Personnages historiques

  • Sima Guang de la dynastie Song

    Sima Guang (1019 à 1086) était un illustre penseur et historien de la dynastie des Song du Nord. Il édita le premier livre chinois d’histoire chronologique – Zizhi Tongjian, (Miroir exhaustif pour aider à gouverner). Il préconisait le principe «Garder un cœur droit et cultiver la moralité» et se comportait en modèle du confucianisme, faisant preuve de loyauté, de piété filiale, de rigueur et d’intégrité ...
  • Bi Sheng, l’inventeur de la typographie

    Bi Sheng (environ 990 à 1051 ap. J.-C.) était un inventeur sous la Dynastie des Song du Nord. Selon un livre écrit par un érudit, Bi Sheng, un roturier, inventa la première technologie connue d’imprimerie à caractères mobiles. À part ses techniques d’imprimerie, peu de choses furent enregistrées en détail dans ce livre, les histoires concernant sa vie réelle se sont transmises uniquement dans le folklore.
  • Kou Zhun, un puissant chancelier sans maison dans le pays qu’il gouvernait

    Kou Zhun (961-1023) servit en tant que chancelier durant la dynastie des Song et reste encore dans les mémoires comme un puissant chancelier, sans maison dans le pays qu’il gouvernait.
  • Yang Yanzhao, un remarquable général gardien de la frontière Nord

    À l’instar de son père, Yanzhao évitait le luxe et menait une vie militaire simple. Il était très discipliné, très strict envers ses officiers qui ne l’en appréciaient que davantage. Dans des environnements hostiles et par des climats extrêmes, il partageait les conditions de vie de ses hommes ...
  • Personnages historiques: Shao Yong, grand philosophe et cosmologue chinois

    Shao Yong (1011–1077) était un philosophe, poète et cosmologue de la Dynastie des Song du Nord. Dans sa jeunesse, il était extraordinairement intelligent et est devenu déterminé à comprendre les principes de l’évolution de l’univers. Bien que le nom de Shao Yong ne soit pas très connu du grand public en Chine dû fait de la Révolution Culturelle, il est l’une des figures les plus éminentes du Confucianisme chinois ...
  • Personnages historiques : Bao Zheng, symbole de justice et d’équité

    Bao Zheng, (999-1062 ap. J.C) était un célèbre fonctionnaire et juge sous la Dynastie Song du Nord. Bao devint largement respecté et populaire parmi les populations des régions où il officia. Sa droiture, son désintéressement et un jugement impartial lui méritèrent le surnom de"Bao du Ciel Clair (Bao Qingtian). " ...
  • Zhuang Zi : le plus grand patriarche du Taoïsme après Lao Zi

    Zhuang Zi(369—286 avant J.C), ou Chang Tse, comparait le fait d'échanger sa liberté pour un poste de haut fonctionnaire à une tortue divine vendant sa coquille pour être vénérée ...
  • Yu Shinan, calligraphe aux mille vertus

    Yu Shinan (558-638) a été considéré comme l’un des quatre plus grands calligraphes du début de la période Tang. En écrivant, Yu était particulièrement attentif à son travail, aux postures et aux mouvements du poignet plutôt qu’à la qualité du papier ou du pinceau. Pour lui, la justesse d'une posture et la souplesse du poignet étaient la base d’une écriture calligraphique de qualité ...
  • Du Ruhui, un célèbre chancelier de la dynastie Tang

    Issu d’une famille de hauts fonctionnaires, Du Ruhui était considéré depuis sa jeunesse comme un intellectuel brillant, astucieux et déterminé. Son talent fût reconnu par Fang Xuanling alors qu’il l’exerçait auprès du prince Li Shimin en tant que conseiller. "Vous ne pouvez pas vous permettre de perdre cet homme de talent si vous voulez gouverner la Chine un jour", recommanda Fang au prince Li Shimin, qui allait plus tard devenir l’empereur Taizong ...
  • La Fête du Double cinq et le poète Qu Yuan

    Comme pour beaucoup de célébrations chinoises traditionnelles, il existe des légendes autour de la Fête de Duanwu. Parmi toutes sortes d’histoires à propos de son origine , celle la plus profondément ancrée dans la culture chinoise est qu’elle est en l’honneur du poète et homme d’état Qu Yuan de la période des Royaumes combattants (451-221 Av.J.C) ...
  • Ouyang Xun : Maître calligraphe de la dynastie Tang

    Ouyang Xun (557 - 641) a été le plus important calligraphe de la dynastie Tang. Dès l’âge de 13 ans, il devint l’unique soutien de sa famille lorsque son père fût impliqué dans une révolte manquée. Il fût adopté par un ami de son père et n’ayant jamais eu une grande force physique devint un érudit.
  • Taizong de la dynastie Tang, l’empereur le plus vénéré en Chine

    Au cours des 23 années de règne de Taizong, la Chine a atteint son apogée dans les domaines de la politique, l’économie et la culture: cette période pacifique et prospère est considérée comme l’âge d’Or de l’histoire chinoise. L’empereur a laissé le souvenir d’un dirigeant faisant preuve de grande empathie vis-à-vis de son peuple, un leader fort sachant prendre des décisions, capable de répondre positivement aux conseils et aux idées audacieuses exprimés librement, provenant de ses conseillers et collaborateurs. Initialement confucéen, il a contribué à la diffusion importante du bouddhisme en Chine.
  • L’empereur Gao Zu, un souverain prônant clémence et tolérance

    L’empereur Gao Zu (565- 635), Li Yuan, est le fondateur de la dynastie Tang. Il a été un extraordinaire stratège militaire, ainsi qu’un souverain prônant la clémence et la tolérance. Une histoire nous relate la manière dont il a vaincu une troupe de cent mille rebelles, avec seulement six mille de ses soldats ...
  • Sun Simiao, roi de la médecine chinoise traditionnelle

    Appelé "le roi de la médecine traditionnelle chinoise" par les praticiens en médecine traditionnelle, il a souvent été décrit comme le tigre-coureur de la légende taoïste qui a atteint l’immortalité après avoir dédié sa vie à sauver des vies et à enseigner "le chemin pour cultiver la vie"...
  • L’empereur Wu de la dynastie Liang, précurseur du bouddhisme

    Xiao Yan (464-549 ap. J.-C. appelé Wu Di à titre posthume), fondateur et premier empereur de la dynastie Liang du Sud, a régné quarante-huit ans. Il a été l’un des empereurs à avoir eu la vie la plus longue de l’histoire chinoise. Il est mort à l’âge de 85 ans. Il espérait bâtir un "pays bouddhiste" dans lequel le peuple cultiverait le détachement vis-à-vis des désirs mondains. Il devint végétarien et bannit le sacrifice des animaux. En tant qu’auteur de quelques textes bouddhistes bien connus, il ordonna de préparer le premier Tripitaka chinois. Il fut l’empereur de la grande compassion et utilisa avec parcimonie la peine capitale ...


  • Page | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |