ONG, Associations

  • Un groupe des Droits de l'Homme soumet aux Nations-Unies un rapport sur les pratiquants de Falun Gong disparus

    Le groupe de travail des Droits de l'Homme de Falun Gong (www.falunhr.org) a soumis un rapport à la commission des Droits de l'Homme des Nations-Unies. Le rapport documente les cas de vingt pratiquants de Falun Gong disparus. Ils viennent des provinces de Jilin, Heilongjiang, Liaoning, Hebei, Shandong et Hunan, des villes de Chongqing et Pékin. Leur âge s'étendent de 27 à la cinquantaine, et 14 sont des femmes. Ils incluent des étudiants d'université, des scientifiques, des soldats retraités, des ouvriers et des représentants de minorités ethniques.
  • Radio France International : Amnesty International condamne le PCC pour son échec à tenir sa promesse d'améliorer les droits de l'homme

    L'avocat des droits de l'homme, Biao Teng a dit : "Si les droits de l'homme en Chine ne s'améliorent pas, les activistes des droits de l'homme devraient appeler les gouvernements et les athlètes de tous les pays à boycotter les Jeux Olympiques de Pékin". La Commission française consultative des droits de l'homme a récemment remis un Prix des droits de l'homme à Biao Teng. Les avocats des droits de l'homme Mo Shaoping et Jinsong Li se sont également vus remettre un prix par cette même commission.
  • Allemagne : La Société internationale pour les droits de l'homme condamne le Parti communiste chinois

    Citant le rapport du rapporteur spécial sur la torture, M. Manfred Nowak et le rapport de deux enquêteurs canadiens indépendants, Koerper a fait remarquer que le prélèvement d'organes sur des pratiquants de Falun Gong vivants est un crime plus brutal que la torture : "Deux sur trois victimes de la torture sont des pratiquants de Falun Gong." "Non seulement cela, le rapport d'enquête intitulé "Prélèvements meurtriers" publié par deux canadiens, David Kilgour et David Matas, a envoyé des ondes de choc. Le rapport détaillait comment le régime totalitaire du PCC profite des organes de pratiquants de Falun Gong jeunes et sains. Les deux canadiens ont rassemblé plus de trente sortes de preuves, qui montrent clairement que les pratiquants de Falun Gong en Chine sont systématiquement assassinés pour leurs organes."
  • La Société Internationale pour les Peuples menacés est profondément concernée par la brutale persécution du Falun Gong

    La Chine continue à violer le plus fondamental des droits de l’homme et commet des crimes contre l’humanité. Les dirigeants du Parti communiste chinois (PCC) semblent être obsédés par le maintien de leur pouvoir politique, tout en déclarant en même temps avoir réalisé des réformes économiques et jouir d’une bonne réputation internationale. Hélas la répression en Chine va en empirant ! Depuis juillet 1999, des milliers de pratiquants du Falun Gong ont été arrêtés et condamnés à des peines dans des prisons, centres de rééducations ou dans des instituts psychiatriques. Les détenus pratiquants de Falun Gong sont souvent victimes de torture et d’abus.pour « frapper encore plus fort ». L’objectif est de mettre fin à toutes les manifestations qui ont pour but de faire cesser la persécution du Falun Gong.
  • Suède: Le Relais de la Flamme des Droits de l’Homme reçoit un soutien massif à Gothenburg

    Le 8 octobre 2007, le Relais de la Flamme des Droits de l’Homme est arrivé à Gothenburg, deuxième grande ville de Suède. Pelle Petterson détenteur d’une médaille olympique d’argent et de bronze en navigation dans les années 60 et 70 a porté la Flamme des droits de l’homme au nom des habitants de Gothenburg. Des députés de sept différents partis ont fait un discours et de nombreuses organisations des droits de l’homme, artistes et jeunes athlètes étaient présents pour soutenir l’évènement.
  • Clive Ansley : " Tout ce qui peut révéler au grand jour ce qu’a fait Pékin mérite d’être entrepris "

    Clive Ansley a dit : « Aussi longtemps que ce gouvernement est au pouvoir, vous n'aurez jamais aucun vrai respect pour les droits de l'homme fondamentaux. C'est une chose importante à reconnaître. Cependant, en les embarrassant, peut-être en les menaçant de leur retirer les Jeux Olympiques, par des mesures commerciales dans le futur , fondamentalement par la pression, nous pouvons les forcer à au moins abandonner la plus vicieuse, la plus diabolique, et la plus bestiale de leurs pratiques, le massacre d’êtres humains innocents pour voler leurs organes.
  • CIPFG : Le régime communiste chinois viole l’esprit olympique

    Le 2 août 2007, Central News Agency rapportait que la Coalition d’investigation sur la persécution du Falun Gong (CIPFG) division Asie a déclaré que le Gouvernement de Pékin avait violé l’Esprit Olympique en pratiquant une censure politique pour exclure quarante trois types de gens, y compris les pratiquants de Falun Gong, des Jeux Olympiques 2008.
  • La directrice de la Human Rights Law Foundation (HRLF) attire l'attention sur la propagation de la persécution en dehors de Chine lors d'un discours à Capitol Hill

    "Il n'y a jamais eu de nécessité aussi urgente qu'aujourd'hui de préserver les droits basiques et les libertés fondamentales, au moment où la campagne de persécution des principes Zhen-Shan-Ren (Vérité-Compassion-Tolérance) et des personnes qui spécialement y adhèrent – les pratiquants de Falun Gong – continue d'étendre ses tentacules non seulement à Hong Kong, Singapour, en Malaisie mais aussi au Royaume-Uni, en France, en Belgique et aux Etats-Unis. "
  • Michael J. Horowitz du Hudson Institute : Le courage des pratiquants de Falun Gong apporte de l’espoir pour le 21ème siècle

    "En bien des façons, je suis ici pour des raisons égoïstes. J’ai six petits enfants. Et je n’ai pas d'obligation plus grande que d’aider mes petits enfants à vivre dans un vingt et unième siècle qui soit plus libre et moins sanglant que ne l'a été l’horrible vingtième siècle. C’est pourquoi c'est un tel honneur pour moi d'être ici avec vous aujourd'hui, et une telle source de fierté pour moi d'être si liée à votre communauté. En fait, c’est le courage de vos compagnons de pratique en Chine et les activités de la communauté du Falun Gong à travers le monde qui, selon moi, apportent de l’espoir à ce vingt et unième siècle plus que toute autre chose au monde. Plus que les politiciens, plus que les activistes, ce sont vos actions qui aident à écrire une histoire positive pour le reste du vingt et unième siècle...
  • Discours du Vice président des Amis du Falun Gong lors d'une conférence de presse à Londres

    "Nous appelons le gouvernement chinois à montrer davantage de respect envers la dignité humaine et envers le droit de chacun à pratiquer la religion ou les croyances qu'il a choisies. Cela ne peut qu'aider au développement culturel, politique et économique des nations y compris de la Chine que de donner aux gens le droit de vivre avec cette dignité et dans un environnement favorable à la paix et au bonheur. Au moment où les regards du monde entier sont fixés sur la Chine, nous lui recommandons vivement de cesser immédiatement sa persécution du Falun Gong, de cesser ses "prélèvements meurtriers" d'organes humains et de libérer les prisonniers de conscience détenus contre leur volonté. "
  • La WOIPFG publie un rapport sur les agissements de la CSSA en tant qu'agent du PCC à l’étranger

    Alors que quelques Associations chinoises d'étudiants et d’universitaires d'outre-mer (CSSA) mènent des activités anti Falun Gong et aident le parti communiste chinois (PCC) à étendre la persécution sous la direction des ambassades et des consulats chinois, l'Organisation mondiale d’investigation sur la persécution du Falun Gong (WOIPFG) a publié un rapport le 28 juin 2007. Le rapport révèle comment les ambassades et les consulats chinois étendent la politique de persécution des droits de l'homme du PCC à l’étranger et interfèrent dans les affaires internes d'autres pays par le biais de la CSSA.
  • Canada Free Press, Canada: La persécution et la torture en Chine. Les Nations Unies rapportent des faits de collecte d’organes sur des pratiquants de Falun Gong à vous faire froid dans le dos

    Le 20 mars 2007, Manfred Nowak, Rapporteur Spécial des Nations Unies a émis un rapport corroborant les découvertes antérieures de 2006, sur la persécution, les abus et la torture des citoyens Chinois. Son rapport établit : ‘’ Le prélèvement d’organes a été infligé à un grand nombre de pratiquants de Falun Gong non consentants, dans une grande variété d’endroits dans le but de les rendre disponibles pour des opérations de greffes.’’ M. Nowak a publié son rapport lors de la Quatrième session du Conseil des Droits de l’Homme, dans le cadre de l’article 2 de leur Agenda, la Mise en Application de la Résolution 60/251 de l’assemblée Générale.
  • Le rapport d’Amnesty International critique la situation des droits de l’homme de la Chine

    Amnesty International a publié son rapport sur la situation des droits de l’homme dans le monde mercredi 23 mai. Le rapport souligne qu’il n’y a eu aucune amélioration dans la persécution du Falun Gong et de la population tibétaine par le PCC et que la situation des droits de l’homme du pays est toujours aussi mauvaise. L’organisation fait appel à la communauté internationale afin qu’elle fasse pression sur le PCC.
  • Allemagne : Une organisation de droits de l’homme discute la question des droits de l’homme en Chine

    "L'UE devrait travailler dur pour rendre ces entretiens sur les droits de l'homme utiles pour aider le peuple chinois. Ils ne doivent pas devenir le camouflage de la compromission de l'UE sous la pression du gouvernement du PCC avant que les entretiens aient commencé, la Belgique a déjà cédé au gouvernement du PCC en n'autorisant pas le Dalai Lama à entrer dans le pays, c'est une disgrâce pour toute l'Europe. C'est la onzième année depuis que les entretiens sur les droits de l'homme de l'Union européenne avec la Chine ont commencé, l'UE doit envoyer au gouvernement du PCC le signal que s'il n'améliore pas la situation des droits de l'homme en Chine de manière significative, l'UE devra mettre fin à ces entretiens."
  • Le Vice Président du Parlement Européen : “La plus grande erreur commise par le Parti communiste chinois est d’avoir réprimé la croyance”

    Avant le dialogue UE-Chine sur les droits de l’homme, huit groupes non gouvernementaux de droits de l'homme en Europe ont tenu un séminaire à l’hôtel Silken Berlaymont de Bruxelles qui se trouve à côté des quartiers généraux de l’UE. Le Vice Président du parlement Européen M. Edward McMillan-Scott a déclaré au séminaire : « La chose la moins acceptable pour un gouvernement est la répression d’une croyance »