Une femme du Moyen-Orient: Dafa a éclairci ma confusion concernant le vrai sens de la vie

J'ai rencontré le Falun Dafa il y a environ 18 ans, alors que je me trouvais dans une situation perturbée à la fois physiquement et mentalement. J'ai depuis bénéficié de la pratique dans de nombreux aspects de ma vie. Je voudrais partager comment les enseignements de Dafa m'ont aidée à répondre aux questions que je me posais sur le véritable sens de la vie.


La persécution du Falun Gong avait débuté quelques mois avant que je ne rencontre la pratique, et la nouvelle de l'interdiction de la pratique m'a donné la fausse impression que les pratiquants de Falun Gong étaient un groupe ayant un agenda politique. Je ne ressentais aucune envie de m'impliquer dans les affaires politiques.


Mon incompréhension, cependant, s'est progressivement dissipée alors que je continuais à étudier les enseignements du Falun Gong. J'ai découvert que non seulement les pratiquants de Falun Gong n'avaient aucune intention politique, mais qu'ils n'avaient jamais participé à aucune activité politique. Ils n'ont jamais eu recours à des moyens politiques pour résister à la répression, car leur objectif n'était pas de se sauver eux-mêmes, mais de sauver ceux qui étaient impliqués dans la persécution et ceux qui ont été trompés par la propagande contre la pratique.


Comme beaucoup de gens, j'ai été confrontée à de nombreux défis dans la vie avant d'apprendre le Falun Gong. J'ai lu beaucoup de livres, y compris sur la psychologie, pour tenter de trouver des réponses à mes questions et ma confusion à propos de la vie. J'ai aussi essayé d'autres moyens. Parfois, j’allais dans la nature et écoutais de la musique pour préserver mon âme de la pollution de la société et pour m'améliorer. J'ai également comparé mes propres comportements et ceux d'autres personnes avec les enseignements lus dans divers livres et citations que j'ai pu recueillir de personnes célèbres.


Il y avait beaucoup d'ambitions et de buts dans mon esprit que je travaillais dur pour atteindre. Mon anxiété à chercher des réponses s’atténuait lorsque, parfois je réussissais quelque chose qui me rendait satisfaite et fière de moi. Mais je ne réussissais pas toujours à relever les défis toujours plus grands. Je me sentais mal d'avoir à lutter pour me faire une place dans la société.


Le Maître dit dans Zhuan Falun :


" Je vous l’ai dit, aujourd’hui on n’est même plus capable de discerner le bien du mal; si vous dites à certaines personnes qu’elles ont mal agi, elles ne vous croient pas. Comme les critères de la morale humaine ont déjà changé, il y a des gens si âpres au gain qu’ils sont capables de tout pour se procurer de l’argent. Si l’homme ne vit pas pour lui-même, le Ciel et la Terre l’écraseront , c’est même devenu une devise !"


Je me sentais impuissante face à ces comportements impies et j’en voulais à ceux qui m'empêchaient de progresser dans la société. J'étais déçue, j'avais peur de l'avenir et je sentais, la plupart du temps, que c'était injuste. Je pensais que seulement en changeant les gens autour de moi, et non moi-même, cela pourrait créer un meilleur environnement pour moi.


Dans mon esprit, l’environnement autour de moi était plein de controverses, de duplicité et de répétition, et j’y errais à la recherche de la vérité de la vie. Parfois, j'étais tellement fatiguée de la vie quotidienne que je la trouvais dénuée de sens. Au fond de mon cœur, je savais que la vraie vie n’était pas comme ce que j’avais vécu et qu’elle devait avoir un sens plus profond. Mais je ne pouvais pas comprendre ce que cela pouvait être.


Ces questions sont devenues plus intenses lorsque j'ai commencé à travailler comme infirmière après avoir obtenu mon diplôme universitaire. Le cadre hospitalier m'a donné un angle différent pour faire l'expérience de la vie. Tout en prenant soin de patients mourants ou souffrant de problèmes physiques ou mentaux graves, je me suis demandé pourquoi ils avaient un tel destin et, en même temps j'avais peur de connaître des problèmes de santé similaires. J'étais également déçue de ne pas pouvoir les aider.


J'ai entendu dire par des aînés, que le monde était un lieu de remboursement des dettes karmiques, mais je n’en avais pas une compréhension profonde, car cela contredisait ce que je voyais dans la vie. Beaucoup de gens avaient commis des crimes impardonnables, mais ils ne recevaient aucune rétribution. Pendant ce temps, des innocents souffraient de problèmes physiques et mentaux. La principale question qui me tracassait était la raison pour laquelle les gens avaient des vies et des destins aussi radicalement différents.


J'ai vu des jeunes personnes, qui avaient soif de vivre, succomber à des accidents ou des maladies. Il y avait aussi des gens qui souhaitaient mourir, mais dont la mort n’a pas voulu.


Une fois, j'ai rencontré un homme solitaire qui avait abandonné le monde séculier dans sa jeunesse et vécu dans la forêt. Il a expliqué qu'il priait chaque jour son créateur, mais à un âge avancé, il souffrait d'un cancer de l'estomac.


Il y avait aussi des enfants nés avec un handicap ou de graves problèmes de santé. Je me suis toujours demandé pourquoi Dieu punissait des vies si innocentes qui n'avaient jamais commis de crime.
J'avais aussi des questions sur beaucoup d'événements dans le monde. Pourquoi les gens dans le monde entier n'avaient pas de principes universels à suivre. Pourquoi essayaient-ils d'utiliser la religion, le sexe, la couleur de la peau ou la race pour montrer qu'ils étaient supérieurs aux autres? Pourquoi les gens s’entre-tuaient-ils même pour atteindre leurs objectifs ?


Lorsque j'étais témoin de tragédies comme la guerre, des inondations ou des tremblements de terre, je me demandais pourquoi Dieu autorisait ces choses s'il était miséricordieux. Comme je l'ai vu, aussi bien des personnes innocentes que pécheresses en étaient victimes. Au fond de mon cœur, je savais que Dieu était juste, mais je ne pouvais pas comprendre ce qui se passait dans le monde. Je ne voyais aucune justice dans ce que je vivais ou voyais. Cela me troublait vraiment et je ne pouvais pas le dépasser.


Je pensais que personne ne pouvait échapper au cycle de la naissance, de la vieillesse, de la maladie et de la mort et que la vie n'avait aucun sens. C'était comme un mouvement circulaire absurde et délirant. Si la vie se terminerait là où elle a commencé, quel était l'intérêt d'avoir une telle vie en premier lieu? Mais encore une fois, il semblait que nous n'ayons pas d'autre choix que de passer par ce cycle.


Avec l'avancée de la technologie, de plus en plus de plateformes sont devenues disponibles pour faciliter et améliorer la communication entre les personnes. Ce qui me laissait perplexe est que beaucoup de gens se sentaient néanmoins seuls. Ils assistaient à des fêtes ou se mariaient pour soulager leur solitude. Mais, ils se sentaient quand même seuls.


Les choses ont changé après que j'ai commencé à pratiquer le Falun Dafa. En étudiant ses enseignements, en particulier les sections sur les caractéristiques de l’univers, j'ai pu trouver des réponses à mes questions sur le véritable sens de la vie. Plus important encore, j'ai découvert le secret de la création, qui était pour moi un concept abstrait. J'ai fini par comprendre qu'il existe des normes morales élevées pour les gens et j’ai pu faire l'expérience de la vie avec un sens et un but clairs.


Le Maître dit :
" l’homme possède un corps matériel, mais avec ce seul corps matériel il ne forme pas un être humain complet; il doit avoir encore son tempérament, son caractère, ses particularités et son esprit originel pour former un homme complet, indépendant et ayant son individualité propre. Il en va de même pour notre univers, il y a la Voie lactée, les autres galaxies, il y a la vie et l’eau – la multitude des choses et des êtres dans cet univers – c’est le côté matériel de son existence; mais en même temps il a en lui la nature Zhen-Shan-Ren. Cette nature se trouve à l’intérieur des particules de chaque matière, elle se trouve même à l’intérieur des particules extrêmement petites. " (Zhuan Falun)


"Mais peu importe les changements que connaissent les critères moraux de l’humanité, la nature de l’univers, elle, ne change pas, elle est le seul critère pour juger si quelqu’un est bon ou mauvais" (Zhuan Falun)


Dafa m'a ouvert une grande porte. J'en suis arrivée à une compréhension plus profonde des caractéristiques de l'univers en suivant les principes de Dafa Authenticité-Bonté-Tolérance.


En cultivant dans Dafa, j'en suis venu à voir comment transcender le cycle de la naissance, du vieillissement, de la maladie et de la mort. Si une personne ne comprend pas les caractéristiques de l'univers et s'en écarte, elle est confinée par ce cycle.


J'ai réalisé que le monde humain est un endroit plein d'illusion. Les gens recherchent des gains matériels en surface, mais au fond, ils cherchent leur véritable foyer et veulent retrouver leur véritable identité. Ce n’est qu’en comprenant le vrai sens de la vie et en se fixant des objectifs clairs que nous pouvons trouver notre objectif. Nous croyons que cultiver dans le monde humain est le seul moyen de retourner à nos vrais nous-mêmes.


Je suis reconnaissante à Maître Li Hongzhi, le fondateur du Falun Dafa, de m'avoir fourni les outils et les solutions pour gérer mes problèmes. L'un des outils clés est de regarder à l'intérieur.


Je ne peux que regarder à l'intérieur pour identifier mes lacunes et les surmonter lorsque je suis confronté à des conflits dans le monde humain. Je sais que je ne peux que me changer moi-même, non les autres. De fait, je ne blâme plus les autres et je ne me sens plus lésée. Je jouis d'une vie dénuée de stress.


Version anglaise
Middle Eastern Woman: Dafa Cleared up My Confusion about the True Meaning of Life

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.