Bénéfices de la pratique

  • La guérison de ma belle sœur démontre ce que Falun Dafa a de merveilleux à nos amis et à nos proches

    "En avril 2006, ma belle soeur ne se sentait pas très bien et avait des douleurs dans la poitrine. Après plusieurs consultations, plusieurs diagnostiques ont confirmé qu’elle avait un cancer du sein et que cela nécessitait une opération. Le 23 mai, elle a été opérée dans un hôpital local. On a procédé à l’ablation d’un de ses seins. Puis, elle est rentrée à la maison après un mois passé à l’hôpital. Un jour, pendant le mois d’août, j’ai reçu un appel innatendu de ma sœur. Elle m’a dit que ma belle sœur était à nouveau à l’hôpital et qu’elle était en train de mourir...
  • J'ai contourné la porte de la mort et obtenu une nouvelle vie

    Je suis un fermier du Comté de Baiquan dans la Province du Heilongjiang. Dans la soirée du 28 janvier 2005, j'ai soudainement commencé à vomir du sang et à avoir une diarrhée sanguinolente. Le matin suivant, les membres de ma famille m'ont envoyé à l'hôpital. Les docteurs ont diagnostiqué une gastrite hémorragique, mais ils étaient dans l'incapacité de stopper les saignements. J'étais inconscient. L'hôpital m'a transféré à l'hôpital de Harbin où ils ont décidé que je souffrais d'une cirrhose du foi, laquelle avait provoqué la gastrite hémorragique...J'étais en train de mourir. J'ai été envoyé aux service d'urgence de l'hôpital. Après 50 minutes, j'ai repris un petit peu conscience. Je sentais comme un énorme rocher sur ma poitrine, faisant que j'avais du mal à respirer. Je ne pouvais pas bouger, même si j'essayais avec mes bras ou mes jambes. Toutefois, j'ai murmuré: "Qu'est-ce qui pourrait me sauver ? " Ma femme solennellement m'a dit: "Apprends Falun Dafa!"
  • En pratiquant le Falun Gong, une patiente atteinte d'un cancer du poumon en phase terminale reprend goût à la vie

    A l’âge de 45 ans, j’ai commencé à cracher du sang en toussant et j’ai fini par être alitée. Mon mari et mes fils à tour de rôle m’ont portée sur le dos et m’ont amenée en train dans la ville de Harbin. A l’hôpital Tumor de Harbin, on m'a diagnostiqué un cancer du poumon en phase terminale. Etrangement, agonisant dans mon lit, j’entendais la musique des exercices du Falun Gong pendant les heures de la pratique du matin et du soir. Finalement j’ai dit à mon mari : « Je veux pratiquer le Falun Gong, moi aussi ! »
  • Le Falun Gong m’a sauvé

    J’ai 62 ans et j’habite la ville de Zhaoyuan dans la Province de Shandong en Chine. Il y a plusieurs années, je souffrais de différentes sortes de maladies dont un cancer. A la limite de la mort, j’ai appris le Falun Dafa. Le Falun Dafa m’a ramené de la mort et a sauvé ma vie. Je ne peux pas trouver de mots pour exprimer ma gratitude à Maître et à Dafa.
  • La pratique du Falun Gong a guéri mes nombreuses maladies dont une maladie de cœur congénitale

    En mars 2001, j’ai été illégalement arrêtée et détenue dans le centre de détention de Dongcheng à Beijing parce que j’ai été faire appel contre la persécution illégale et barbare que subissait Falun Dafa. En aout 2004 quand ils m’ont menottée et enchaînée pour m’emmener pour un examen médical j’ai entamé une grève de la faim de neuf jours. Le médecin a regardé pendant longtemps l'écran ultrasonique et a demandé à tous les médecins au travail de venir le voir aussi. Finalement, le médecin en chef a dit : « La pratique du Falun Gong a rempli le vide dans son oreillette. »
  • Merci au Falun Dafa d'avoir sauvé la vie de ma fille

    Le 6 septembre 2006 a été un mercredi noir pour ma famille, lorsqu'on a diagnostiqué à ma fille, élève diligente d'un lyçée, un cancer lymphatique. Elle souffrait une douleur inimaginable, et mon coeur se brisait en la voyant lutter contre le cancer et torturée par la chimiothérapie. Nous ne sommes pas riches, nos revenus consistent dans les modestes salaires de mon mari et de moi-même. Nous ne pouvions pas nous permettre les dépenses médicales élevées. Dans ces circonstances, nous avons sollicité des dons pour son traitement au sein du public et des écoles. Durant le processus de chercher de l'aide à l'école de ma fille, Tiantian, une charmante jeune étudiante, nous a parlé du Falun Gong ...
  • Falun Dafa est une science merveilleuse

    Avant 1997, ma grand-mère a appris qu'elle avait un cancer de l'œsophage en stade terminal. Afin de soigner sa maladie, nous avons dépensé les économies de toute la famille. Cependant, cela n'a servi à rien. Le docteur a dit que s'il opérait, il y avait seulement 30% de chance de réussite. On a nous a présentés une déclaration à signer, stipulant: "Si l'opération venait à échouer, l'hôpital ou les médecins ne seraient pas tenus pour responsables." Ma grand-mère a décidé de ne pas prendre le risque et a dit qu'elle resterait plutôt à la maison pour quitter ce monde de façon naturelle. Juste au moment où notre famille était dans le désespoir, ma belle-fille a apporté un enregistrement audio des enseignements de la Loi de Maître Li. Dans l'esprit "d'essayer", ma grand-mère a commencé à pratiquer le Falun Dafa ...
  • "Falun Dafa est miraculeux " -- Propagation de la Loi dans les prisons taiwanaises

    Pendant les cinq dernières années, les prisons de Taiwan ont fait bon accueil aux enseignements du Falun Gong. Une prison a invité des pratiquants à donner un stage de neuf jours en mars. Vingt-quatre prisonniers ont participé au stage et ont bénéficié de Dafa. Voici le partage d'expérience de trois prisonniers après la pratique de Falun Dafa.
  • Se rappeler les jours où le Maître enseignait la Loi dans la ville de Jinzhou, province de Liaoning

    "Je suis une disciple de Dafa de Jinzhou et j’ai presque soixante-dix ans. Je n'oublierai jamais le jour où le Maître est arrivé à Jinzhou le 5 avril 1994, et où il nous a enseigné la Loi....
  • Deux fractures osseuses, deux résultats différents

    ... J’ai expérimenté quelque chose assez semblable à ce premier accident le 14 janvier 2005. A ce moment-là, j’étais un pratiquant. Les rues étaient glacées et glissantes. J’ai été imprudent, et cette fois c’est le fémur gauche qui a été disloqué et fracturé, pratiquement à la même place que l’autre jambe en 1987. Cette fois, je n’ai pas eu peur et je n’étais pas inquiet non plus. Comme je cultive Dafa, je me suis rappelé que le Maître dit que le bon ou le mauvais peuvent survenir avec une seule pensée. J’ai insisté afin de ne pas aller à l’hôpital pour des traitements ...
  • Le Falun Dafa m’a redonné la vie

    J’ai commencé à lire Zhuan Falun et à comprendre la profondeur de ce qu’est le Falun Dafa. Il peut élever la moralité des gens, améliorer leur personnalité et les ramener à leur vraie nature. J’ai commencé à réaliser à quel point nous avions été trompés par les mensonges et diffamations du Parti. J’ai cru à cette propagande mensongère et je me sentais terriblement coupable pour ce que j’avais fait. Maintenant je sais que je dois corriger mes erreurs et suivre le chemin que le Maître m’avait arrangé. J’ai commencé à cultiver Falun Dafa avec des pensées et des actions droites et fermes.
  • Un message du coeur d'une jeune pratiquante de Falun Dafa

    "Je suis une jeune pratiquante de Falun Dafa en Chine, et j'ai onze ans. Lorsque j'avais cinq ans, j'ai eu une maladie Mes parents m'ont emmenée voir de nombreux docteurs et m'ont forcée à prendre beaucoup de médicaments, j'ai eu cette maladie durant une année entière. Puis, j'ai commencé à pratiquer le Falun Dafa avec l'aide d'un monsieur. Ma mère pratiquait auparavant mais elle s'est arrêtée lorsque la persécution a débuté, mais elle a recommencé la pratique à ce moment-là. Ils m'ont montré comment faire les exercices, et nous avons étudié la Loi ensemble; ma maladie a aussitôt disparue."
  • Étudier la Loi et pratiquer les exercices m’a guérie, alors que je pensais ne plus avoir qu'une semaine à vivre .

    Mon nom est Yunzhen (pseudonyme). J’ai 42 ans et je demeure dans la province du Hebei. Je veux raconter mon histoire qui est d’avoir retrouvé la santé après avoir été à la porte de la mort, ainsi les gens sauront que « Falun Dafa est bon ».
  • Des salutations au Maître de la part de 27 membres de ma famille

    Je suis veuve d’un " vétéran de l’armée rouge " et j’ai soixante dix ans. J’ai connu et commencé à pratiquer le Falun Gong en 2005. Je dépensais avant environ sept cent yuans en traitements chaque mois. Après une année de pratique, je ne suis plus sourde et mon corps a retrouvé son énergie. Je n’ai pas dépensé un centime en médicaments depuis que je pratique. Mon fils m’a dit un jour : « Il est temps de raconter ton histoire à un journaliste. » Mais aucun journaliste en Chine n’ose publier une histoire comme la mienne. A l’occasion de la Fête de la Lune , avec le soutien de mes enfants et au nom de toute ma famille qui compte vingt sept personnes, j’aimerais envoyer mes sincères salutations à notre grand Maître.
  • Même les médecins ont dit que c'était un miracle

    "Un petit garçon du Comté de Guan dans la province du Shandong a contracté une leucémie alors qu'il était très jeune. Il a dû quitter l'école après deux ou trois ans de scolarité. Il paraissait terriblement boursouflé. Au printemps de l'année 2003, alors qu'il prenait une douche, le garçon a glissé et sa tête a heurté le sol. Sa tête a saigné, et on ne pouvait empêcher le sang de couler. Cela saignait de façon continue. La mère du garçon avait pratiqué le Falun Gong avant juillet 1999 ...