Les pratiquants de Falun Dafa aux yeux d'un être éveillé (3ème partie)

Cet article n'est qu'une référence pour les compagnons en cultivation. Prendre le Fa pour Maître est fondamental pour les pratiquants. Quand d’autres nous indiquent nos insuffisances nous devrions en tant que pratiquants de Falun Dafa, comparer nos comportements avec le Fa, regarder à l'intérieur, nous corriger nous-mêmes et trouver la racine du fait de ne pas croire complètement dans le Fa et le Maître.

* * *

Suite de la 2ème partie


J'ai également discuté d'une autre de mes préoccupations avec l'être éveillé : pourquoi tant de pratiquants dont l’œil céleste est ouvert ont-ils abandonné la cultivation?


Voici à peu près ce qu'il a dit: "Personne n'aurait ce problème s'il avait pleinement confiance dans le Maître et le Fa. Certaines personnes ont douté du Fa au début de leur cultivation, et il y en a qui ont encore des doutes sur certaines questions fondamentales. Ces gens n'ont pas une fondation solide, de sorte qu'ils ne sont pas capables de se corriger en utilisant le Fa lorsqu'ils rencontrent des problèmes. Peu à peu, ils développent des illusions, et ils font confiance à leurs illusions plutôt qu'au Fa."


"Certaines personnes pensaient qu'elles étaient les réincarnations de personnages célèbres de l'histoire. Elles pensaient que leur intelligence venait de là. En fait, ce qu'elles ont vu sont généralement des illusions. La sagesse d'une personne qui cultive provient du Fa, pas du fait d'avoir été un personnage célèbre dans l'histoire ou d'illusions démoniaques. Quand ces personnes ont une haute opinion d'elles-mêmes, elles vont avoir des ennuis. Elles subiront les interférences des démons issus de leurs propres esprits. La situation va aller de mal en pis. En fin de compte, elles ne pourront pas s'aider elles-mêmes."


J'ai compris que le Maître utilisait les paroles de cet être éveillé pour souligner nos lacunes. En examinant mon chemin de cultivation, j'ai développé quelques capacités supra normales quand je ne croyais pas pleinement en Maître. En raison des capacités supra normales, ma croyance dans le Maître et le Fa s'est raffermie. Comparé aux pratiquants qui n'ont pas de capacités supra normales, mais qui ont entièrement confiance dans le Fa sur la base de leurs compréhensions, je suis vraiment loin derrière dans ma cultivation.


Il n'y a pas de quoi être heureux ou fier si l’on a des capacités supra normales. Mon œil céleste est ouvert, et j'ai été tenté par les illusions que j'ai vues. J'ai pu briser les illusions parce que je me suis débarrassé des attachements à la curiosité et à l'exaltation. Certains pratiquants, cependant, ne peuvent pas briser les illusions s'ils sont heureux d'avoir des capacités supra normales.


Certains pratiquants ont même écrit des articles basés sur les illusions qu'ils ont vues. N'est-ce pas induire les lecteurs en erreur ? Qui sera heureux de voir les lecteurs induits en erreur? Ce sont les démons qui génèrent des interférences. Certains pratiquants ont échoué à évaluer les illusions en se basant sur le Fa. Ils pensaient que les illusions étaient réelles, et ont dévié de plus en plus du Fa. Une fois qu'un pratiquant se croit lui-même génial, les démons vont profiter de cette faille et l'amplifier, rendant le pratiquant de plus en plus arrogant. Donc, il faut se débarrasser des attachements à la curiosité, à l'exaltation et à l'arrogance.


Maître a dit:

"Il y a beaucoup de gens comme cela. Déjà maintenant dans ce stage il y a des gens qui ont une haute opinion d’eux-mêmes et qui se mettent même à parler sur un ton inhabituel. Ce qu’on est soi-même en fin de compte, même dans le bouddhisme, c’est un tabou." (Zhuan Falun)


Nous devons vraiment nous rappeler ceci, et surveiller nos paroles et notre comportement.


L'être éveillé m'a dit aussi que certains pratiquants ne croient qu'à une partie du Fa. Ils ne croient pas dans les enseignements de Fa qu'ils ne peuvent pas expérimenter. Leur croyance se fonde sur leurs propres notions. Certaines personnes n'ont pas une croyance ferme dans l'enseignement du Maître sur le karma de maladie, de sorte qu'ils n'expérimenteront pas la puissance de Fa à ce sujet, et donc leur croyance s'affaiblira encore plus.


Il a dit que certains pratiquants sont des personnes capables au sein de la société ordinaire, mais que leur qualité d'éveil est médiocre Ils font bien dans l'organisation d'activités de Dafa, et ils paraissent diligents dans leur cultivation. Mais ils n'étudient pas le Fa ou ne font pas bien les exercices. Quand personne ne les regarde, ils vivent selon leurs notions de personnes ordinaires, et ne cultivent pas solidement. Ils ne supportent pas la critique, et tentent de protéger leurs attachements. Les divinités méprisent vraiment ce genre de personnes.


Ses paroles m'ont rappelé un paragraphe du Fa :


"Divinité : Il y a encore parmi eux des gens qui viennent chercher le côté de la Loi qu’ils trouvent bon pour eux, et ne peuvent pas abandonner leur côté qui les mène à ne pas pouvoir comprendre entièrement la Loi. ("Dialogue avec le temps" de Points essentiels pour un avancement diligent)


Je n'ai jamais prêté suffisamment attention à ce paragraphe, et n'ai jamais pensé que des pratiquants avaient ce problème.


Plus tard, j'ai pensé à l'histoire de cultivation de Milarepa. Il n'a jamais douté de son maître. Son maître a arrangé pour lui de nombreuses tribulations et difficultés, mais il n'a jamais eu de pensées déviées envers son maître. Il n'a fait que chercher à l'intérieur ses propres insuffisances et essayer de faire mieux pour répondre aux exigences de son maître. Grâce à cette croyance ferme, il a atteint le Fruit juste et est devenu un bouddha.


En revanche, certains de nos compagnons de pratique sont égocentriques. Ils développent des doutes dans le Fa dès qu'ils ont des difficultés. Quelqu'un qui est bien connu parmi les pratiquants n’a pas pu passer l'épreuve du karma de maladie et est allé à l'hôpital. À l'hôpital, il m'a demandé en privé: "Est-ce que ce Fa est réel ou faux? J'ai toujours eu des doutes. Maintenant, regardes ma situation. Le Fa ne fonctionne pas."


Mais de mon point de vue, le Fa avait déjà prolongé sa vie. Il a énuméré tous ses doutes, et il n'écoutait pas les autres. Il pensait qu'il avait tant fait et tant souffert pour Dafa, alors le Maître devait lui donner un traitement spécial - retirer son karma de maladie même s'il ne cultivait pas véritablement. Il essayait de négocier avec le Maître et voulait un traitement spécial sans cultiver solidement. Il tenait étroitement à ses attachements et à ses doutes. D'un côté, il a voulu faire un essai et a demandé aux pratiquants de l'aider en émettant des pensées droites pour lui, mais en attendant, il est allé à l'hôpital pour se faire soigner.


En conséquence, il est décédé le deuxième jour. Aller à l'hôpital signifie demander de l'aide aux gens ordinaires, si bien que le résultat du traitement sera également limité par les lois du niveau des gens ordinaires. L'être éveillé a aussi parlé d'un autre groupe de pratiquants dont les convictions envers le Maître et le Fa sont fermes, et qui ont vraiment accompli leurs serments. Ils ont fait beaucoup pour Dafa. Cependant, ils font leur travail à la manière des personnes ordinaires. Ils n'étudient pas bien le Fa ni ne font bien les exercices.


En fait, ces pratiquants n'ont pas dans leur cœur la croyance profonde qu'ils peuvent acquérir la sagesse du Fa dans leur travail de Dafa, et que cultiver solidement peut rendre leur travail de Dafa plus facile. Ils utilisent les approches des gens ordinaires pour faire le travail de Dafa, ils poursuivent en réalité les lois du niveau des gens ordinaires. Ainsi, les lois des gens ordinaires vont les restreindre, tels un vieillissement rapide et la mort résultant du surmenage.


Certains de ceux qui ne se cultivent pas solidement ont même la pensée que faire le travail de Dafa c'est comme posséder une assurance-vie, et que le Maître les aidera à surmonter le karma de maladie en raison de leur ferme croyance en Maître. N'est-ce pas dangereux?


Il y a ce genre de pratiquants autour de moi. En fait, j'ai découvert que j'avais aussi un problème similaire. Je pensais avoir une ferme croyance dans le Fa, mais elle n'était pas réellement à 100%. Le Maître a dit :"En fait, j’ai continuellement dit que la cultivation ne va pas compromettre le travail de Dafa. C’est sûr. Parce que faire les exercices est la façon la plus efficace pour se débarrasser de la fatigue, c’est le meilleur moyen pour récupérer rapidement la forme." (Enseignement de Fa à la conférence de Fa à Atlanta 2003)


Parfois, je me sentais épuisé de faire le travail de Dafa. Au lieu de faire les exercices, j'allais dormir. En fait, mon comportement montre que je ne croyais pas pleinement en la puissance du Fa à cet égard. Je ne croyais pas que je pouvais récupérer en faisant les exercices. C'est une faille dans ma cultivation. En conséquence, j'avais le sentiment des gens ordinaires d'être épuisé. En revanche, quand je fais les exercices avec diligence, je ne me sens pas fatigué. Après avoir regardé profondément en moi, j'ai réalisé que je n'avais pas une bonne compréhension de l'enseignement du Maître sur cette question, et que je n'avais pas une croyance ferme.


Je connais deux compagnons de pratique qui ont eu tous les deux des épreuves de maladie après avoir été torturés en prison. Aucun d'entre eux n'avait d'inquiétudes, mais ils se sont retrouvés dans des situations différentes. Le premier pratiquant s’est vu diagnostiquer un cancer en phase terminale. Des agents locaux des forces de l'ordre ont même versé un peu d'argent à sa famille, en leur demandant de ne pas déposer plainte contre eux. Toutefois, ce pratiquant a bien fait dans l'étude du Fa et dans la pratique des exercices. Un mois plus tard, il était complètement guéri. Il y a de cela plusieurs années. Aujourd'hui, il fait les trois choses avec diligence. Les agents de police ont été témoins de ce miracle et ont cessé de le harceler.


En revanche, l'autre pratiquant n'a pas étudié le Fa ni fait les exercices fréquemment, bien qu'il n'était pas inquiet au sujet de sa maladie, et qu'il clarifiait la vérité aux gens. Je savais qu'il n'avait pas une croyance ferme quant au fait que pratiquer les exercices l'aiderait. Sa pensée était que le Maître allait le protéger de la maladie s’il parlait avec diligence aux gens de la persécution du Falun Gong. En fait, il avait quelques inquiétudes au sujet de sa maladie, et avait l’espoir que le Maître l'aiderait en raison de sa diligence à clarifier la vérité.


En outre, ce pratiquant avait un tempérament colérique. Les compagnons de pratique lui rappelaient souvent de ne pas se laisser contrôler par la nature de démon. Toutefois, il a toujours essayé de dissimuler son caractère, et n'a pas écouté. Trois ans plus tard, il est décédé. C'était un miracle que sa vie ait duré trois ans après qu’on lui ait diagnostiqué un cancer en phase terminale. Mais il n'a pas réussi à se rectifier au cours de ces trois ans. Quel dommage.


Le Maître a dit:

"Comme je l'ai dit tout à l'heure, même si vous avez signé tel ou tel contrat dans l'histoire, si vous avez la pensée droite très forte aujourd'hui, vous ne le reconnaissez pas, et vous ne le voulez absolument pas, alors vous pourrez le nier. Cependant, ceux qui sont face à ce genre de situation auront un peu de difficulté, la difficulté réside dans le fait que les forces anciennes ne lâcheront pas facilement leur emprise sur vous, elles vont profiter de vos lacunes, quand vous aurez la moindre inattention elles pénétreront par là." (Enseignement de Fa lors de la Conférence de Fa à Philadelphie aux États-Unis 2002)


Si on n'a pas une bonne compréhension de cet enseignement et qu'on ne parvient pas à comprendre à quel point la cultivation est sérieuse, alors on ne prêtera pas suffisamment d'attention sans réaliser qu'on est déjà en danger. Un tempérament colérique est un exemple de faille dont les forces anciennes peuvent profiter. Ce pratiquant n'avait pas réalisé combien c'était dangereux.


Finalement, le vieil être éveillé m'a dit qu'il serait mort il y a de cela 1700 ans s'il avait un seul de ces attachements. Au cours des derniers 1700 ans, s'il avait développé une de ces notions, il aurait chuté et serait mort également.


J'ai vu des pratiquants qui ne peuvent pas passer le test de la maladie et sont allés à l'hôpital, mais ont perdu la vie. Pour une personne ordinaire, sa durée de vie est prédéterminée. Quand on est atteint d'une maladie en phase terminale, cela signifie probablement que sa durée de vie prédéterminée est atteinte. Dans ce cas, comment un hôpital peut-il le sauver?


J'ai vu beaucoup de pratiquants qui étudient le Fa et font les exercices de manière superficielle, et qui n'essayent pas vraiment de se rectifier. Ils ne parviennent pas à démêler les nœuds dans leur cœur avec l'aide du Fa. Ils ont dissimulé beaucoup d'inquiétudes de gens ordinaires au fond de leur cœur. Quand ils rencontreront des problèmes, ces inquiétudes feront surface.


Cependant, ils n'ont pas essayé de résoudre le problème du point de vue du Fa. Au lieu de cela, leurs inquiétudes sont amplifiées par leurs notions de gens ordinaires. Quand ils regardent en eux, ils ne regardent qu'en surface. Ils recouvrent leurs attachements profonds. Quand ils lisent le Fa, ils ont des pensées droites. Mais après avoir posé le livre, leur discours et leur comportement sont remplis de notions des gens ordinaires.


En voyant ces problèmes, je regarde aussi en moi . J'ai réalisé que chacun de mes attachements est un danger et un obstacle dans ma cultivation, et qu'il peut conduire à la mort. Si je ne suis pas rigoureusement les exigences du Fa, si je ne parviens pas à couper tous les attachements, et que je laisse les attachements s'accumuler, je ne serai probablement pas en mesure de passer le test de la vie et de la mort.


Nous aurions pu éviter de nombreuses pertes. De nombreux compagnons de pratique ne devaient pas mourir. Il est normal que l'on se pose des questions dans la cultivation. Mais nous ne devrions pas laisser les questions s'accumuler. Si nous avons des questions, nous devons chercher les réponses dans le Fa, et nous devons ouvrir notre cœur pour communiquer avec les autres pratiquants. Partager des expériences de cultivation peut certainement nous aider à nous améliorer. Si nous nous débarrassons de l'attachement à l'égo, nous serons en mesure de trouver notre vrai moi, dont la nature est altruiste.


J'ai partagé mes compréhensions. S'il vous plaît veuillez me corriger s'il y a quoique ce soit d'incorrect. Ici, je tiens également à rappeler aux pratiquants dont l’œil céleste est ouvert: si vous voyez des êtres éveillés en méditant, n'ayez pas de curiosité ou d'exaltation. Nous devons suivre Dafa. N'essayez pas de leur parler. Si vous développez de la curiosité et essayez de leur parler, vous serez interféré, et votre gong sera altéré. Je n'aurais pas parlé à cet être éveillé si je ne l'avais pas rencontré dans la vraie vie. Rappelons-nous l'importance de pratiquer une seule voie de cultivation. Tout doit être rectifié par le Fa pour le futur.


Traduit de l'anglais
Falun Dafa Practitioners in the Eyes of an Enlightened Being (Part 3)

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.