Mise en scène tragique : l'épisode de l'auto-immolation

  • Pourquoi toutes les mouches dans votre maison ont-elles disparu ?

    Mon mari était plutôt têtu et éduqué dans l'athéisme du parti communiste chinois (PCC) pendant plusieurs années. Il ne croyait pas en l’existence des bouddhas et des divinités et croyait seulement à la propagande du PCC. Cependant, un accident l'a aidé à clairement distinguer la vérité des mensonges, et il s'est soudainement éveillé et il a été récompensé d’avoir traité Dafa avec bonté ...
  • Etre témoin des faits concernant l’auto-immolation de Tiananmen

    La soi-disant auto-immolation qui a eu lieu Place Tiananmen l’après midi du 23 janvier 2001 a choqué le monde. Les autorités en Chine ont pointé du doigt les pratiquants de Falun Gong, ce sur quoi le monde extérieur a eu de sérieux doutes. Les reportages sur l’ « incident de l’auto-immolation » par les médias d’état chinois étaient contradictoires. Il y avait tout simplement trop d’incohérences et de points douteux. Beaucoup de gens ont pensé que c’était une mise en scène. Les investigations ont confirmé que la soi-disant auto-immolation était en fait un complot du Parti communiste chinois pour diffamer le Falun Gong, mais elle a trompé beaucoup de gens. A mesure que le temps passe, de plus en plus de preuves font surface.
  • Un témoin oculaire affirme que “l’auto immolation place Tian an men" était un coup monté

    L'après-midi du 23 janvier 2001, le parti communiste chinois a mis en scène une 'auto immolation sur la place Tian An Men pour inciter à la haine contre le Falun Gong et pour soutenir et justifier sa persécution . Au moment du coup monté, une institutrice d'une école primaire de Ezhou, province de Hubei, dans la trentaine se trouvait justement sur les lieux. Elle a dit que les appareils-photo de la télévision étaient installés à l'avance, avant l'acte orchestré d'"auto immolation". Après son départ de Pékin, elle a raconté à plusieurs de ses collègues ce dont elle avait été témoin.
  • The Epoch Times: Cinquième anniversaire d'un coup monté meurtrier en Chine.

    Il y a cinq ans , un groupe de cinq chinois apparaissaient sur les écrans de télévision du monde dans ce qui semblait être une spectaculaire tentative de suicide. Les reportages ont dit que les cinq s'étaient immolés en pensant que leur exploit les conduirait au ciel. Le scénario raconté par les média gouvernementaux chinois, où le Falun Gong est la cible d'une persécution bien documentée, essayait de lier l'incident au Falun Gong. C’est devenu l'argument numéro un du parti communiste chinois pour dire que le Falun Gong est dangereux et que prendre des mesures sérieuses à son encontre était par conséquent justifié. .
  • Le PCC a-t-il mis en scène une autre tragédie sur la place Tian an men avant l’incident d’"auto Immolation" de 2001 ?

    "Il y a plus de dix ans, j'ai assisté par hasard à un banquet organisé par mon employeur. Il y avait dix personnes ou plus au dîner. Je n'avais jamais rencontré la plupart d'entre eux. Un jeune homme, après quelques verres d’alcool, s’est décontracté et a raconté à tout le monde l’incident d’un camion incendié dans lequel il avait été personnellement impliqué avant le massacre des étudiants sur la place Tian an men le 4 juin 1989... "
  • La prétendue “auto immolation” de la rue Nanchang montre que le Parti communiste chinois arrive à sa fin

    Le 3 novembre 2005, ChinaNews.com et Beijing Daily ont publié la nouvelle qu'une femme s'était immolée par le feu vers 09H00 du matin le 2 novembre sur le trottoir au bout de la rue Nanchang à Beijing. L’article disait "Cette femme était Li Xiaoying, une pratiquante de Falun Gong de la ville de Shijiazhuang dans la province de Heibei." L’article dit encore que la police “a détecté l’auto immolation et a immédiatement réagi.En fait, à l’exception de crimes graves la police ne se déplace jamais lors d’un crime impliquant un seul individu. Peut être les cas similaires décrits ci-dessous pourront apporter la lumière sur les circonstances assez bizarres de ce cas.
  • La colère d'un chauffeur de taxi – La vérité à propos de l"auto immolation" de Tienanmen

    M. A. est mon ami. Nous vivons dans la même ville au Nord-est de la Chine, et il est chauffeur de taxi. Après le 20 juillet 1999, M. A. m'a parlé de nombreuses fois et m'a suggéré d'abandonner le Falun Gong et de cultiver dans le Bouddhisme. Le 12 décembre 2001, je l'ai entrepris sur le sujet une fois encore. Cette fois ci il m'a répondu, "Tu dois cultiver Falun Gong jusqu'à la fin. J'ai été témoin de 'l'auto immolation de Tienanmen.' Cela a été fait pour diffamer Falun Gong." Il m'a ensuite raconté la choquante histoire suivante...
  • Un ancien brûlé, expose la fraude de " l’auto immolation" diffusée par la TV Centrale de Chine en partageant son expérience personnelle

    "J’ai vu à la TV que Liu Siyin était couverte d’un drap et allongée au lit pendant qu’une journaliste en habit de tous les jours est entré dans la chambre. Je me suis immédiatement posé les questions « Pourquoi Liu Siyin était elle couverte de drap ? Pourquoi la journaliste ne porte-t-elle pas d’habits spéciaux et un masque désinfecté ? Pourquoi diffuse-t-on cela à travers la Chine et au reste du monde ? Si Liu Siyin a eu une trachéotomie comment se fait-il qu’elle arrive à parler 4 jours après l’opération. Sa voix est claire quand elle chante. Tout cela n’est il pas de la mise en scène ? »
  • Les chinois ne sont plus dupés par l’histoire fabriquée de l’auto immolation

    Il y a deux ans, une histoire fabriquée calomniant le Falun Gong a été publiée sur les grands sites Internet en Chine, incitant beaucoup de gens à éprouver de la haine envers le Falun Gong. Comme les pratiquants de Falun Dafa clarifient continuellement la vérité, de plus en plus de gens en sont venus à connaître la vérité. Dès qu’on publiait des articles calomniant le Falun Gong sur ces sites, des pratiquants envoyaient des commentaires clarifiant la vérité, et d’autres personnes consciencieuses envoyaient aussi des éclaircissements au nom de la justice.
  • Des manuels scolaires chinois utilisent l’incident de l’”auto-immolation » pour inciter les enfants à la haine contre le Falun Gong

    Si on avait donné aux élèves une chance de regarder les programmes TV, ils auraient vu de leurs propres yeux que l’auto-immolation a été mise en scène en plein jour, que la mère de Siying a été tuée par un policier avec un objet lourd, que la petite Siying de douze ans qui pleurait « maman m’a trompée » dans le manuel, a été tuée par la suite. Ils auraient aussi compris que les pratiquants de Falun Gong sont de bonnes personnes qui suivent le principe de « Vérité-Compassion-Tolérance, » que les phrases dans les manuels sont toutes destinées à les tromper, que le Réflexions et Education morale de Chen Zhili est dénué de toute moralité. Et que l’école et les professeurs en qui ils ont le plus confiance les ont trompés tout du long. Lorsque toute la vérité apparaîtra, quel effet choquant cela créera dans leurs jeunes esprits.
  • Qui est Xue Hongjun, considéré par l’Agence d’Information Nouvelle Chine comme un ‘’étudiant vétéran’’ ?

    Le 20 janvier 2005, les journaux officiels Chinois et les stations de TV ont publié et diffusé la visite de l’Agence d’Information Nouvelle Chine avec les participants qui se sont immolés Place Tienanmen le 23 janvier 2001. Ici, nous pouvons voir combien le contenu de cet entretien est fallacieux et trompeur. Si ‘’l’auto immolation’’ n’est pas une totale fabrication , pourquoi est ce que Liu Chunling, qui était en feu et n’a pu être sauvé, a été frappée sur la tête par un objet lourd et tuée par la police ? De même, Liu Siying âgée de 12 ans, la fille de Liu Chunling et la participante la moins brûlée—a subi une trachéotomie, mais elle pouvait encore chanter pour les médias. Mais comment les médias ont pu soudainement annoncer peu de temps après l’entretien que Liu Siying était ‘’soudainement décédée’’ après avoir assuré au public qu’elle allait bien ?
  • Un examen de l'incident de l'"auto immolation" révèle les pratiques trompeuses de l'Agence d'Information Xinhua

    Dans cet article, nous voulons prendre un point de vue plus large et examiner le style des articles de l'Agence d'Information Xinhua. Je pense que cet incident deviendra un cas d'étude sur la façon dont Xinhua désinforme. Il se tiendra aux côtés d'autres cas classiques de semblables désinformations par le régime communiste chinois, parmi lesquels le "complot des contre-révolutionnaires" dans les années 50, "Dix mille kilos de grain par acre et par année" durant le "Grand Bond en Avant" au début des années 60, la description du Président National M. Liu Shaoqi comme étant un traître et un voleur à la fin années 60, et les informations déguisées au sujet du "SRAS" en 2003. (1)
  • L’incident de l’auto immolation est un véritable canular

    J’ai dit “Récemment les portes paroles du Parti l’ Agence de Presse Xinhua et CCTV ont de nouveau repris et fait croire à l’incident de l’auto immolation et ils ont même cité un journaliste étranger." Avant même que j'ai fini ma phrase mon parent a dit "Ce n’est qu’un grand canular ! Quelle que soit les arguments qu’ils utilisent." Puis il a ajouté "Zhao Ziyang est décédé le 17 janvier et cette ancienne histoire a été rediffusée le 18 janvier. Ce n’est que l’une des vieilles méthodes du Parti Communiste Chinois – détourner l’attention de la population." Avant que je ne parte mon parent a dit "Les nuages ne couvriront pas le soleil pour toujours. Le monde connaîtra la vérité ! "
  • Le Bulletin d’Informations du Falun Gong

    Ce qui est vraiment troublant dans cet article d’Associated Press est que rien ne transparaît sur la torture, le travail d’esclave dans les camps de travail, qui continuent toujours, et sur la mort des gens pendant leur détention. Le journaliste occidental ne fait aucune mention de toutes ces choses et il n’y a aucune référence au fait que cela ait été clairment mis en scène par le gouvernement. Nous n’entendons pas le journaliste se plaindre et dire… « Nous voulons voir les prisonniers personnellement sans la présence de gardiens »…On vous présente une histoire basée sur un seul point de vue, et cette histoire d’un seul point de vue est celle que le gouvernement chinois veut mettre en avant. Alors où est le sens critique du journalisme. Où sont les questions véritables ?
  • Un membre haut placé du personnel du Bureau 610* révèle le rôle de son agence en planifiant et dirigeant l’ « auto immolation de Tiananmen. »

    "Un jour cet individu du Bureau 610 est venu me voir. Comme mon collègue m’avait présenté, nous nous sommes sentis en confiance et avons échangé sans réserve. Lorsque le sujet en est venu à "l’auto immolation de Tiananmen,"il a dit, "on nous avait dit tout d’abord que l’immolation aurait lieu deux jours plus tôt, donc nous avons du attendre deux jours avant que cela n’arrive." Je n’ai pas compris la signification de ce qu’il disait à ce moment. Plus tard, en me souvenant de notre conversation, j’ai soudain réalisé que l’ "auto immolation" avait été dirigée et arrangée dans le moindre détail par le Bureau 610 pour en accuser le Falun Gong."


  • Page | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 |