J’ai été kidnappé, battu et emprisonné par le Centre de Détention du Comté de Yilan

Je suis un pratiquant de Falun Dafa de la province de Heilongjian A environ 22h le 13 octobre 2002, je dormais à la maison. Tout à coup, j’ai été réveillé par quelqu’un qui criait mon nom. J’ai vu plus de dix policiers escalader la grille d’entrée. Le temps que je réalise ce qui se passait, ils avaient déjà fait irruption dans ma chambre.

Cinq ou six policiers m’ont brutalement tiré du lit et trâiné dehors. Je ne portais que mes sous-vêtements et n’avais pas de chaussures. J’ai résisté et crié. Mon enfant criait en appelant son père, et ma femme essayait désespérément de les arrêter. Les policiers m’ont fourré dans leur véhicule. Ce faisant, j’avais une coupure de 4 centimètres à la tête et le visage couvert de sang.
La police m’a kidnappé et emmené au Premier Centre de Détention de la Ville de Yilan. Sun Wanjie, chef du centre de détention, m’ a brutalement frappé à coups de poings et de pieds, ignorant le fait que j’étais déjà blessé. Jiang Xinhou, un officier de police du centre de détention, m’a aussi battu et verbalement injurié. Puis ils m’ont envoyé à la chambre de détention n°10. Là, Jiang a aussi incité les détenus criminels de cette pièce à me battre encore. Après avoir été battu deux ou trois fois par les criminels, je saignais abondamment. Il y avait du sang plein le lit et sur le mur.
Dans le nord de la Chine, le temps d’octobre est très froid. Lorsque j’ai été kidnappé, je ne portais rien d’autre qu’un caleçon, et je n’avais toujours pas de couverture chaude pour dormir. Avec le froid et la douleur des coups, j’ai terriblement souffert. Ce n’est que l’après-midi suivante que quelqu’un a regardé mes blessures.
Le troisième jour, j’ai été envoyé au Centre de Détention Numéro 2, où j’ai été illégalement détenu par la force pendant plus de deux mois. Le moulin de ma famille avait 10 000 kilos de pomme de terre en attente, qui ont été ruinés par le froid parce que j’avais été emmené. Le moulin a du fermer. Mes pertes économiques étaient de plus de 5.000 Yuan [500 Yuan correspondent au revenu moyen d’un salarié urbain en Chine] J’ai souffert encore plus physiquement et mentalement. Cependant, la persécution que j’ai endurée est juste la pointe de l’iceberg. La plupart des pratiquants qui sont emprisonnés souffrent un sort bien pire.

Le personnel responsable pour cette persécution :
Le Secrétaire du Comité Politique et Judiciaire : Ma Guishan
Le Chef de détention du Centre : Sun Wanjie
Le Chef adjoint du Centre de Détention : Wang Zhigang
Les Officiers de police : Yu Baofu and Jiang Xinhou


http://www.clearwisdom.net/emh/articles/2003/1/22/31179.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.