Mise en scène tragique : l'épisode de l'auto-immolation

  • France : Exposer les mensonges de l”l’auto immolation” et présenter la vérité sur la pratique du Falun Gong

    Après que la TV d'Etat de la Chine, CCTV, ait de nouveau réchauffé un des canulars qui lui a le mieux servi à justifier sa persécution, la mise en scène de l'auto-immolation de la Place Tiananmen, les pratiquants en France ont projeté sur grand écran à deux endroits de la capitale le film primé "Feu mensonger" qui montre les nombreux points suspects de l'épisode. Par une température glaciale, les gens se sont arrêtés nombreux pour regarder et ont exprimé leur sympathie et leur soutien, et signé la pétition pour la fin de la persécution.
  • De la mise en scène de l’ "auto-immolation" à l’attitude hypocrite du PCC envers les médias occidentaux (Photos)

    Dans le processus où l'Agence de nouvelles Xinhua et CCTV tentent de remettre sur le tapis l’incident de "l’auto-immolation", l’invitation du Bureau d’information du conseil d’État du PCC faite aux médias occidentaux de venir faire un reportage en Chine, semble douteuse. On peut probablement y lire : "Avec l’ alliance des médias internationaux, on peut naturellement prouver que le reportage est objectif et juste, et que notre parole a un fondement solide." Tandis que les médias occidentaux ont propagé la calomnie du PCC à travers le monde entier, le PCC a réimporté en Chine les reportages erronés des médias occidentaux, pour duper davantage le public chinois.
  • Analyse de la logique fallacieuse utilisée par le PCC dans la fabrication de " l'auto-immolation"

    Depuis cet incendie à la veille du Nouvel an chinois sur la place Tiananmen, il y a quatre ans, les médias du PCC ont eu un nouveau sujet pour « exposer et critiquer » le Falun Gong. Avec l'imminence du Nouvel An chinois, l'agence de presse Xinhua et CCTV se focalise une fois de plus sur cette information dépassée. Le but d'une telle propagande est d'insister sur le mensonge que les personnes qui se sont immolées étaient des pratiquants de Falun Gong et que le Falun Gong enseigne aux gens à se suicider.
  • Gros plan sur l'affaire d’"auto immolation" mise en scène rapportée par l'agence de presse Xinhua : Qui a mené ces gens à s'immoler?

    Ce que la CCTV et l'agence de presse Xinhua ont omis de rapporter est que Chen Guo et sa mère sont détenues en maison d'arrêt de l’assistance sociale de Beijiao dans la ville de Kaifeng. Zhan Jingui, un officier retraité du commissariat de police de la ville de Kaifeng est responsable de la garde des deux femmes. La police surveille Chen Guo et sa mère 24 heures sur 24 pour empêcher tout contact avec le monde extérieur. Depuis que la supercherie de l'auto immolation est largement connue, la police a révélé en privé que le gouvernement tente de prendre soin des deux femmes et il ne les laisse pas mourir, ainsi elles peuvent être utilisées pour attaquer et discréditer le Falun Gong.
  • Lettre ouverte de l'Association américaine de Falun Dafa, Ecole de Bouddha aux "Presses Associés"(AP)

    "Face à de telles horreurs – que de nombreux avocats des droits de l’homme ont qualifié de génocide –, l’article de votre bureau de Pékin a en quelque sorte, offert une excuse au parti communiste chinois, en reprenant cette même propagande de haine qui rend possible la torture et l’assassinat de si nombreuses personnes. Nous pourrions penser qu’en tant qu’agence de presse, les Presses Associées soient moralement et professionnellement suffisamment responsables pour creuser un peu l’évènement, découvrir la vérité et la rapporter. Ce n’est certainement pas simple, mais il n’a jamais été dit que le bon journalisme l’était. Il est vrai que cela pourrait déranger le pouvoir en place à Pékin, et rendre le partenariat économique chancelant. Mais n'est-ce pas le prix d’un journalisme juste et loyal ? "
  • L’Epoch Times : L’Agence Xinhua ignore les nouvelles importantes et reprend de vieux mensonges

    Xinhua a délibérément mis de côté une nouvelle importante, alors qu’il déploie un grand effort sur un incident arrivé il y a deux ans et qui a été prouvé être une mise en scène du régime de Jiang. Mais beaucoup de personnes ont l’expérience des programmes unilatéralement décidés par Xinhua . Sur le continent chinois beaucoup de gens disent que seules les dates des informations sont justes sur les journaux de Xinhua – tout le reste est fabriqué
  • Etre témoin de l’hypocrisie de l ’Agence de Nouvelles Xinhua : Des nouvelles majeures sont ignorées – de vieux mensonges refont surface

    Tout en bloquant les nouvelles du décès de M. Zhao, Xinhua n’a cependant pas oublié de réchauffer les vieilles nouvelles de l’auto immolation qui avait eu lieu le 23 janvier 2001, avec pas moins d’ enthousiasme que si elle célébrait l’anniversaire du Parti communiste chinois (PCC) D’un certain point de vue, l’auto immolation est la dernière ressource que le CCP utilise pour persécuter le Falun Gong, cependant ça n’aidera pas le CCP a continuer la persécution bien longtemps parce que beaucoup de gens ont vu l’analyse du film fait par les pratiquants du Falun Gong et reconnu les incongruités du reportage de CCTV.
  • La Grande Epoque : Le Falun Gong a servi à détourner l’attention de la mort de Zhao (Photo)

    Je viens juste de lire un article de Sina news qui disait : "Les journalistes chinois et étrangers ont fait une suite d’interviews avec des participants à l’incident d’auto immolation de la Place Tiananmen." Lorsque j’ai cliqué sur le lien, une énorme quantité d’articles sur le Falun Gong a fait irruption sur l’écran. Parmi eux, des articles publiés voici un an, et les plus récemment concoctés pour alléger la crise "Ziyang" . Les articles étaient des reportages à propos des "acteurs" entraînés par le parti communiste chinois à jouer les " victimes" du Falun Gong. De plus, chacun de ces articles citait les "acteurs" disant, "Merci au gouvernement pour m’avoir aidé à quitter le Falun Gong."
  • Le Parti Communiste Chinois emploie les mêmes vieilles ruses en réchauffant le coup monté de l’incident de l’auto immolation

    Le 14 août, l’'Organisation Internationale d’Education et de Développement' a annoncé au monde entier que le soi-disant "Incident de l’auto immolation sur la Place Tian An Men" était en fait une mise en scène pour inculper le Falun Gong et que c’était une affaire stupéfiante de conspiration et de meurtre. Le court métrage de l’incident télédiffusé par CCTV, le porte-parole du Parti, indique clairement, sous examen minutieux, que l'événement était une mise en scène, étalant la brutalité cruelle de Jiang, Luo et de leurs complices.
  • Un regard sur les efforts du PCC pour promouvoir de nouveau le coup monté de l’auto-immolation

    Parce que l’"auto immolation"est très efficace pour empoisonner l’esprit des gens, le régime de Jiang emploie l'incident mis en scène comme la preuve la plus importante de la légitimité de sa persécution. Ces quelques dernières années, les médias contrôlés par l’État ont fait la propagande de l'incident à plusieurs reprises. Ils ont publié à maintes reprises des interviews suivies avec les soi-disant "participants" . L'auto immolation a même été inclue dans tous les manuels scolaires des écoles primaires. Le PCC a lié l'incident de l’"auto-immolation" à sa propre survie. Ils en ont besoin pour maintenir la persécution inhumaine.
  • CIEFG: La propagande communiste chinoise continue à trouver une audience involontaire en occident

    LONDRES – Des informations déformées et concoctées par le Ministère de la propagande chinois pour son agenda de persécutions à venir, se sont ces quelques dernières années, parfois frayé un chemin jusqu'aux endroits à priori les plus improbables – des articles de médias occidentaux crédibles. Ce dimanche 23 janvier 2005 marque la quatrième année depuis que cinq individus se sont soi-disant auto immolés sur la Place Tienanmen de Beijing. A peine quelques heures après l’incident et jusqu’à aujourd’hui le Ministère de la propagande chinoise a lancé une propagande de haine déclarant que les immolés étaient des pratiquants de Falun Gong
  • Les auto immolations mises en scène

    Que s’est-il vraiment passé Place Tiananmen le 23 janvier 2001 ? Qui étaient ces gens qui ont osé se mettre eux-mêmes le feu ? La vérité personne ne la connaît, Mme Ang y compris. Si nous voulons savoir la vérité, cependant, peut-être ferions nous mieux de ne pas nous limiter à ces interviews mises en scène par le gouvernement chinois, mais de considérer aussi ce qu’elles nous disent. Je suggérerai de commencer par Péril jaune, un roman chinois écrit il y a dix ans avant que l’épisode de l’auto immolation n’ait lieu ...
  • Quelques commentaires sur l’ "Épisode de l’Auto-immolation "

    "En fait, lorsque le gouvernement a décidé de vous réprimer, je pensais que vous deviez avoir des activités de propagande anti-gouvernement. Aujourd’hui, en y réfléchissant, si le gouvernement doit recourir à des moyens aussi pacifiques que des sit-in comme témoignages anti-Parti, en plus de fabriquer d’autres témoignages, c’est qu’ils n’ont vraiment rien d’autre à montrer. La raison qui me fait sympathiser avec vous c’est que le gouvernement a fabriqué des preuves qui sont extrêmement méprisables et sales."
  • Des habitants de Meihekou dans la Province de Jilin ont aussi vu "La Vérité au sujet de l'auto immolation de la Place Tiananmen". Le programme intersecté dans le système TV.

    Juste après 8 heures le 20 novembre 2004, des gens assis devant leur télévision ont vu "La Vérité de l'Auto Immolation de la Place Tiananmen" quand ils ont allumé la chaîne de télévision de Pékin. Les images étaient très claires, le ton sincère du narrateur incité chacun à regarder. Beaucoup de gens ont appelé leurs amis et leurs proches, juste au cas où ils rateraient le programme. Les gens ont vu clairement comment Mme Liu Chunling est tombée tenant sa tête après avoir été frappée par un objet lourd. La jeune fille, Siying, parlait si doucement, bien qu'elle venait soi disant de subir une trachéotomie.
  • Un témoin oculaire se rappelle l’incident d’ "Auto-Immolation" mis en scène sur la Place Tiananmen

    "C’était le troisième jour du Festival Culturel de l’Etat d’Indiana. Je me préparais à partir aux alentours de 21 heures, puisque tous les stands étaient sur le point de remballer, lorsque j’ai vu cinq jeunes en T-shirts avec les mots "Culture Chinoise à Indianapolis" s’approcher. Leurs expressions étaient différentes de celles des autres jeunes Chinois que j’avais déjà rencontrés, et ils ont publiquement indiqué que les principes d’ "Authenticité, Bienveillance et Tolérance" promus par le Falun Gong étaient bons. J’ai commencé à leur parler. Quand j’ai mentionné l’auto-immolation mise en scène sur la Place Tiananmen, un des jeunes gens s’est interposé : "Je dois vous dire quelque chose à propos de cet événement, parce que j’était là à ce moment." "