Des avocats des droits de l'homme s'expriment contre la persécution du Falun Gong (photo choquante)

" Les accusations portées contre les pratiquants de Falun Gong n'ont aucun fondement légal", a déclaré l'avocat Zhao Yongling. " Le Bureau de la sécurité publique, le Parquet et les tribunaux ont conspiré pour monter un coup contre ces personnes de foi et leur imposer à volonté de lourdes peines. Ils sont illégalement détenus et plusieurs sont même morts en détention." Zhao est l'avocat de la défense d'un des douze pratiquants de Falun Gong accusés dans une affaire récente en Chine.

En avril 2013, 12 pratiquants de Falun Gong ont été arrêtés dans la ville de Benxi, province du Liaoning. En raison de l’insuffisance de preuves, les autorités ont dû s'y reprendre à trois fois pour aboutir à un procès. Les pratiquants et leurs avocats ont boycotté le premier procès afin de protester des procédures illégales imposées par le tribunal.

Le Tribunal a alors divisé l'affaire en 12 cas séparés et commencé à juger les pratiquants individuellement. L'un d'eux est mort en attendant son procès. Récemment, des avocats des droits de l'homme ayant défendu ces pratiquants, se sont exprimés.


11 avocats de la défense

D’après l’avocat Lan Zhixue : " Selon l’actuel droit chinois, il n'y a aucun fondement légal permettant de persécuter quelqu'un pour avoir passé une nuit chez un ami, ou avoir eu en sa possession des articles en rapport avec une croyance spirituelle."

Zhixue représentait Mme Zhang Meizheng, qui a passé une nuit au domicile d'une autre pratiquante de Falun Gong. Après avoir arrêté les deux femmes, la police a trouvé plusieurs DVD de Shen Yun Performing Arts dans le sac de Mme Zhang et des documents liés au Falun Gong sur son téléphone portable.

Une autre pratiquante de Falun Gong, Mme Wang Xiulian, a été arrêtée alors qu'elle rendait visite à sa sœur. Elle a été accusée d’atteinte au maintien de l’ordre". Cependant, son avocat, Chen Jiangang, a considéré que son arrestation était un exemple de l'absurdité du maintien de l’ordre sous le Parti communiste chinois. "C'est une plaisanterie ! " a-t-il dit. " Comment une femme âgée de presque 60 ans, avec un pied amputé, peut-elle être dangereuse pour la société ? "


" Les 12 accusés ont été arrêtés parceque la police a trouvé des documents de Falun Gong à leur domicile", a déclaré l'avocat Guo Haiyue. "La soi-disant preuve du persécuteur ne prouve aucun crime. La loi peut seulement punir les actions et non la croyance de quelqu'un."

Les avocats ont également exprimé leur dédain des procédures promulguées par la Cour du district de Mingshan. "Le Tribunal a refusé de travailler avec les avocats de la défense pendant un an et demi", a déclaré l'avocat Lin Qilei. "C'est un signe clair de leur mépris du droit." Les autorités de Mingshan ont refusé de libérer le client de Lin sous caution et refusé de lui donner une explication.

Lors du premier procès des 12 pratiquants, en juin 2014, on a demandé aux avocats de la défense de se soumettre à des inspections de sécurité, bien que la loi prévoit que les juges, les procureurs et les avocats de la défense sont exempts de cette procédure. Au cours du même procès, le juge a aussi demandé aux pratiquants de renvoyer leurs avocats. Le procès a été ajourné après que les avocats de la défense aient refusé de se conformer à une quelconque de ces exigences et après que les pratiquants aient protesté contre la conduite illégale de la Cour.

Un autre avocat, Shi Yongsheng, a été choqué par ce qui s'est produit au Tribunal. "N’est-ce pas tourner la loi en dérision ?" a-t-il demandé. "Qui est en train de saboter la loi ? C'est le Tribunal pas les accusés ni les avocats de la défense".

Alors que les détenus étaient en attente de leur procès, les 12 pratiquants ont été forcés de fabriquer des fleurs de soie en utilisant de la colle toxique jusqu’à des 12 heures par jour. Plusieurs ont développé de sérieux problèmes de santé suite à l'inhalation constante de ces matières toxiques.

M. Li Chunzheng, 47 ans, a été libéré pour raison médicale après qu'il soit tombé gravement malade. Il est décédé le lendemain de sa libération. Son avocat Dong Qianyong a dit : " Je suis profondément attristé par le décès de M. Li. Je ne peux pas imaginer ce par quoi sa famille doit passer. "

Photo de la dépouille de M. Li Chunzheng

La santé de Mme Sun Yuxia s'est détériorée pendant son incarcération. Son poids est passé de 63 à moins de 49 kg et ses cheveux ont viré au gris. Un autre pratiquant, Gao Chong, a eu un accident vasculaire cérébral et a été hospitalisé.

Une amélioration venant du cœur

Certains avocats ont réfléchi à comment cette affaire les avaient changé à un niveau fondamental. L’avocat Tang Tianhao a ressenti que travailler avec les pratiquants de Falun Gong l'avait aidé à améliorer son propre caractère. "Leur foi les a rendus meilleurs et plus tolérants", a-t-il dit. " Chaque rencontre avec eux c'était comme être moi-même purifié."


L'avocat Zhang Keke a partagé des sentiments similaires. "Le but de ma vie est devenu plus clair après m'être impliqué en faveur du Falun Gong." a-t-il dit. "Je suis attristé de voir ces pratiquants torturés et même tués par la persécution. En même temps, je suis plus déterminé à protéger les droits des citoyens. Même si ce n’est que pour réduire un peu leurs peines, je ne lâcherai pas."

Zhang a aussi été touché par les pratiquants :" Quand je leur ai demandé s'ils en voulaient aux policiers impliqués, leurs réponses étaient étonnamment semblables : ils répondaient toujours " Non, eux aussi ont été trompés par les mensonges" a-t-il dit. " Ils m'ont montré l'humanité dans ce qu’elle a de meilleur. "


Articles correspondants :
Les avocats des droits de l’homme toujours empêchés de défendre le Falun Gong
M. Li Chunzheng meurt le lendemain de sa libération
Chine - Onze avocats de la défense refusent de se soumettre aux inspections de sécurité
Douze pratiquants de la ville de Benxi face à la justice


Version chinoise

Version anglaise :
Human Rights Lawyers Speak Out Against Persecution of Falun Gong (Graphic Photo)

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.