Découvrir qui a sauvé ma vie

Je rentrais chez moi en cyclo-pousse, le 30 avril 2010. À environ cinq minutes de chez moi, une camionnette s’est arrêtée par derrière, a heurté mon cyclo-pousse, et j’ai été jetée sous la camionnette et ai perdu connaissance.


Quand je me suis réveillé, j’ai entendu des gens parler. Les gens ont poussé la camionnette sur le côté, et m’ont retrouvé recroquevillé dans une mare de sang. J’ai essayé d’ouvrir les yeux, mais je ne voyais rien.


Quelqu’un m’a reconnu et a appelé ma famille. Ensuite, j’ai été emmenée à l’hôpital. Le médecin a fait une prise de sang mais tout ce qu’il a prélevé était de la mousse de sang. L’examen physique a montré que quatre côtes étaient cassées, mon bassin fracturé, les os de mes cuisses fendus, les deux tiers de mon crâne fracturé et une grande quantité de sang s’écoulait, une intervention chirurgicale était nécessaire.
Mais, je n’ai pas subi de transfusion sanguine, ni d’opération, seulement une suture partielle de la tête et la suture du crâne gauche reste saillante encore aujourd’hui-mais j’ai survécu.


En fait, je n’avais pas peur de la mort. Deux ans avant cet accident, j’étais déjà préparé à la " mort ". Je suis resté dans un temple pendant un an et demi à attendre son arrivée.


À ce moment-là, il y avait beaucoup de symptômes indiquant que j’étais sur le point de mourir : le bout de ma langue était devenu noir, ma tension artérielle était anormale, ma trachée, mon cœur et mes poumons avaient de graves problèmes et mes jambes étaient enflées. Je ne suis pas allée me faire examiner à l’hôpital car mon père et ma tante étant décédés d’un cancer du poumon. Je savais que je ne pourrais pas échapper à ce destin. Mais je ne voulais pas mourir dans la douleur. J’espérais pouvoir mourir comme les moines, dans leur sommeil et assis.


Défendre le Falun Dafa

En fait, je savais que le Falun Dafa pourrait restaurer ma santé, car deux membres de ma famille m’ayant rendu visite s’étaient rapidement rétablis suite à la pratique de Dafa. Les médecins leur avaient dit que leurs maladies étaient incurables et qu’il n’y avait rien qu’ils puissent faire, mais Falun Dafa leur a rendu leur santé.


La pratique était pleinement soutenue par le gouvernement chinois à l’époque. Puis Jiang Zemin (l’ancien chef du parti communiste) a lancé la persécution. Je suis allée rendre visite à mes parents et leur ai demandé comment leurs maladies avaient été guéries. Ils ont dit que c’était la pratique du Falun Dafa. Quelque temps plus tard, j’ai rencontré une autre personne qui pratiquait le Falun Dafa. Il m’a dit qu’il aimait vraiment beaucoup cette pratique, car chaque fois qu’il faisait la méditation assise, il se sentait très à l’aise.


Je suis une personne droite, directe et qui ose dire et faire n’importe quoi. Bien que je ne connaissais pas grand-chose à propos de Falun Dafa, je croyais que Falun Dafa était vraiment bien simplement parce qu’il pouvait guérir les maladies pour lesquelles les hôpitaux ne pouvaient rien faire. Je ne croyais pas à la propagande que j’entendais à la télévision. Par conséquent, quand j’ai rencontré des gens qui calomniaient le Falun Dafa à deux reprises, j’ai défendu la pratique.


" Ne dites pas de bêtises", ai-je dit. " Je pense que le Falun Dafa est vraiment bon parce qu’il peut apporter la santé aux gens ! Qui peut aider les autres à bien se porter ? Seulement le Falun Dafa ! " Je connaissais plusieurs personnes qui avaient guéri après avoir pratiqué Dafa.


Mais, je sentais que je n’avais pas de relation prédestinée avec le Falun Dafa. Donc, tout ce que je pouvais faire était d’aller au temple en attendant la mort. Mais j’y étais depuis un an et demi et je n’étais pas mort. Je suis donc rentré chez moi et j’ai eu cet accident de voiture.


Ayant été hospitalisé durant plus de 20 jours, j’ai entendu des conversations informelles entre patients et aides-soignants. Ils parlaient de ce qui se passait dans un temple. Ils m’ont demandé si je pratiquais le Falun Dafa. Je me suis mis en colère et j’ai crié : " Pratiquer le Falun Dafa ? Si je le pratiquais, je ne resterais pas à l’hôpital ! " Au fond de moi-même, je pensais " Si vous pratiquiez tous le Falun Dafa, vous n’auriez pas à souffrir de la sorte ".La pièce était silencieuse. Tout le monde écoutait ce que je disais.


Je suis rentré chez moi après plus de 40 jours. J’avais perdu beaucoup de poids et ne pesais plus que 41 kg. Mon visage était devenu jaune. En regardant par la fenêtre, j’ai pensé : " Je ne suis pas mort cette fois-ci. Quel dieu m’a sauvé ? Etait-ce Sakyamuni ? Probablement pas. Pourquoi m’a-t-on donné une chance de vivre ? Dans quel but ? "


Peu à peu, j’ai été capable de me déplacer, alors je suis allé chez ma tante. Là, j’ai rencontré une pratiquante de Falun Dafa dont le mari était le gardien de sécurité du bâtiment. Ainsi, chaque fois que je rendais visite à ma tante, je la voyais et discutais avec elle. Une fois, elle a apporté un livre de Falun Dafa. J’ai feuilleté les pages et découvert que c’était une pratique de l’école de Bouddha. Je l’ai rendu car j’estimais que j’en savais déjà beaucoup sur les théories bouddhistes.


Prendre au sérieux l’étude des enseignements de Dafa

Puis, en octobre 2010 alors que je portais des vêtements d’hiver épais et que le vent froid soufflait autour de moi, j’ai vu une pratiquante de Falun Dafa en shorts et en sandales ! je lui ai demandé si elle avait froid. Elle a dit non, ce qui a suscité ma curiosité. Je voulais lire le Zhuan Falun.


Elle m’a dit qu’elle l’avait déjà prêté à quelqu’un. Alors elle m’a donné une copie d’un volume des enseignements du Fa. Je l’ai emporté chez moi, me suis assis avec mes jambes croisées et j’ai commencé à lire. Je lisais encore en début de soirée. Tout à coup, j’ai entendu un bruit ! Qu’était-ce donc ? Un fusible avait sauté ? Non, j’ai fait le tour de la maison mais tout semblait normal. Je suis retourné à ma lecture.


Quand je suis retourné à mon livre, soudain, les choses ont changé. Je pouvais lire les petits caractères du livre ! À l'époque, je souffrais de presbytie et c'était difficile de lire même les gros caractères, sans parler des petits. Mais, maintenant, je pouvais lire clairement les petits caractères. Quelle surprise ! Wouah ! C'était un livre extraordinaire ! Je ne l'avais lu qu'un court moment et je n'avais plus à me soucier de ma presbytie.


J’ai couru chez ma tante et ai demandé à la pratiquante de m’apporter toutes les conférences de Fa du Maître, toutes ! Je voulais pratiquer le Falun Dafa !


J’ai lu avec empressement les enseignements du Maitre, et plus je lisais, plus je comprenais. Il y avait une lumière éclatante brillant dans mon cœur.


Le Maître a dit :

    " Même une personne ordinaire crie aujourd’hui " Falun Dafa Hao " Maître doit la protéger, car ayant prononcé cette phrase au sein de la perversité si je ne la protège pas ça n’ira pas, à plus forte raison pour vous les pratiquants ?" ( " Enseignements de la Loi e explication de la Loi lors de la Conférence de Loi du New York Métropolitain," Enseignements DU Fa, Vol. III)


À ce moment-là, j’ai pris conscience que c’était Maître Li Hongzhi qui m’avait sauvé la vie !

Le Maître a dit :

    " Alors pendant la clarification de la vérité par les disciples de Dafa avec tout leur effort, beaucoup de personnes ont réellement compris ce point-là, leur pensée droite est très forte, alors à mon avis pour ces gens-là il ne s'agit pas d’une simple question de connaître Dafa, en revanche, ils peuvent en plus dire des propos justes en faveur de Dafa, alors en fait elles ont déjà jeté une très bonne base pour leur propre vie future. " ?("Enseignement de la Loi à la Conférence de loi en Floride aux Etats-Unis " Enseignements du Fa, Vol. II) )

    " Si un homme ordinaire tout simple, et non pas un disciple de Dafa dit à un autre homme ordinaire, vous ne devez pas persécuter le Falun Gong, Falun Gong est bon, à partir de cela, la personne s'arrête de persécuter le Falun Gong, une fois réparé le dommage, elle entrera très probablement dans le futur, alors, pendant que la Loi rectifie ce monde elle peut encore obtenir la Loi, parce que sa vie provient d'un niveau élevé, il se cultivera rapidement, sa plénitude parfaite est lié directement à la personne qui lui a annoncé la vérité. Même cet homme ordinaire tout simple à mon avis il doit atteindre la plénitude parfaite, n'est-ce pas ce principe ?(« Enseignement de la Loi à la Conférence de Loi en Floride aux Etats-Unis " Enseignements de Fa, Vol.II)


Je suis devenu certain que le Maître avait déjà pris soin de moi il y a longtemps, un temps où je disais aux gens de réciter : " Falun Dafa est bon " et "de ne pas dire des bêtises ", le Maître avait commencé à me protéger. Pourtant, je ne le savais pas. J’ai fait beaucoup de détours. Il m’a fallu si longtemps pour trouver le Maître, et il a également fallu beaucoup d’efforts au Maître pour m’amener à la porte de la cultivation !


Maintenant, je comprends que la raison pour laquelle je suis sensé obtenir le Fa est de cultiver et d’aider le Maître à réveiller les gens. Je comprends tout maintenant.


J’ai pratiqué le Falun Dafa pendant presque 10 ans. Je pèse près de 68 kg et j’ai une énergie inépuisable. J’ai guéri de mes maladies. J’étudie le Fa et marche sur le chemin d’aider Maître Li dans la rectification de Fa.


Je ne m’emmitoufle plus en hiver maintenant. Une veste légère suffit à garder mon corps et mon cœur au chaud.


http://en.minghui.org/html/articles/2019/9/27/180073.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.