi-janvier 2001, et j’ai utilisé un téléphone public pour les appeler....
  • CFID : A son dixième anniversaire, l’auto-immolation de la place Tienanmen est toujours un coup monté meurtrier

    NEW YORK --Cela fera dix ans ce dimanche qu’un canular meurtrier était mis en scène place Tienanmen, à Pékin. A l’instigation du Parti communiste, cinq personnes se sont immolées par le feu, sous l’œil des caméras. Les medias d’état chinois ont immédiatement affirmé que ces individus étaient des adhérents du Falun Gong poussés au suicide par la pratique spirituelle. Deux des participants sont décédés suite à l’auto immolation. L’événement a été utilisé pour tourner l’opinion publique contre le Falun Gong, et justifier les emprisonnements de masse et la torture de ses adhérents...
  • CCTV joue avec le feu et se brûle

    La Télévision centrale de Chine (CCTV) est le porte-parole du Parti communiste chinois (PCC). Le soir du 9 février 2009, un immeuble attaché au côté nord du nouveau bâtiment de CCTV a pris feu. Le feu a brûlé presque six heures. Plus de dix étages de l'atrium à l'intérieur du bâtiment se sont effondrés. Des feux d'artifice allumés par CCTV sur un terrain vague jouxtant le coin sud ouest de l'immeuble ont apparemment causé l'incendie. On pourrait voir ça comme CCTV se brûlant en jouant avec le feu...