Lavages de cerveau

  • Crimes commis contre les pratiquants de Falun Gong au Centre de lavage de cerveaux de la ville de Langfang, province du Hebei

    Le centre de lavage de cerveau de la ville de Langfang, province du Hebei, a détenu illégalement des milliers de pratiquants de Falun Gong depuis 2000. Le centre est aujourd'hui combiné avec un camp de détention. On l’appelle couramment le " centre d’éducation légal ". En fait, c’est un endroit où on contrevient aux lois et où on persécute violement les pratiquants.
  • Le pratiquant M. Li Xinjian a de nouveau été arrêté et illégalement détenu au Centre de lavage de cerveau pendant plus de deux mois (Photos de reconstitution)

    Dans la soirée du 6 avril 2007 aux environs de 22H le pratiquant de Dafa Li Xinjian s'était rendu au Comité du Parti du Village pour leur demander de relâcher sa femme illégalement détenue. Toutefois, Li Xinjian a été également arrêté. Le matin suivant, le policier Gu Shiyong et quatre autres ont volé la clé de la maison de Li Xinjiang et se sont rendus chez lui pour perquisitionner. En l'absence des autres membres de la famille, ils ont emporté ses affaires personnelles.Après quoi, Li Xinjian a été envoyé dans l'infâme Centre de Lavage de Cerveau de Weifang et y a été détenu pendant deux mois.
  • La pratiquante, Mme Jia Shuzhen, s'est effondrée mentalement en raison de la persécution au centre de lavage de cerveau de la province du Hebei.

    Mmes Qin Shuling, Jia Shuzhen, Gao Lanqing, et M. Li Zhenwen sont allés à vélo jusqu'au village de Yongan dans le district de Zhengding pour coller des affiches clarifiant les faits. le 27 mai 2007. Les patrouilles les ont repérés. Mme Qin et Mme Gao ont été illégalement arrêtées et Mme Jia et M. Li ont été suivis jusque chez eux. Les policiers du comté de Zhengding ont fouillé leurs maisons et les ont arrêtés cette nuit-là. Le centre de lavage de cerveau de la province du Hebei a renvoyé Mme Jia Shuzhen chez elle le 19 juin. En seulement dix jours, le personnel du Bureau 610 avait transformé cette jeune femme, belle, et douce en une personne dérangée, sans vie, incohérente, et aux yeux injectés de sang. Qin Shuling, Gao Lanqing et Li Zhenwen sont encore torturés au centre de lavage de cerveau .
  • La prison pour femmes de Shanghai passe des cassettes de lavage de cerveau à ceux qui appellent

    Pendant longtemps le Cinquième district de la prison pour femmes de Shanghai a utilisé une longue déclaration calomniant Dafa dans le but de ‘’transformer’’ les pratiquants. Le chef de l' équipe moyenne de la prison, Shi Lei, a diffusé un enregistrement calomnieux, lors d’une conversation téléphonique avec la fille d’une pratiquante de Hong Kong, Mme Zheng Aihua.
  • M. Ke Gui'e de l'agglomération de Wuxue, province du Hubei soumise à un lavage de cerveau forcé

    Pratiquante de Falun Dafa, Mme Ke Gui'e vit dans le village de Xiazhang dans la ville de Dafasi, agglomération de Wuxue, province du Hebei. Au début de mai 2007, elle a été emmenée à un centre de lavage de cerveau contre sa vonlonté. Après un mois, Mme Ke était restée ferme dans sa croyance en Falun Dafa et elle refusait d'accepter le lavage de cerveau. Les autorités ne l'ont pas laissée rentrer chez elle.
  • Mme Zhao Limei emmenée au centre de lavage de cerveau dans la province du Hebei

    Wang Lijun, responsable pour les affaires générales de la télévision universitaire, dans le comté de Li de la province du Hebei, a appelé le "Bureau 610" après avoir été conseillé par Zhu Guoyu et Li Hailiang. Le 6 avril 2007, vers les 10 heures, après avoir comploté avec Wang Junchang, les agents du bureau 610 du comté, Wang Jianying, Xu Yonggang et Tian Lijun ont arrêté Mme Zhao Limei à son lieu de travail. Ils l'ont menottée et amenée au Centre de lavage de cerveau de Xiaobailou.
  • Une expérience de première main du cruel lavage de cerveau au camp de travail forcé des femmes de Pékin [1ere partie- (3)]

    Un jour lors de l’exercice, la gardienne Wang Yu a dit: ‘’ Zhang Yijie, arrêtez et chantez une chanson !’’ J’ai pensé‘’ Chanter est une belle chose. Cela peut aider les gens à s’adapter et se détendre. Mais qui a le cœur à chanter dans cet antre du mal ?’’ J’ai refusé, disant que je ne savais pas chanter. Wang Yu a dit d’un ton autoritaire : ‘’ Bien sur que tu le peux, chacun le peux !’’ Je pense qu’elle parlait de ‘’ La Même Chanson.’’
  • Envoyé dans un centre de lavage de cerveau le jour où il a été libéré de prison, Zhao Benyong proteste par une grève de la faim .

    M. Zhao Benyong pratiquant de Falun Dafa de Longquanyi ville de Chengdu, province du Sichuan, a été illégalement emprisonné et persécuté pendant 5 ans. Le jour de sa libération de prison, le personnel du bureau 610 l'a emmené dans un centre de lavage de cerveau dans la ville de Chengdu. Les membres de la famille de M.Zhao Benyong sont allés aux autorités compétentes pour demander sa libération, mais peine perdue. Dans la procédure, sa mère et son plus jeune frère ont été illégalement détenus au département de police de Bazhong dans la province du Sichuan.
  • Tentatives de féroce lavage de cerveau dans la prison provinciale pour femmes de Hebei.

    Tout d’abord ils ont formé des équipes composées de quatre collaboratrices pour entourer les pratiquantes de Dafa et répandre des rumeurs. Si les pratiquantes résistaient, elles étaient attaquées. Quand les pratiquantes refusaient d’être réformées, l’étape suivante était de «faire mijoter l’aigle» en les torturant à tour de rôle jour et nuit et en les privant de sommeil.
  • Une expérience de première main du cruel lavage de cerveau au camp de travail forcé des femmes de Pékin (suite)

    "Pendant les deux premiers mois au camp de travail, les malfaiteurs ont ordonné aux collaboratrices de me soumettre au lavage de cerveau et de m’attaquer à tour de rôle vingt-quatre heures sur vingt-quatre. Elles ne me laissaient dormir que deux à quatre heures chaque jour, pour m'épuiser mentalement et physiquement, sans me laisser une seconde de break. Quand j'ai refusé d'accepter leurs théories déviées et suis restée solide comme un roc, elles ont perdu patience et se sont transformées en monstres ...
  • Une expérience de première main du cruel lavage de cerveau au camp de travail forcé des femmes de Pékin (1ere partie)

    Le camp de travail est une installation où la persécution est la plus répandue, la plus concentrée, la plus fréquente et la plus impitoyable. C'est un enfer vivant. D'innombrables pratiquants de Falun Gong ont été envoyés là et détenus de longues périodes. Ils sont physiquement torturés et mentalement tourmentés tout en étant surveillés vingt-quatre heures sur vingt-quatre et soumis au lavage de cerveau par diverses méthodes cruelles. Par l'intermédiaire du lavage de cerveau violent les fonctionnaires du régime communiste pervers convient ce message "vous ne pouvez pas vivre à votre façon ! Vous devez vivre comme nous vous le disons. Vous devez vider ce qui est dans votre tête et le remplacer par ce que nous vous permettons de penser. Vous devez remplacer votre croyance par la croyance que nous vous donnons!"
  • Mme Jiang Jie, une pratiquante de Fushun, province du Liaoning, a été torturée jusqu’au délabrement mental

    Le 8 septembre 2006, moins d'un mois après la mort de son mari, les policiers du premier département de la police de la ville du Fushun ont conduit Mme Jiang à la classe de lavage de cerveau de Luotaishanzhuang, dans la ville du Fushun. Alors qu’il n’y avait personne à la maison et sans mandat de perquisition, ils ont pris son ordinateur, ses haut-parleurs, son imprimante et ses livres de Dafa, le tout évalué à environ 4.000 yuans ...
  • L'officier de régiment M. Xu Yongpei retrouve la santé grâce à la cultivation mais il est arrêté à trois reprises pour avoir persisté dans la cultivation.

    Agé de soixante et un ans M. Xu Yongpei du District de Shapingba dans la ville de Chongqing a été une fois de plus envoyé dans un centre de lavage de cerveau. C'est la troisième fois qu'il a été arrêté par les fonctionnaires du Parti communiste chinois et emprisonné dans un centre de lavage de cerveau.
  • Les crimes de Su Jing et de Wang Naimin au Camp de travaux forcés pour femmes de Masanjia dans la persécution des pratiquants de Falun Gong ( Photos)

    Le Camp de travaux forcés N°. 2 des femmes a été établi fin octobre 1999, il est sous l’administration du Ministère de la justice. Le camp est utilisé pour torturer et laver le cerveau des pratiquantes de Falun Gong. Le ministère de la justice a alloué un million de yuans à Masanjia pour y développer ‘’l’environnement’’. Les dirigeants du Parti communiste, Luo Gan entre autres, se sont rendus dans le camp de travail pour y donner personnellement des instructions sur la mise en œuvre de la persécution.
  • Les pratiquants de Falun Dafa dans la province du Hainan sont soumis à un brutal lavage de cerveau

    Les pratiquants de Dafa ont été constamment battus, insultés et privés de sommeil. Ceux qui ont été torturés l’étaient jusqu’à être mentalement absent ou dans un état d’esprit confus et là ils les forçaient à signer une déclaration de garantie. Lorsque les pratiquants de Dafa redevenaient clairs, ils déclaraient qu’ils invalidaient leur déclaration de ne plus pratiquer le Falun Gong. Les policiers utilisaient toutes sortes de méthodes de torture sur les pratiquants. A cinq occasions, j’ai été brutalement maltraité pendant plus de quarante jours. Ils me mettaient des menottes et des fers la plupart du temps. Une fois, mes deux mains et pieds ont été menottés aux barreaux d’une fenêtre pendant 24 heures, et mes mains sont devenues complètement tuméfiées.