Lettre de l’Association de Falun Dafa de Hong Kong au Consulat Birman

Honorable M. Myo Chit
Consul General
Myanmar Consulate General in Hong Kong
Room 2421, Sun Hung Kai Centre,
30 Harbour Road, Wan Chai Hong Kong

6 janvier 2002
Cher M. Myo Chit:

Nous vous écrivons pour que vous exhortiez le gouvernement de Myanmar à relâcher immédiatement un résident permanent de Hong Kong qui a été arbitrairement emprisonné à Rangoon depuis janvier 2002.

Le 12/12/2001, M. Chan Wing Yuen, un vieil homme de 70 ans, a été arrêté à Rangoon pour avoir déployé une banderole de petite taille où il était écrit “Vérité, Bonté, Patience”, dans une rue.

Monsieur Chan est un élève de Falun Gong. – une paisible pratique de méditation de l’Ecole de Bouddha actuellement persécutée en Chine – et les trois mots sur la banderole exprimaient les principes du Falun Gong. En anticipation à la visite du Président de la Chine Jiang Zemin, qui est responsable de la mort de milliers de pratiquants de Falun Gong, M. Chan décida de dérouler sa banderole sur le côté d’une route ou il croyait que Jiang passerait.

Le 31 janvier 2002, M. Chan a été secrètement condamné à 7 ans de prison sans représentation légale ni la présence des membres de sa famille. Instruite par des officiels de l’ambassade chinoise et en leur présence, la police locale avait demandé que M. Chan donne sa promesse écrite de renoncer à sa croyance au Falun Gong en échange de sa liberté. M. Chang refusa.

M. Myo Chit, l’action de M. Chan était pacifique et n’a causé aucune perturbation de l’ordre public. La banderole faisait passer un message qui ne pouvait offenser qui que ce soit. La lourde peine de prison qui a été prononcée contre ce vieil homme de 70 ans est manifestement illégale, et n’est absolument pas acceptable selon le standard actuel des droits de l’homme. De plus, permettre aux officiels chinois d’interférer avec le système légal de Myanmar trahit les propres engagements de Myanmar à la pratique d’une politique « active » et « indépendante », ainsi qu’à la déclaration de ne « s’aligner avec aucun bloc sur des questions internationales excepté pour se placer du côté de ce qui est juste. »

Ces trois dernières années et demies, le Falun Gong a été gravement et injustement persécuté par le Régime Communiste chinois. Des centaines de milliers de gens ont été torturés en prison, dans les camps de travail et dans les institutions psychiatriques avec bien plus qui ont été renvoyés de leurs emplois ou expulsés des écoles. Les détails de plus cinq cents cas de tortures à mort d’élèves du Falun Gong ont été documentés. Voici un an, un chiffre interne du gouvernement a évalué le nombre de morts à plus de 1600. Une autre source plaçait l’estimation aux environs de 7.000.

Les organisations internationales incluant les Nations Unies et Amnesty International ont émis des statuts de protection, ou des campagnes de secours pour les pratiquants de Falun Gong. De nombreux gouvernements incluant les Etats-Unis, le Canada et l’Union Européenne ont aussi appelé le gouvernement chinois à respecter les libertés religieuses et à mettre fin à la persécution.
Nous comprenons le souhait de Myanmar de maintenir une relation amicale avec la Chine. Toutefois, obéir aux lois domestiques et internationales et faire ce qui est moralement juste ne devrait pas porter tord à une véritable amitié. En fait, ce n’est plus un secret que de nombreux dirigeants au sein du gouvernement chinois désapprouvent la persécution du Falun Gong la pratique étant profondément enracinée dans l’ancienne culture chinoise et ayant apporté des améliorations énormes, physiques mentales et spirituelles à des dizaines de millions de chinois. De nombreux hauts fonctionnaires étudiaient le Falun Gong. Le Président Jiang inquiet et vieillissant est de loin la principale source de la répression.

C’est un fait indéniable que le Président de la Chine et certains de ses acolytes ont commis un sérieux crime contre le Falun Gong. Les histoires et les enseignements de Bouddha nous disent que les dirigeants (ou qui que ce soit d’autre) n’ayant pas d’égard pour les vies humaines seront traduits en justice le temps venu, et que ceux qui sont du côté de l’injustice devront faire face à leurs propres conséquences. Nous espérons que le Gouvernement de Myanmar aura le courage de résister à la pression politique temporaire, et faire ce qui est juste pour le pays et le peuple en relâchant immédiatement et inconditionnellement M. Chan.

Merci de votre attention.

Les pratiquants de Falun Gong de Honk Kong

Personnes de contact :
Sharon Xu 9263-4150
Sophie Xiao 9108-2057
KAN Hung-cheung 9876-3530


Traduit de l’anglais
http://www.clearharmony.net/articles/200301/9819.html

Published : Saturday, 25 January 2003

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.