AFP : Le Falungong demande au chef de HK de faire relâcher le vieux pratiquant à Myanmar

23 janvier 2003

HONG KONG – Le groupe spirituel Falungong a demandé jeudi au chef exécutif de Hong Kong Tung Chee-hwa d’aider à faire libérer un pratiquant âgé emprisonné à Myammar.
Le [groupe] spirituel a pressé Tung d’aider à assurer la libération de Chan Wing-Yuen Hong kongais d’origine, 71 ans, arrêté à Rangoon le 12 décembre 2001 pour avoir déroulé une bannière du Falun Gong pendant la visite du président chinois Jiang Zemin.

Chan, qui a fait face à la justice sans représentation légale, a été condamné à sept ans de prison en janvier dernier, a dit le groupe.

Le personnel de l’ambassade de Chine et les autorités locales ont demandé à répétition à Chan de renoncer publiquement à sa croyance en Falun Gong en échange de sa liberté mais il a refusé, ont-ils ajouté. « Nous nous inquiétons que Beijing n’étende des violations des droits de l’homme et sa persécution contre les pratiquants de Falun Gong dans plus en plus de pays par le biais des voies diplomatiques, » a dit Sharon Xu porte-parole du Falun Gong.

"Ce n’est pas seulement dans des pays d’ Asie, mais en Europe ainsi qu’en Amérique."

Xu a cité comme exemple un couple du continent rapatrié en Chine par le Cambodge à la demande de l’ambassade chinoise à cause de leur croyance dans le groupe spirituel interdit.
Un bébé né en Grande Bretagne s’est vu refuser un passeport chinois parce que ses parents nés en Chine pratiquaient le Falun Gong, a-t-elle ajouté.

"Il y a eu aussi des cas dans lesquels les passeports chinois de pratiquants de Falun Gong n’ont pas été renouvelés par l’ambassade chinoise aux Etats-Unis,” a dit Xu.
[...]


Traduit de l’anglais
http://www.clearharmony.net/articles/200301/9786.html

Published : Friday, 24 January 2003

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.