Révéler la persécution

Torture | Arrestations, enlèvements, disparitions | Lavages de cerveau | Détentions illégales et emprisonnements | Extorsions | Persécutions dans la société | Dans les camps de travail | Témoignages individuels | Accusations fabriquées | Hôpitaux psychiatriques | condamnations illégales | Usage de faux et mensonges | Violer la loi | Procès secrets | avortements forcés | Traffic d'organes | Travail forcé | Persécution hors de Chine

  • Une femme détenue sept jours dans un centre de lavage de cerveau, la police ordonne à sa mère de la surveiller après sa libération

    Le calvaire de Mme He Haiyan a commencé au mois d’août 2021, quand elle est rentrée dans sa ville natale, le village de Jiyi, dans le district de Rucheng, à plus de 110 kilomètres de Chenzhou, pour s’occuper de son père gravement malade.En apprenant son retour, les autorités locales, y compris le chef du village de Jiyi, le secrétaire du Comité des Affaires politiques et judiciaires du village de Jiyi et le chef du Poste de police du village de Jiyi, ont fait une descente en trois groupes, au domicile de ses parents, et ont tenté de la forcer à renoncer au Falun Gong ...
  • Des avocats : Les procureurs et les juges sont transformés en outils politiques dans le but de persécuter les bonnes personnes

    Lors de l'audience d'un procès intenté à une femme de la ville de Guangzhou (Guangdong) pour sa foi dans le Falun Gong, ses avocats ont accusé les autorités d'imposer une persécution politique à leur cliente tout en négligeant leur devoir de servir la justice. Ils ont déclaré : "Le bien triomphera sûrement du mal et chacun est confronté à un choix qui déterminera son propre avenir" ...
  • L'appel d'un homme contre une condamnation injustifiée est examiné par une instance supérieure

    M. Chen Yan, un ancien employé du Bureau des mines âgé de 59 ans, a été arrêté à son domicile le 23 avril 2021 à 7 heures du matin, alors qu’il cuisinait pour son père âgé. La police a prétendu qu’il avait été dénoncé pour avoir parlé aux gens du Falun Gong, une discipline spirituelle persécutée depuis 1999 par le régime communiste chinois ...
  • Le scandale d'un ancien vice-premier ministre chinois et son implication majeure dans la persécution du Falun Gong

    La récente accusation d'agression sexuelle portée par une superstar du tennis chinois contre un ancien vice-premier ministre a attiré l'attention du monde entier. Nombreux sont ceux qui ont vu dans ce scandale une rétribution pour d'autres crimes plus graves commis par ce fonctionnaire.Zhang est maintenant une « ordure » aux yeux du peuple chinois, sa femme ayant surveillé le viol d'une femme de 40 ans sa cadette. Pour beaucoup de gens, cela pourrait être le début de la rétribution de Zhang pour ses autres crimes. Le plus grand étant son implication dans la persécution des pratiquants de Falun Gong ...
  • Une femme du Heilongjiang meurt après avoir été incarcérée, torturée et harcelée de multiples fois

    Mme Wu Dongsheng a été arrêtée, détenue et torturée à plusieurs reprises pour n’avoir pas abandonné ses convictions. Durant deux décennies, il lui a été interdit de vivre une vie normale et elle a été dépouillée de ses revenus. L’ancienne employée de la ferme 597 de Hongxinglong, agglomération de Shuangyashan, province du Heilongjiang, est décédée le 21 octobre 2021. Elle avait 57 ans ...
  • La police bat une femme du Shaanxi et lui casse sept côtes

    Mme Zhang Junxiu faisait des courses dans le canton voisin de Chenggu, le 18 juin, lorsque des agents en civil de la sécurité intérieure du canton de Chenggu l’ont suivie et arrêtée. Ils l’ont menottée sans montrer de pièce d’identité, alors Mme Zhang a résisté. Ils l’ont ensuite battue si violemment qu’ils lui ont cassé sept côtes ...
  • Les autorités de Wuhan construisent de nouveaux centres de lavage de cerveau dans le but d’éradiquer Falun Gong

    Wuhan, la capitale de la province du Hubei, a ajouté 10 centres de lavage de cerveau depuis le début de l'année 2021 pour incarcérer les pratiquants inébranlables du Falun Gong. Selon les dernières informations recueillies par Minghui, les centres nouvellement ajoutés portent à 14 le nombre total de centres de lavage de cerveau utilisés pour détenir et torturer les pratiquants locaux de Falun Gong à travers la ville de Wuhan. Entre janvier et septembre 2021, au moins 71 pratiquants y ont été détenus et torturés. Actuellement, au moins six pratiquants sont détenus dans trois de ces centres de lavage de cerveau ...
  • Un ancien employé du gouvernement du Hunan brutalement torturé pendant un an d'emprisonnement et licencié pour être resté fidèle à sa foi.

    Dans la prison de Wangling, les gardiens ont demandé aux détenus de persécuter les pratiquants emprisonnés, en ciblant particulièrement ceux qui tenaient fermement à leur foi. C'était la norme pour les détenus de battre et d’injurier les pratiquants. Les tortures comprenaient verser de l'eau froide sur le corps des pratiquants par temps froid, les forcer à écarter les jambes à l’extrême au point de les blesser, ne pas leur permettre d'aller aux toilettes mais les forcer à la place à sauter ou à courir, les gifler au visage, et les priver de sommeil ...
  • Quatorze habitants de la province du Jiangsu détenus dans un hôtel secret transformé en centre de lavage de cerveau depuis cinq mois et plus

    Les familles des pratiquants ont appris de quelqu’un de l’intérieur que plus de 300 policiers et membres du personnel séjournent dans cet hôtel secret transformé en centre de lavage de cerveau et que le coût mensuel de fonctionnement s’élève à plus de 2 millions de yuans. Douze policiers se relaient pendant deux heures pour surveiller chaque pratiquant 24 heures sur 24. Ils battent arbitrairement et agressent verbalement les pratiquants afin de les forcer à renoncer au Falun Gong. Les pratiquants n’ont pas l’autorisation de quitter leur chambre.
  • Licenciée pour sa croyance, une ancienne employée du gouvernement envoyée dans un centre de lavage de cerveau pour la neuvième fois

    Après avoir été détenue à huit reprises dans divers centres de lavage de cerveau pour sa pratique du Falun Gong, une habitante de la ville de Wuhan, province du Hubei, a récemment été arrêtée à nouveau et emmenée dans un centre de lavage de cerveau ...
  • Hudson Institute: Un forum en ligne consacré au prélèvement d’organes par le PCC

    M. Destro, professeur de droit et ancien secrétaire d'état a déclaré que le PCC agit comme une organisation criminelle qui vend les organes de Chinois. Il a ajouté que les victimes sont en grande partie des pratiquants de Falun Gong, bien qu'il y ait également des Ouïghours. Même des étudiants ordinaires ont disparu dans des circonstances suspectes. Tant que le PCC possède les informations relatives à l'ADN d'une personne, il peut procéder à l'appariement des tissus avec les centres de transplantation d'organes. Au lieu d'admettre qu'il commet un crime, le PCC fait fièrement la publicité de ses capacités de transplantation d'organes ...
  • Un homme du Hubei, la bouche remplie de tubes en caoutchouc, incapable de parler dans ses derniers jours

    Ce n'est que lorsque M. Li Dayao est décédé que sa famille a découvert que sa bouche était remplie de tubes en caoutchouc et que toutes ses dents avaient été cassées, ce qui a aidé à expliquer pourquoi il ne pouvait pas parler, mais continuait de pleurer dans ses derniers jours. Zhang Feng, le directeur adjoint de la prison, a publié un livre, intitulé Vie corrigée, dans lequel il décrit 120 méthodes de torture physique, ainsi que 12 techniques mentales visant à briser la volonté de la victime
  • Une femme âgée et son fils résistent à la campagne de harcèlement "Plan zéro"

    Mme Zhou Yuzhu, près de 80 ans, du district de Yitong, dans la province du Jilin, pratique le Falun Gong depuis plus de 20 ans. Bien qu'elle ait déménagé il y a plusieurs années, les autorités du district ont néanmoins tenté de la forcer à renoncer à sa foi dans le cadre de la campagne nationale "Plan zéro" du Parti communiste chinois (PCC), visant tous les pratiquants figurant sur la liste noire du gouvernement ...
  • La chute de l'ancien chef du bureau 610 indique que la participation à la persécution aura des conséquences

    Le Bureau 610 est une agence extra-légale ayant le pouvoir de passer outre le système judiciaire et de diriger la persécution nationale contre le Falun Gong. La chute de Fu indique que les principaux auteurs de la répression seront confrontés à de graves conséquences, a expliqué l'avocat canadien des droits humains David Matas dans une récente interview ...
  • La mort de maladie d'un fils tournée en propagande contre ses convictions, une femme de Jilin condamnée pour la troisième fois

    Le 20 juillet 1999, le jour où la persécution a commencé, un groupe de policiers, des agents du" Bureau 610 " et des journalistes se sont rendus chez elle. Ils ont demandé la photo de son fils décédé et ont affirmé qu'il était mort de la pratique du Falun Gong, alors qu’il était mort d'une tumeur au cerveau avec laquelle il était né. Les autorités ont également collecté 1 400 autres cas de ce type à travers le pays pour diaboliser le Falun Gong et justifier la persécution...