Ma rencontre avec Dafa

  • Un nouveau pratiquant iranien: Comment j'ai bénéficié du Falun Dafa

    Comme je n'étais pas religieux, que je n'avais aucune croyance religieuse, et que je m'opposais à tout type de foi, il m’a été difficile de comprendre le contenu du livre.Il y avait une constante interférence dans mon esprit qui m'empêchait de continuer sur ce chemin. Deux années ont passé. Au cours de ces deux années, les trois mots de "Véracité", "Bonté", et "Patience" ont retenu mon attention et n’ont pas quitté mon esprit ...
  • Rencontre au lever du soleil sur la plage de Pondichéry, en Inde

    Travailler sans désir de récompense, aider les autres sans chercher à être appréciée, comprendre les autres avec compassion face aux critiques et au ridicule, voilà ce que j’ai commencé à pratiquer peu à peu grâce au Falun Dafa "...
  • "j’ai découvert le Falun Gong après toute une vie à explorer d’autres voies spirituelles"

    Un jour en 1997, alors qu’Eva Marie était assise en méditation, une pensée est apparue très claire dans son esprit : " Qu’es- tu es en train de faire ? Il y a un autre moyen de se connecter à Dieu. " ...
  • Réaliser une relation prédestinée avec Dafa

    Je pratiquais les exercices du Falun Dafa seul dans un parc à Cumana au Venezuela quand j’ai remarqué une dame assise sur un banc et qui me regardait attentivement. Elle semblait avoir dans les 70 ans et avait de longs cheveux blancs. J’ai senti qu’elle et moi étions connectés et de temps en temps j’ouvrais un peu les yeux pour voir si elle était toujours là ...
  • Un pratiquant turc : Falun Dafa m’a donné une seconde vie

    J'ai commencé à pratiquer le Falun Gong en 2008. Bien que j'aie vécu en Allemagne depuis mon enfance, j'ai été déporté en Turquie en 2007 après avoir commis un délit et j’ai été emprisonné pendant deux ans et demi ...
  • L’histoire romantique d’un couple européen

    Oxana Draguta est une femme comme tant d’autres, vivant en Europe de l'Est. Mais approchant des trente ans et toujours célibataire – elle s’inquiétait de le rester et un jour s’est adressée à Dieu lui demandant de l’aider à trouver rapidement un mari. Destin ou hasard, elle n’a pas tardé à trouver son futur mari. C’est aussi à ce moment qu’elle a découvert la signification de la vie et des réponses aux questions qui l’avaient habitée tout ce temps ...
  • D’un voyou je suis devenu un honnête citoyen

    Je suis allé à la conférence de Fa, et j’ai été profondément impressionné par le partage d'expériences des participants. Je me suis senti entouré d'une atmosphère différente, et cette énergie et cette chaleur étaient quelque chose de nouveau pour moi. Pour la première fois, je me sentais calme et tranquille. J'ai aimé cette sensation et j'ai décidé d'apprendre le Falun Gong ...
  • Une rencontre miraculeuse

    Il y a dix ans de cela, j'étais une autre personne. À l'époque, je souffrais d'encéphalite, de thyroïdite et d'atrophie musculaire. J’avais souvent des étourdissements et mes jambes étaient faibles. Rien ne semblait aider et mes médecins avaient déclaré mon état incurable.Un jour d’avril 2006, j'ai ouvert la porte et j’ai vu une femme âgée assise dehors. Il pleuvait, je l'ai donc invitée à venir dîner avec ma famille ...
  • Le chemin de cultivation d’une nouvelle pratiquante occidentale

    Je suis né et ai été élevé à Tijuana, Mexique. Je suis avocat de profession et actuellement, je vis et travaille à San Diego, Californie. Un compagnon de pratique, qui vit dans le même bâtiment que moi, m’a présenté Falun Dafa alors que j’attendais l’ascenseur. Cela a changé ma vie ...
  • Des arts martiaux à la méditation, puis à la cultivation : Le parcours spirituel d’un jeune Italien

    Davide, un étudiant en sociologie de 22 ans de Milan en Italie, a dit que sa recherche d'une voie spirituelle avait commencé à un très jeune âge. Il y a deux ans, son intérêt pour les arts martiaux et la méditation l'ont finalement amené à pratiquer le Falun Dafa ...
  • " J'ai entamé mon chemin spirituel de la manière la plus inattendue ..."

    Le magazine The Atlantic Monthly a sur son site Internet une colonne intitulée "Quel a été votre plus grand choix religieux ". Il invite les lecteurs à partager leurs histoires personnelles et leurs réflexions. Un biologiste canadien raconte comment il a attrapé une maladie rare, comment on lui a présenté le Falun Gong et comment il a obtenu non seulement le rétablissement de sa santé, mais aussi un éveil spirituel ...
  • Un livre m’a transformé et a sauvé mon mariage

    Katja avait passé la majeure partie de son adolescence à lire des livres et à chercher la signification de la vie. Elle a passé six semaines dans un temple bouddhiste au Japon à l’âge de 19 ans, et avec Heinz, ils ont visité de nombreuses fois des temples bouddhistes en Inde et au Japon. Pourtant, ils bataillaient toujours pour trouver un sens à leur vie et à leur mariage. Lire Zhuan Falun a été un tournant pour le couple ...
  • Un professeur de Taiwan: J’ai trouvé le xiulian* qui peut sauver les gens (2/3)

    Un diseur de bonne aventure m’a dit qu’un sage qui pouvait offrir le salut naîtrait dans la période de fin du dharma dans le nord-est de la Chine. Il a dit que la forme de la Chine ressemblait à celle d’une poule, et que le sage naîtrait à l’endroit où se trouve l’œil de la poule.J’étais enthousiasmé et espérais que je serais capable de le reconnaître lorsqu’il commencerait à enseigner son dharma. Et je l’ai finalement reconnu ...
  • L’histoire de trois frères

    Ayant grandi dans le même quartier, Michael Lewis, Kacey Cox et Yonas Kidane se considéraient comme des frères. « On traînait souvent les uns avec les autres et on riait ensemble », a dit Kacey, manager des ventes d’une société de Toronto, au Canada.
  • Au seuil de la mort en prison, j'ai été miraculeusement sauvée

    En juillet 2002, un garçon de mon village a été empoisonné chez lui. Parce que ma famille et celle du garçon ne s’entendaient pas bien, la famille de ce dernier a soupçonné que je l’avais tué. Sans enquête ni preuve, la police m’a envoyée dans un centre de détention et je suis devenu une " meurtrière. " Je n’avais pas tué le garçon, alors naturellement je ne pouvais pas expliquer à la police comment il avait été tué. La police m’a torturée pour tenter d’obtenir des aveux ...