A la mémoire de notre soeur Wang Kefei

A la fin de l'année 2001, j'entendis dire que que Wang Kefei avait été torturée à mort au camp de concentration pour femmes de Changchun. Au mois de janvier 2002, j'ai regardé le portrait de Kefei et sous le choc, mon coeur a été profondément peiné... Je me mis à sangloter. Etait ce bien la même personne que je voyais régulièrement sans connaitre son nom ? Je ne peux pas croire qu'une personne débordante de santé comme elle ait pu quitter ce monde si brutalement. Je ne peux pas croire qu'un être aussi merveilleux ai pu être torturé à mort dans un camp de concentration alors même que la Chine s'enorgueuillissait d'avoir amélioré les droits de l'homme de façon significative.

Notre première rencontre eu lieu en février 2001 place du peuple, un ami nous présenta. Ma première impression fut qu'elle semblait délicate et fragile, une personne timide et douce. Son jeune fils me raconta qu'on la persécutait, qu'elle venait de perdre un bon emploi simplement parce qu'elle voulait pratiquer le Falun Dafa.

Elle fut de nombreuses fois emprisonnée illégallement sans que jamais sa foi en Dafa ne vacille. J'étais toujours impressionné par sa gentillesse et la noblesse de son caractère, elle pensait toujours aux autres. Je ne peux pas croire qu'une si douce et gentille personne ai pu être assassinée sous le soleil du camp de concentration de Heizuizi. Ses meurtriers clamèrent haut et fort qu'ils avaient agi ainsi pour "donner aide et protection aux gens de bien". J'étais abasourdi et me suis demandé si je vivais encore parmi les humains. Ces soit- disant défenseurs de la loi ne valent pas mieux que des démons.

De nos jours, dans la société civilisée du 21 ème siècle, Falun Dafa est calomnié et persécuté parce qu'il enseigne aux gens à être bons.Une pratiquante venue faire appel a été illégalement emprisonnée, torturée cruellement et enfin assassinée au camp de concentration de Heizuizi à Changchun. Les scènes les plus violentes et les plus répugnantes de l'Histoire ont lieu en Chine. Comment ne pas être choqué et ému aux larmes quand on a un tant soi peu le sens de la justice et un brin de conscience.
18 pratiquantes de Dafa incarcérées au camp de concentration de Masanjia furent jetées en pâture à des détenus de droit communs à cause de leur croyance, ce sinistre crime a été perpétré sous la houlette du dictateur Jiang Zemin. Je ne peux hélas! rien faire et je suis cruellement déçu par la brutalité sans vergogne de ce régime dictatorial. Je suis impuissant face à de tels comportements et je suis affligé pour les gens qui commettent de tels crimes, ils ont été abusés. Le régime démoniaque de de Jiang s'attache à détruire la nature originelle de l'homme:" La conscience et la moralité". Quand ladite nature a disparu, les hommes ne se comportent plus comme tels et l'humanité en mérite plus ce nom.

Kefei nous a quitté, emportant avec elle sa ferme conviction, que les gens de ce monde peuvent vivre en respectant les principes de :"Vérité, Compassion,tolérance".

Kefei, tu peux désormais sourire. Grace à toi, de nombreux pratiquants sont émus. Grace à toi, ils ont pris conscience de leurs responsabilités et enfin grace à ta magnifique conduite, de nombreux pratiquants feront un pas de plus et seront déterminés à oeuvrer davantage dans cette période cruciale.

Kefei, tu as incarné noblement les principes de:“Vérité, Compassion, Tolérance", clarifié la vérité et face à la violence tu n'as pas faibli en demeurant douce et compatissante face à ceux qui sont restés aveugles. Tes actes magnifiques passeront à la postérité, ils feront l'admiration des générations à venir. Les démons hypocrites et brutaux seront méprisés par les générations à venir. Les mauvaises personnes paieront en enfer le prix de leurs péchés.

Kefei, Tu peux sourire désormais, tu peux poursuivre ton chemin en paix......


version Chinoise sur:
http://www.yuanming.net/articles/200301/16252.html


Publié le : Mercredi 22 Janvier 2003

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.