Marcher sur mon chemin de cultivation sans peur ni regret

17 ans ont passé depuis le 21 octobre 1997 quand j’ai commencé à pratiquer Falun Gong. Cependant, dans cet article de partage d’expérience, je couvrirai les trois dernières années de mon chemin de cultivation.


J’ai été libéré après une peine de neuf ans de prison, le 26 octobre 2011. Mes souvenirs demeurent frais sur ce que j’ai souffert en prison, cependant rien n'a pu ébranler ma foi dans le Maître et les principes d’Authenticité-Bonté-Patience.


Recommencer à zéro

Après avoir été libéré, j’étais dans le dénuement et seul, parce que mon employeur m’avait renvoyé et ma femme avait divorcé et s’était remariée. Mon fils avait un beau-père.


Le Maître a dit :


" Cent épreuves tombent en même temps, Voyons comment il peut vivre." ("Faire souffrir le cœur et la volonté "tiré de Hong Yin)


Mon cœur était plein d’amertume et j’étais désespéré. Je me demandais : " Que devrais-je faire ? Où est mon avenir ? " À nouveau, je me suis souvenu du Fa du Maître :


" Le Xiulian, c’est que les hommes vont aller au ciel, vont devenir des divinités, comment cela serait-il possible si ce n’est pas difficile ? " (" Avec le bâton et le khat également ")


Il n'a pas fallu longtemps avant que je ne me redresse et me dise que rien ne pouvait m’empêcher de cultiver, puisque j’ai le Maître et le Falun Gong dans mon cœur. Mais j’ai du repartir à zéro.


Mon père, qui est septuagénaire, était seul dans une ferme forestière dans les montagnes. J’ai loué un appartement localement et je l’ai fait emménager avec moi.


Confronté à la bureaucratie

L’étape suivante a été d’obtenir une carte d’identité (ID), qui m’était nécessaire pour trouver un emploi. Je me suis rendu au Bureau d' enregistrement de résidence du Bureau forestier pour demander une carte d’identité début novembre 2011. On m’a répondu : " Vous avez besoin d’une autorisation de résidence du poste de police de votre région."


Je me suis rendu au poste de police, leur ai montré mon certificat de libération de prison, et demandé une autorisation de résidence. Ils ont été alarmés lorsque je leur ai dit que j’étais un pratiquant de Falun Gong, et m’ont fourni des réponses évasives. Ils ont dit que devrais m’enregistrer auprès du poste de police de la ferme forestière dans les montagnes.


J’ai appelé le poste de police de la ferme forestière mais on m’a répondu: " Selon les réglementations, vous devriez être enregistré là où vous viviez avant votre condamnation. "


Je suis retourné à mon poste de police local, l’agent a alors déclaré: "Vous ne pouvez pas vous enregistrer sous votre nom, mais sous le nom d’un parent ou d’un ami enregistré dans ce bureau."


J’étais déçu, mais je me suis alors souvenu des paroles de Maître :


" …lorsqu'un problème survient, là il est nécessaire de clarifier la vérité." ("Enseignement de la Loi et Explication de la Loi lors de la conférence de Loi du New York Métropolitain ")


Le lendemain, je suis retourné voir le même agent, qui a feint de ne pas me voir. J’ai dit : " En tant qu’agent en charge de cette zone résidentielle, vous êtes responsable de m’enregistrer sur la base des règlements actuels. En tant que résident de cette zone, je suis totalement admissible. Il est de votre devoir de m’enregistrer et de me fournir une carte d’identité."


Il n’a fait aucun commentaire, alors j’ai dit : " Je pratique le Falun Gong et m'efforce d’être une bonne personne. J’ai été illégalement condamné. Je suis innocent et n’ai nui à personne. Je suis ici pour m’inscrire en tant que résident, cependant vous m’ignorez. Si vous ne faites pas votre travail, j'irais trouver quelqu’un d’autre."


J’ai décidé que j'allais contacter chacun de ses supérieurs jusqu’à ce que j’obtienne mon enregistrement, mais j’ai d’abord essayé une fois de plus. J’ai dit à l’agent qu’il devait me fournir sa décision ce jour-même.


Il était très poli, il a enregistré toutes les informations nécessaires et m’a aidé à compléter les formulaires. Le chef du poste a alors fait une apparition et a dit : ' Si vous déclarez que vous abandonnez le Falun Gong, nous terminerons immédiatement l’enregistrement.'" Puisque la pratique est bonne pour ma santé " lui ai-je demandé, " pourquoi devrai-je y renoncer ?"


Les agents ont eu une conversation animée et certains ont répété les mensonges du PCC au sujet du Falun Gong. Je suis resté calme et ai émis des pensées droites. Finalement, chacun est parti, à l’exception de l’agent avec qui j’avais traité au début. Il a déclaré :" Vous pouvez pratiquer chez vous si vous pensez vraiment que c’est bon." Il a complété mon inscription et sept jours plus tard, j’ai obtenu ma carte d’identité.

Coordonner l’étude de Fa en groupe et la clarification des faits

Lorsque j’ai décidé de créer un groupe d’étude du Fa j'ai rencontré des interférences. Un agent de police a appelé et a déclaré : " Rien de sérieux, mais je dois vous voir seul au cas où les choses se compliqueraient. J’espère que vous comprenez—je fais cela pour votre bien."


Il m’a emmené dans un bureau, m’a tendu un papier et un stylo et a dit : " J’ai appris que certains pratiquants de votre district auront une réunion. Veuillez écrire une déclaration comme quoi vous ne les rejoindrez pas."


J’ai dit : " J'ai été forcé à écrire de telles déclarations de trop nombreuses fois, mais vous n’avez pas besoin de vous inquiéter à mon sujet. Nous pratiquants, sommes toujours bons avec les autres et vous pouvez rester assuré que vous n’aurez aucun problème. S’il n’y a rien d’autre, je rentre chez moi. "


Il a exprimé ses inquiétudes tandis que je sortais, parce qu’il avait besoin de son travail. En retour, je lui ai dit de ne pas s’inquiéter. Il ne m’a jamais recontacté.
.

J’'attribue le résultat positif à mes fortes pensées droites et à mon absence de peur.


Les compagnons de pratique et moi, étudions le Fa chez moi chaque semaine. Nous émettons ensemble des pensées droites, puis distribuons l' information avec les faits à propos du Falun Gong. Chacun dans notre région a reçu ces documents.


"Chariot invincible"

En octobre 2012, mon père m’a acheté un trois roues. Je l’utilise comme taxi et pour livrer des matériaux de Falun Gong. Je l’ai appelé ' Chariot Invincible. '


Avec la moto, je peux couvrir une large zone. Beaucoup de mes passagers ont appris les faits à propos du Falun Gong et de quitter le Parti communiste chinois et ses organisations affiliées. Je leur ai donné des DVD du spectacle Shen Yun et un logiciel pour contourner le blocus Internet.


Lorsque les imprimantes et les ordinateurs fonctionnent mal, et que les pratiquants locaux ne peuvent pas les réparer, je les emmène chez d'autres pratiquants ayant des compétences techniques. Il y a tant de choses que je peux faire avec ma moto.


Je ne pense pas que la moto m’appartienne—c’est un instrument de Falun Gong que le Maître m’a donné.


La monnaie est un excellent moyen de faire connaitre Falun Gong
.
La moto taxi à trois roues est une forme populaire de transport public dans ma région, parce que c’est peu cher et peut transporter des passagers comme un cargo.


Les passagers paient un yuan chacun et je peux gagner entre 100 et 200 yuans par jour. J’utilise toujours des billets avec des informations sur Falun Gong imprimés dessus lorsque je rends la monnaie.


Un jour, je me suis arrêté pour acheter des légumes à un vendeur. J’ai pris une liasse de billets avec les faits sur Falun Gong imprimés dessus pour payer. Lorsqu’il a vu que j’avais beaucoup de petites coupures, il a demandé si je pouvais les lui échanger.


Je lui ai dit que les billets avaient des informations du Falun Gong imprimées dessus et lui ai demandé s’il oserait les utiliser. Il a répondu : " Pourquoi pas ? Je n’ai pas mis les mots dessus." Je lui ai fait de la monnaie, lui ai parlé des faits à propos du Falun Gong et l’ai aidé à quitter le PCC.


Il semble que les gens n’hésitent plus à accepter des billets avec des informations de Falun Gong imprimées dessus.


Compagnons de pratique, le grand mandat cosmique nous est échu et nous ne devons pas le laisser filer. Cultivons diligemment et accomplissons les serments que nous avons faits avant que nous descendions dans ce monde.


Merci, Maître! Merci, mes compagnons pratiquants!


Version anglaise :
Walking My Cultivation Path Without Fear or Regret

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.