M. Han Weixin est décédé après avoir été emprisonné et torturé pour avoir révélé la vérité sur l'auto-immolation mise en scène

Nom : Han Weixin (韩卫新)
Genre : Masculin
Âge : 46
Adresse : Canton Anxin, province de Hebei
Profession : membre du personnel des services de transport du canton d’Anxin
Date du décès : 15 octobre 2011
Date de la dernière arrestation : 27 août 2002
Dernier lieu de détention : Prison n°4 de la province de Hebei (河北省第四监狱)
Ville : Shijiazhuang
Province : Hebei
sévices subis : chocs électriques, privation de sommeil, travaux forcés, lavage de cerveau, condamnation illégale, passage à tabac, emprisonnement, torture, interrogatoire, détention

M. Han Weixin, 46 ans, était employé en tant que Directeur de la station de gestion des expéditions par le Bureau des transport du canton d’Anxin. Il a été arrêté le 27 août 2002 pour avoir utilisé le système TV pour diffuser des vidéos révélant les faits au sujet de la mise en scène d'auto-immolation Place Tienanmen par le Parti communiste chinois (PCC) Il a été gravement battu et torturé et ultérieurement condamné à 15 ans d’emprisonnement. Il avait été incarcéré dans la prison n°4 de la province du Hebei pendant sept ans. Il a été libéré en mars 2009, gravement malade et à l’article de la mort suite à la torture. Il est décédé le 15 octobre 2011.


Harcelé et détenu pour sa pratique du Falun Gong

M. Han a commencé à pratiquer le Falun Gong avant le début de la persécution par le PCC en juillet 1999. Il souffrait auparavant d'une inflammation aiguë du pancréas et de diabète. Peu après qu’il ait commencé à pratiquer, toutes ses maladies ont disparu. Il a arrêté de fumer et de boire et est devenu un travailleur assidu et diligent en suivant le principe d’Authenticité-Compassion-Tolérance. Ses collègues et amis en parlaient comme d'une personne formidable.

En mai 1999, lorsque le PCC a lancé la persécution des pratiquants de Falun Gong, M. Han s’est rendu au gouvernement du canton d’Anxin avec deux autres compagnons de pratique pour faire appel pour le droit à pratiquer librement le Falun Gong. Suite à l’appel, Wang Guozeng, le responsable du Département des transports où M. Han travaillait et le directeur Meng Jianshe ont ordonné à une dizaine de personnes de les surveiller vingt quatre heures sur vingt quatre. Ils ont détenu M. Han dans un bâtiment du département des transports pendant 20 jours. En septembre 1999, ils l’ont détenu de nouveau pendant 20 jours, apparemment pour l’empêcher d’aller à Pékin et de faire appel en faveur du Falun Gong.

En juillet 2000, Wang Jinshen et Meng Jianshe l’ont placé sous surveillance à l’extérieur du département pendant 8 jours. Quand par la suite il est retourné travailler, le secrétaire Liu Xiaojiang lui a demandé s'il continuerait à pratiquer le Falun Gong. M. Han a fermement déclaré qu'il maintiendrait sa croyance et dès lors il a été à plusieurs reprises harcelé par les autorités. En novembre 2000, il est devenu un sans-abri afin d’éviter davantage de persécution. Pour connaître l’endroit où se trouvait M. Han, la police a arrêté son épouse et l’a détenue plus de dix jours, malgré le fait qu'elle avait un jeune enfant à la maison.


Arrêté et battu pour avoir révélé la vérité

Le 27 août 2002, Han Weixin et d’autres pratiquants se sont rendus au canton de Xushi, province du Hebei et ont utilisé le système TV pour diffuser des vidéos révélant les faits à propos de la mise en scène d'auto-immolation Place Tienanmen par le Parti communiste chinois (PCC). Sur leur chemin de retour chez eux, ils ont été arrêtés par la police du canton de Xushui. Cinq pratiquants ont été illégalement arrêtés et battus. L’un d’eux si gravement que sa tête a été perforée après avoir été battu avec un bâton. M. Han a été emmené au poste de police du canton de Xushui, où des policiers l’ont interrogé et torturé. Ils l'ont attaché à un banc du tigre, battu avec des bâtons et choqué avec des matraques électriques. Ils ont ciblé son dos, ses chevilles et utilisé une telle force que l'une des matraques s'est cassée suite à l'impact. Cette nuit-là, ils ont également incité des détenus criminels à priver M. Han de sommeil.
.
Le lendemain, ils ont de nouveau battu M. Han puis l’ont forcé à empaqueter des boîtes d’allumettes. Sa famille n'a pas été autorisée à venir le voir. Il a été séparé des autres pratiquants et mis sous surveillance vidéo constante. Avec les autres pratiquants il a été également forcé à travailler dans la cour. Chaque fois que les pratiquants étaient emmenés pour un interrogatoire, ils revenaient avec des blessures sur tout le corps. Le policiers ont obligé d’autres détenus à battre brutalement les pratiquants. M. Han a entamé une grève de la faim de 21 jours pour protester de la persécution. Des détenus criminels l’ont forcé à entrer dans les toilettes et lui ont jeté de l’eau froide au visage, ils l'ont aussi battu chaque fois qu’il essayait de dormir.


Condamné à 15 ans et torturé en prison

M. Han a arrêté sa grève de la faim quand il a reçu un avis d'audience du tribunal. À la cour, plusieurs pratiquants ont demandé que soit passé le DVD de l'auto-immolation afin que les faits sur l'incident puissent être révélés, mais le tribunal a refusé. Les pratiquants ont écopé de lourdes peines en octobre 2002. M. Han a été condamné à 15 ans d’emprisonnement et envoyé à la prison n ° 1 de Baoding. Sept jours plus tard, quatre pratiquants, y compris M. Han, ont été transférés à la prison n ° 4 du Hebei.

M. Han a été détenu dans la section n ° 4 où le chef des gardes était Gao Junling. Quelques jours plus tard M. Han a refusé de faire le travail forcé, il a été envoyé au centre de lavage de cerveau de la prison. Là, il a été soumis à une session de lavage de cerveau quotidienne. Trois à quatre détenus ont été affectés à sa surveillance. Ils l’ont forcé à s'asseoir sur un petit banc pendant de longues périodes de temps et le battaient s'il ne se soumettait pas. Li Like en charge des sessions de lavage de cerveau, a dit aux prisonniers de le battre au dos et aux fesses avec des bâtons. Les bâtons se sont cassés sous les coups. Ils l’ont forcé à s’asseoir jusqu'à minuit, afin de le priver de sommeil, puis forcé à se lever à 5 heures. Il n’avait qu’un petit pain cuit à la vapeur pour le petit déjeuner, deux petits pains pour le déjeuner et deux pour le dîner. Ses yeux étaient enfoncés à cause de la faim et la malnutrition. Il a entamé une grève de la faim pendant deux jours et seulement alors les gardes ont cessé de le priver de nourriture.

En 2005, Han Weixin est tombé gravement malade à cause de la persécution. L'hôpital l’a informé que son diabète avait réapparu. En 2006, on lui a diagnostiqué une tuberculose pulmonaire, et il a été détenu dans une petite cour réservée aux détenus atteints de maladies infectieuses. En novembre 2008, son état s'est encore détérioré mettant sa vie en danger. Il ne pouvait plus prendre soin de lui et a été envoyé à l'hôpital de Shijiazhuang où on lui a diagnostiqué une accumulation grave de fluides dans la poitrine, une insuffisance pulmonaire partielle et des battements cardiaques rapides. À cette époque, il était également devenu aveugle de l’œil droit et ne pouvait plus digérer la nourriture. La prison ne voulait pas payer les frais d'hôpital et a informé sa famille de son hospitalisation. L'épouse de M. Han, son fils, son frère, sa sœur et son beau-frère sont venus à l'hôpital pour prendre soin de lui. Ils ont été choqués de voir l'état dans lequel il se trouvait. Lui qui avait été un homme solide, n'avait que la peau sur les os. La prison a envoyé quatre gardes pour le surveiller à l'hôpital et interdire à toute autre personne que sa famille de lui rendre visite. La famille de M. Han a été forcée de payer 20 000 yuans de frais médicaux. Ils ont demandé trois fois sa libération pour raison médicale, mais leur demande a été refusée chaque fois par la prison.

Le 6 mars 2009, les autorités pénitentiaires ont informé la famille qu'il pouvait emmener M. Han chez lui, car les responsables ne voulaient pas prendre la responsabilité de la détérioration de son état. La famille de M. Han l'a ramené à la maison, mais il n'a pu récupérer de la persécution à long terme. Plus tard, les autorités pénitentiaires ont emmené de force M. Han pour un examen physique et l'ont libéré en raison de son état grave. Cependant, cet incident a mis une grande pression sur M. Han et par la suite son état de santé n’a cessé de se détériorer. Il est entré dans un état critique à plusieurs reprises et finalement est décédé le 15 octobre 2011.

Article correspondant (en anglais) :
Han Weixin Persecuted for Seven Years
http://www.clearwisdom.net/html/articles/2011/2/8/123130.html

Version chinoise disponible à:
http://minghui.ca/mh/articles/2011/11/8/揭自焚伪案被诬判15年-韩卫新含冤离世-248862.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs : chrisfym@fldf.be

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.