Un pratiquant roumain : Comment j'ai découvert le Falun Dafa

J'ai 39 ans et je viens de Roumanie, un pays de l'Union européenne située dans l'est de l'Europe.


Je suis venu au Canada au début du mois de septembre 2012. J'ai immigré parce que je voulais découvrir le monde et rencontrer des gens de différentes cultures, races et religions. Je voulais aussi voir si j'étais capable de relever ce défi de commencer une nouvelle vie dans un nouveau pays. Une autre raison à l'époque était que je voulais gagner plus d'argent.


J'avais à l'esprit quatre villes où je pourrais m'installer: Edmonton, Calgary, Toronto ou Montréal. J'ai choisi Montréal parce que c'était la ville qui m’attirait le plus.


Je suis allé chez le dentiste le jeudi 27 décembre 2012, parce que j’avais mal aux dents. J'y ai vu un flyer faisant la promotion d'un spectacle chinois intitulé Shen Yun Performing Arts. Les mots, "5000 ans de civilisation revivent sur scène!" ont attiré mon attention. J'ai toujours aimé et été intéressé par l'histoire chinoise, la musique chinoise, la culture chinoise ainsi que les arts martiaux chinois, mais je n'avais pas les moyens de visiter la Chine. Je me suis dit ; "Ce spectacle va me montrer la Chine! Je dois le voir!"


Je suis allé au spectacle le 3 janvier 2013. J'ai acheté le billet le moins cher pour voir le plus grand des spectacles !


Durant la performance, ils ont parlé d'une pratique de méditation appelée Falun Gong, qui était interdite en Chine. Je me souviens avoir été quelque peu stupéfait par le fait que je n’avais jamais entendu parler de cette pratique. Je connaissais le Tai Chi, le Qigong, et le Reiki. J'avais pris quelques cours de Tai Chi et de Qigong en Roumanie, et je pratiquais aussi le yoga à l'époque. J'avais aussi étudié certaines religions, dont le Christianisme, le Judaïsme, le Bouddhisme, etc…


Par conséquent, j’étais extrêmement curieux de découvrir le Falun Gong. Durant le spectacle de Shen Yun, je me suis demandé, "Pourquoi ne sais-je rien à propos du Falun Dafa? De plus, ils sont persécutés en Chine et je n'en ai jamais entendu parler ?!?"


À la maison, je suis allé sur leur site internet pour en savoir plus. En février 2013, je suis allé dans le quartier chinois de Montréal pour voir à quoi ressemblait la pratique. J'ai trouvé le point de pratique et j'ai rencontré le moniteur—un homme chinois. J'ai pratiqué les exercices ce jour-même, un dimanche.
Il m’a parlé d'un livre que je pouvais trouver sur le site internet et il a dit que ce serait bien que je commence à le lire.


Je suis rentré chez moi, j'ai trouvé le livre sur Internet dans ma langue natale – le Roumain – mais je n'ai pas pu lire plus de trois pages.


Le dimanche suivant je suis retourné au Chinatown, et après avoir pratiqué les exercices, le moniteur m'a demandé si j'avais commencé à lire le livre. J'ai répondu que je n'avais pas eu le temps. Il a dit, "Ok pas de problème, tu liras la semaine prochaine." Je suis rentré chez moi et j'ai essayé de nouveau de lire le livre, mais je n'ai à nouveau pas réussi à lire plus de trois pages. Le dimanche suivant, je suis retourné au Chinatown, mais je ne suis pas allé sur le site de pratique des exercices, car j'avais honte de dire au moniteur que je n'avais de nouveau pas pu lire plus de trois pages.


Le livre était Zhuan Falun, et à l'époque je trouvais qu'il était très difficile à lire.


Un an plus tard, en janvier 2014, j'ai vu une affiche de Shen Yun. Je savais que c'était un nouveau spectacle, mais je n'ai pas ressenti vouloir y aller de nouveau.


En février 2014, une idée m’est venue à l'esprit que je pourrai retourner voir si le site de pratique du Falun Dafa du Chinatown existait toujours et si les pratiquants étaient toujours là. J'y suis allé le dimanche, et cette fois-ci j'ai rencontré une femme, une occidentale, qui expliquait les exercices. Elle m’a parlé du livre sur le site Internet. Lorsque je suis retourné là-bas le dimanche suivant, elle m’a posé des questions et m’a demandé encore une fois si j'avais lu le livre. Je savais déjà que je ne le lirais pas, utilisant l'excuse de ne pas avoir assez de temps, que je n'étais pas prêt à le lire, et que je n'aimais pas lire sur internet—que je travaillais huit heures par jour avec deux écrans devant moi, et que c'était déjà trop. Je ne suis pas retourné sur le site de pratique le dimanche suivant.


En mars, avril, et mai 2014, je me suis senti très mal, à la fois physiquement et psychologiquement. Toutes mes frustrations et mes plaintes se sont révélées, et je me sentais si accablé qu'en mai, j'ai demandé à mon chef si je pouvais travailler seulement cinq heures par jour parce que je sentais que je ne pouvais plus continuer comme ça.


J'avais des douleurs dans la poitrine et quelques fois, je ne pouvais même plus respirer. C'était comme si je venais de finir un marathon. Je ne m'étais jamais senti comme ça de toute ma vie. J'avais pratiqué le sport par le passé, alors je savais que j'étais doté d'une certaine endurance physique, mais ce que je ressentais était au-delà de ce que je pouvais endurer. Je suis allé à l'hôpital et les médecins ont dit, "Monsieur, vous allez bien." J'allais bien, mais je me sentais mourir ! Je sentais que je n’en pouvais plus de la confusion dans ma tête et que j'étais perdu comme un bateau sans boussole ne pouvant pas trouver le bon chemin.


Je me suis dit, "Je dois faire quelque chose parce que je ne peux pas continuer comme ça plus longtemps! Les médecins ne comprennent pas ce que je ressens. Je ne suis pas dans mon pays, je suis seul ici, alors que dois-je faire?!"


Je suis retourné au site de pratique du Chinatown fin mai, espérant que les exercices de Falun Gong m'aideraient à augmenter mon niveau d'énergie. Ce dimanche, j'ai rencontré une autre femme qui était instructrice, une Vietnamienne. Elle m’a aussi parlé du livre, et elle a mentionné qu'elle avait des exemplaires du livre à vendre. J'ai acheté un exemplaire de Falun Gong et un de Zhuan Falun en français et j'ai commencé à les lire. Lorsque j'ai touché le livre bleu de Zhuan Falun pour la première fois, j'ai ressenti un flux d'énergie agréable.

J'ai continué à me rendre sur le site de pratique chaque dimanche. Après avoir pratiqué les exercices un dimanche vers la fin du mois de juin, l'instructrice vietnamienne m'a invité ainsi qu'un autre pratiquant à assister à une présentation. À ma grande surprise, cette présentation était au sujet du spectacle que j'aimais tellement—Shen Yun !


Je me souviens qu'en écoutant leur présentation, je pensais à une autre présentation à laquelle j'avais assisté en juin 2010, à Bucarest, en Roumanie. Elle concernait l'immigration au Canada. Là-bas, je me demandais, "Que suis-je en train de faire ici? Est-ce que je veux vraiment aller au Canada?" Ce jour-là à Chinatown, je me suis demandé, "Que suis-je en train de faire ici? Ai-je un lien avec le spectacle Shen Yun?"


Ce jour-là, après la présentation, j'ai remarqué une image sur le mur intitulée "Tenir ses promesses", et j'ai demandé à une Chinoise présente dans la salle ce qu'elle représentait. Elle m’a répondu "C'est nous, les pratiquants, qui sommes venus du ciel sur la Terre." J'ai constaté que chacun sur l'image portait un rouleau de papier dans ses mains. J'ai demandé des explications là-dessus, et elle a dit, "Ce sont les vœux que chacun a fait avant de venir se réincarner." J'ai pensé, "Wouah!" car j'avais un ami à Bucarest, capitale de la Roumanie, qui m'avait dit quelques années auparavant, plus d'une fois, quelque chose comme cela, "Lorsque nous descendons sur Terre, nous signons un parchemin avec Dieu stipulant que dans nos vies, nous ferons toutes les choses qui sont écrites sur ce morceau de papier."


J'ai fini de lire Falun Gong et Zhuan Falun pour la première fois en juillet 2014. J'ai regardé les neuf conférences de Maître Li Hongzhi, sur internet, avec la traduction roumaine. J'ai commencé à comprendre un peu le Falun Dafa. J'ai commencé à aimer de plus en plus la pratique et à me sentir de mieux en mieux. J'ai retrouvé mon énergie. C'était comme si ma tête était sortie de la boue et j'ai commencé à respirer et à regarder autour de moi. J'allais sur le site de pratique chaque dimanche, comme si mon cœur me demandait d'y aller. Et j'avais beaucoup de questions à poser à cette époque.


C'était comme si mon cœur était pour le Falun Dafa, mais que mon cerveau n'était pas facile à convaincre, peut-être parce que j'avais pratiqué une religion chrétienne orthodoxe la plus grande partie de ma vie.


Alors, pour moi, lire les livres de Maître Li Hongzhi n’était pas sans difficulté. J'avais beaucoup de questions à poser parce que je voulais comprendre. Un jour, j'ai trouvé sur Youtube une courte vidéo intitulée "Un conte de fée pour les gens du futur." qui m'a aidé dans mes compréhensions.


J'ai fini de lire Zhuan Falun pour la deuxième fois au début du mois de septembre 2014. Je crois que la pratique du dimanche et l'étude du Fa aidaient à élever ma compréhension et à surmonter les difficultés que j'expérimentais. Et, comme Maître Li Hongzhi parle de "Pratiquer une seule voix de cultivation", j'ai décidé que je voulais devenir un pratiquant de Falun Dafa et suivre seulement la voie de cutivation du Falun Dafa.


Alors, un dimanche du mois de septembre 2014, après la pratique de groupe, j'ai discuté avec un pratiquant chinois. Je lui ai dit, "Je pense que tu es un des coordinateurs. Je sais que tu ne demandes pas les noms des gens ou d'autres choses, mais j'aimerais que tu saches qui je suis. Je veux devenir un disciple de Falun Dafa et aider du mieux que je le peux." Il a souri et a dit, "ok". Alors, je suis parti. Depuis ce jour-là, je me considère comme un pratiquant de Falun Dafa et un disciple de Maître Li Hongzhi.


J'ai commencé à assister à un groupe d'étude du Fa début octobre. Mais je manquais encore d'une vraie compréhension du Falun Dafa. Je savais que j'avais besoin de rattraper les dernières 22 années d'information que Maître Li avait enseignées. Par conséquent, j'ai accédé au site internet du Falun Dafa et j'ai téléchargé tous les documents que je pouvais trouver qui avaient été traduits dans ma langue natale, le roumain. Cela représentait six volumes, soit environ 2000 pages. Ce qui incluait les conférences que Maître Li avait données de 1994 à 2014, Zhuan Falun Fajie, Zhuan Falun II, Conversations avec les coordinateurs en Chine, Points Essentiels pour un Avancement Diligent I et II, et Hong Yin I, II et III. À présent la question était, "Quand vais-je trouver le temps de lire tout celà?"


Au milieu du mois de novembre 2014, j'ai appris que j'avais été accepté pour commencer un Master à l'université au mois de janvier. Je ne savais pas comment j'allais m'y prendre avec un travail à plein temps.


La réponse est arrivée rapidement. Au début du mois de décembre 2014, j’ai été licencié. J'ai touché l'assurance chômage durant les dix mois suivants. Et à la fin de cette période, j'ai trouvé un autre travail qui me laissait du temps pour continuer mes études à l'université, et les terminer d’ici la fin de décembre 2016.


Ainsi le Maître a arrangé ma vie et m'a donné le temps d'aller à l'école et d'apprendre et d'étudier les 2000 pages des conférences que j'avais imprimées, avec suffisamment d'argent pour pouvoir payer mes factures et survivre.


Lire toutes ces pages m'a aidé à mieux comprendre le Falun Dafa; à savoir qui était Maître Li et ce que nous, disciples de Dafa, devions faire sur cette planète; ce que Shen Yun représentait; ainsi que tous les autres projets dans lesquels les disciples de Dafa étaient impliqués.


Durant les quatre années suivantes, après que je sois devenu disciple de Falun Dafa, (2015, 2016, 2017 et 2018), j'ai participé à la promotion de Shen Yun à Montréal en distribuant des flyers, en vendant des billets, en faisant la promotion du spectacle auprès de mes amis et collègues, et en apportant mon aide lorsque Shen Yun était dans la ville.


J'ai eu aussi la chance durant l'été 2016 de faire mon stage universitaire à Epoch Times Montréal. Là-bas, j'ai fait de mon mieux pour améliorer la distribution du journal Epoch Times en français et chinois, afin de les aider à toucher davantage de gens et à mieux clarifier la vérité au sujet de la persécution.


J'ai aidé à présenter les livres Prélèvements meurtriers, un rapport indépendant de David Kilgour et David Matas, et Organes de l’État: Abus de transplantation en Chine à la communauté roumaine de Montréal en octobre 2015. Ces livres avaient été traduits en roumain quelques années auparavant. Durant cet évènement, les participants ont eu la chance de visionner le film "Free China: le courage de croire."

J'ai compris l'importance de parler aux gens des bienfaits du Falun Dafa et de leur clarifier la vérité. Alors, j'ai essayé de participer aussi souvent que possible aux activités de clarifications de la vérité au quartier chinois de Montréal, devant le Consulat Chinois, et lors d'évènements de clarification de la vérité pour les étudiants universitaires de Montréal. Je porte toujours des flyers de Falun Dafa sur moi. Lorsque je rencontre des gens dans la rue, dans le métro, ou dans le bus, j'essaie de leur parler du Falun Dafa, si c'est le bon moment ou que j'en ai l'opportunité. J'essaie de ne pas les déranger et de le faire de façon calme, mais avec dignité, sans endommager l'image de Dafa. Je comprends l'importance de bien étudier le Fa et d'émettre les pensées droites de manière à ce que je puisse parler efficacement du Falun Dafa aux gens.


Selon ma compréhension, il est très important qu'à chaque moment de nos vies, nous soyons pleinement conscients, et ancrés dans le présent. Et nous ne devrions pas manquer les opportunités de parler aux gens du Falun Dafa. Ce serait comme perdre un être qui aurait pu avoir la chance de connaître Dafa. J'ai rencontré cette situation quelques fois et je me suis senti triste. Qui sait si ces gens auront une autre chance de connaître Dafa.


J'étais impliqué dans un projet modeste mais important, dans lequel j'ai mis tout mon cœur. Il consistait à mettre à jour les listes des sites de pratique sur le site internet du Falun Dafa du Canada.
Je crois que de plus en plus de gens s’éveillent et ressentent dans leur cœur qu'ils cherchent quelque chose. Des fois, ils ne savent même pas ce qu'ils cherchent. En tant que pratiquants de Falun Dafa, je crois que nous devrions être disponibles pour ces êtres qui nous cherchent.


C'est pourquoi je voulais aider à mettre à jour la liste des sites de pratiques ici au Canada. La liste avait besoin d'être actualisée afin de fournir une information correcte et professionnelle aux gens qui voulaient trouver un site de pratique et apprendre les exercices du Falun Dafa.


J'ai commencé en octobre 2017 en appelant tous les numéros de téléphone que nous avions à l'époque sur le site canadien. J'ai parlé avec les personnes responsables, vérifié si il ou elle pratiquait encore, et s'il y avait d'autres sites de pratique dans les régions voisines. Le travail a pris plusieurs mois et, en mars 2018, avec l'aide d'autres pratiquants, la liste de contact sur le site du Falun Dafa du Canada avait été entièrement actualisée. Je pensais aussi que peut-être d'autres pays devraient mettre à jour les listes de contact de leur site internet.


J'aimerais ajouter que, venant de Roumanie, je me souviens comment c'était de vivre en Roumanie sous le régime communiste. Les méthodes que le parti communiste utilisait là où il prenait le pouvoir étaient les mêmes… meurtre, peur, mensonge, détention, camp de travail, pression, propagande, contrôle. En Chine, tout cela se fait à une plus grande échelle et est encore intensifié par l'utilisation de la technologie.


À travers mon partage, j'aimerais permettre aux compagnons de pratique chinois de savoir que je vous admire, et que je suis sûr que chaque pratiquant occidental vous admire, parce que, après tant d'années, vous êtes toujours là, attendant avec espoir et courage que la persécution se termine, et vous cultivant bien, tout en clarifiant la vérité à vos compatriotes qui ne connaissent pas la vérité sur le Falun Dafa ou qui croient encore que Falun Dafa n'est pas bon.


Chers compagnons de pratique de Chine continentale: vous avez gagné le respect de chacun d'entre nous en occident!


Soyez diligents et résistez jusqu'à la fin.


Falun Dafa Hao ! Zhen-Shan-Ren Hao !


Version en anglais:
Romanian: How I Found Falun Dafa

Version chinoise :
罗马尼亚人:我是如何缘结大法

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.