Compréhension concernant la tolérance

Un partage sur mon éveil au sujet de la tolérance
Heshi Maître!

Depuis 10 ans, le Maître m'encourage à écrire un partage d'expérience en me donnant des signes, mais je n'ai jamais pensé que j'avais quoi que ce soit à partager avec le corps des pratiquants. Ce matin, je me suis simplement assis et j'ai commencé à écrire sans douter ni m'inquiéter de quoi que ce soit, en sachant simplement que c'était la juste chose à faire. Je pratique depuis 11 ans à présent.


Lorsque j'ai commencé à pratiquer le Falun Dafa, je savais que j'avais trouvé la pratique que j'avais cherchée toute ma vie.

Enfant, j'ai grandi dans une famille extrêmement violente, bien qu’ils manifestaient une bonne apparence dans la société. Ils me maltraitaient moi et beaucoup d'autres gens. Vivre avec eux était comme vivre dans un camp de concentration.


Je savais que je devais trouver une pratique, je l'avais compris étant enfant, et que cette pratique devait me permettre de raffiner aussi mon corps. Considérant les choix qui se proposaient à moi, je savais que je devais être honnête, compatissant, ne pas juger les autres et pardonner véritablement. Toute ma vie, j'ai su que la nature était un temple pour moi. Par conséquent, je trouvais la paix dans le silence lorsque j’étais dans des forêts profondes à côté de cours d'eau dans des régions sauvages. C'était mon lieu "sûr" lorsque j'étais enfant. C’est là où la connexion avec le ciel était la plus évidente dans ma vie.


Pendant des années, j'ai cherché en pratiquant et étudiant de nombreuses méthodes, tels que le judaïsme et le christianisme mystique, lisant Lao Zi et les pratiques taoïstes, ainsi que les soutras bouddhistes.


J'ai lu des écrits sur la vie de Milarepa et de Siddartha. Mon aspiration était toujours là, mais à chaque fois que j'étudiais, je savais que ce n’était pas la pratique sans limites que je recherchais.


Malheureusement, j'ai aussi été impliqué dans des pratiques de Zhouyi et les résultats furent horribles. La perversité y était effrénée, bien que certaines personnes ne voulaient pas être mauvaises.


Je me suis efforcé d’être compatissant, sincère, tolérant et clément durant toutes ces années. Au lieu de cela, j'avais développé de la colère, mais je faisais de mon mieux pour toujours la contrôler.


J'ai souffert terriblement après avoir abandonné les pratiques de Zhouyi et les forces anciennes (je les considérais seulement à l’époque comme très mauvaises) essayaient de me tuer... tous les jours et à chaque instant.


Il m'est arrivé de ne pas dormir durant 4 mois, et chaque moment était plein d’horreur. Tous les jours pendant trois ans, je suis allé sur l’ordinateur pour trouver la pratique dont je savais qu’elle transformerait mon karma et m’amènerait à mon véritable Maître. À ce moment-là, un être dont je sais à présent que c'était le Maître, m'a emmené dans une dimension très élevé et m'a montré comment la perversité avait construit ses mécanismes et ses choses contre le Falun Dafa pendant des milliers d'années. C'était effrayant, mais avec le Maître, je me sentais en sécurité et protégé.


Le Maître a essayé de m’atteindre de bien des façons. J'ai voulu consulter un acupuncteur en ville, mais savais qu'il devait être chinois et excellent. J'en ai trouvé un qui pouvait à peine parler l'anglais. La séance fut intense et il me parla et me dit que j'étais une bonne personne. J'avais si longtemps été en guerre que je ne l'ai pas cru, mais j'ai pu percevoir son cœur bienveillant. Il m'a donné un dépliant du Qigong de Falun Dafa. Le mot qigong signifiait faire quelque chose concernant le bien-être et la forme, alors j'ai ignoré son dépliant. J'étais à la recherche d'une méthode de cultivation-pratique.


En cherchant sur internet j'ai trouvé un article qui n'était ni sur Clearwisdom ni sur Pureinsight, mais écrit par un pratiquant Chinois sur ce qui semblait être son site personnel. L'article était si agréable, il parlait de ses expériences, comment le Maître et le Falun Dafa l'avaient sauvé. Il disait aussi que réciter les mots "Falun Dafa est bon" (en chinois : Falun Dafa hao) dans son cœur et avec sincérité pouvait vous sauver. Il y avait tant de vérité dans cet article que je suis resté réveillé toute la nuit pour réciter "Falun Dafa hao !". Le lendemain matin, c'était comme si rien n'avait changé et j'ai arrêté.


Environ 4 ou 6 mois plus tard, j'étais toujours à la recherche d' une pratique sur internet. En m’asseyant devant mon ordinateur, je me suis évanoui. Mon fils m'a dit que cela avait duré près de 3 secondes. Lorsque j'ai repris connaissance, j'étais sur le site de Falun Dafa. Je l'ai consulté de nouveau et j'ai commencé à lire le livre.


Je savais que cette pratique était ce que je cherchais, et j'ai contacté le coordinateur local afin d'apprendre les exercices. Je ne pouvais pas aller sur le site avant le samedi. J'ai décidé d'essayer d'apprendre les exercices à l'aide de la vidéo. Mon fils m’a lu les instructions. A peine avait-il commencé à prononcer 4 mots de l'enseignement, que l'appartement s'est rempli du gong du Maître. Il était blanc lumineux, raffiné, paisible et tranquille. L'appartement tout entier en était rempli. Mon fils a commencé à s'endormir devant l'ordinateur; j'ai versé des larmes de soulagement d'avoir finalement trouvé la voie juste. L'appartement a été rempli de gong pendant 15 à 20 minutes. Le Maître avait fait en sorte que je comprenne que c'était la voie juste.


Ma compréhension de la Tolérance

Durant ma première lecture de Zhuan Falun, j’ai su que ce livre était une échelle pour monter au ciel. Une fois, le livre m’a parlé, avant que je n'arrive à la partie qui explique qu'on ne peut pas écrire dessus (je n'avais pas écrit dessus, mais j'avais l'habitude de le faire), il a dit d’une voix très jeune "Ne fais pas de marques et n'écris pas sur moi."


Je me suis immédiatement éveillé aux différences qu'il y avait (à mon niveau) entre la Tolérance et la Patience. Surtout après avoir lu les mots du Maître dans Zhuan Falun:

"Dans l’école taoïste, on cultive et pratique Zhen – Shan – Ren en mettant l’accent sur Zhen. C’est la raison pour laquelle l’école taoïste préconise de cultiver l’authenticité et de nourrir sa vraie nature: parler vrai, agir vrai, être vrai, retourner à son origine première et retrouver son authenticité première pour finalement devenir un homme vrai. Elle enseigne également Ren et Shan, mais l’accent est mis sur la cultivation de Zhen. Dans l’école de Bouddha, on cultive Zhen – Shan – Ren en mettant l’accent sur Shan. En cultivant Shan, on peut faire naître en soi le cœur de grande compassion et lorsque le cœur de compassion émerge, on voit tous les êtres dans la souffrance et alors on fait un vœu: celui de sauver tous les êtres. On enseigne également Zhen et Ren, mais l’accent est mis sur la cultivation de Shan. Dans notre école de Loi du Falun Dafa, nous cultivons conformément au critère suprême de l’univers, nous cultivons simultanément Zhen-Shan-Ren; le gong que nous pratiquons est immense."


Et aussi dans Zhuan Falun: "Vous pouvez le supporter avec patience, mais si ça vous reste sur le cœur, ça ne va pas non plus."


La différence à laquelle je me suis éveillé est que la Tolérance n'est qu' une première étape dans la Patience. Je peux me contrôler moi-même continuellement, mais si cela me perturbe ce n'est pas suffisant. Pour atteindre un 'Ren' plus profond, je dois pardonner sincèrement et éliminer toute émotion, habitude, substance, concept, ou croyance au sujet de la personne et/ou de la situation afin de réellement parvenir à la vraie Patience. Je dois aussi avoir une profonde Compassion.


La Patience m'inclut également moi-même, je peux en réalité me "persécuter" moi-même par des critiques incessantes et de la colère tournées à l’intérieur. Donc, le pardon doit aussi s'appliquer à moi-même. J'ai d'abord été préoccupé par cette compréhension, j'y ai donc réfléchi pendant longtemps et j'ai demandé au Maître de m'aider en me donnant une compréhension juste à mon niveau.


Lorsque le pardon se manifestait, la compassion s'approfondissait et je parvenais à ne pas juger les autres négativement, et à pouvoir les sauver avec plus d'efficacité. Mon cœur et mon esprit étaient plus clairs.


Le Maître, à travers toute une série de signes, m'a aidé à comprendre à quel point les émotions de regret, de colère et la critique étaient égoïstes même lorsqu'elles étaient tournées vers moi-même. Elles ont seulement pour effet de pousser aux niveaux les plus bas et sont une substance "visqueuse" qui nous freine. Lorsque le pardon se manifeste envers tous les êtres y compris moi-même, je suis capable de passer des reproches et de la sévérité à de biens meilleures réflexions et analyses.


Dans la langue anglaise, la tolérance n'inclut par le pardon, mais la patience si. J'ai recherché le mot "Ren" et ses définitions chinoises, et j'ai trouvé "endurer et se restreindre soi-même". Indiquez moi s'il y a d'autres définitions incluant le Pardon.


Je dois encore devenir plus diligent et continuer à sauver davantage d'êtres.
S'il vous plaît, signalez-moi mes attachements.

Heshi au Maître.


Version en anglais :
Un partage sur mon éveil au sujet de la tolérance

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.