Les nouvelles mutations du coronavirus suscitent des inquiétudes: une perspective historique et culturelle

En Chine, où la pandémie de coronavirus a commencé, il y a un message qui circule sur Internet – " On ne sait toujours pas lequel arrivera en premier – demain ou un accident ? 2020 a été une année tragique qui a fait tant de morts dans ce monde. En fait, plus de 84 millions de personnes ont été infectées par le virus, avec un nombre de morts de plus de 1,8 million alors que nous entrons dans l’année 2021.

Pour aggraver les choses, selon des rapports de la BBC, de NPR, d'Aljazeera, il semble y avoir une autre vague de cas émergents.


Yuichiro Hata, ancien ministre des Transports du Japon, était malade le 24 décembre 2020 et est décédé trois jours plus tard, faisant de lui le premier membre en exercice du parlement du pays à être victime de la maladie.


À New York, Xavier Harris, quatre ans, est mort du coronavirus le 26 décembre. Il était la plus jeune victime de la maladie. Trois jours plus tard, Luke Letlow, un membre du Congrès élu de Louisiane, a perdu la vie à 41 ans en raison d'une variante britannique plus contagieuse du virus.


Tous ces cas sont survenus soudainement et ont perturbé la compréhension que les gens se faisaient de la maladie : nombre élevé de cas et faible taux de mortalité avec les personnes âgées comme population vulnérable.


"Le coronavirus a tué beaucoup moins de personnes en Afrique qu'en Europe et en Amérique, ce qui a conduit à une perception généralisée qu'il s'agissait d'une maladie de l'Occident. Aujourd'hui, une marée de nouveaux cas sur le continent tire la sonnette d'alarme", a rapporté le New York Times dans un article du 26 décembre intitulé "Alors que le virus réapparaît en Afrique, les médecins craignent que le pire soit encore à venir".


Avec huit pays, dont le Nigéria, l'Ouganda et le Mali, enregistrant récemment leur plus grand nombre de cas quotidiens de l'année, les Centres africains de contrôle et de prévention des maladies ont déclaré: "La deuxième vague est là."


Nostradamus, le prophète français qui a prédit le développement de la bombe atomique et l'attaque terroriste du 11 septembre, a également prédit la pandémie de coronavirus en 2020 dans les Prophéties. Selon le New York Post et certains autres médias, il a déclaré que la vague de 2021 pourrait être encore pire.


Malheureusement, cela semble correspondre à l’envolée de la maladie depuis le solstice d'hiver, le 21 décembre. C'était la veille du jour où le ministre britannique de la santé, Matt Hancock, a signalé que le gouvernement avait imposé un strict confinement de Noël à Londres et dans le sud-est de l'Angleterre parce qu'une nouvelle souche du coronavirus était hors de contrôle".


En seulement quelques jours, le virus avec la nouvelle mutation s'est propagé en Afrique du Sud, au Danemark, au Japon, en Corée du Sud, en Inde et aux États-Unis. Même Taïwan, l'une des régions où le nombre de cas de coronavirus est le plus faible, a été touché.


Deuxième vague de la pandémie de grippe de 1918
Pourquoi une autre vague de pandémie de coronavirus est-elle si alarmante? L'une des principales raisons est la leçon tirée de la pandémie de grippe de 1918 connue sous le nom de grippe espagnole. Les historiens estiment que la maladie a infecté 500 millions de personnes, soit un tiers de la population mondiale à l'époque, avec un nombre total de morts compris entre 20 et 50 millions.


La grippe espagnole a éclaté en mars 1918 avec un taux de mortalité normal, faisant croire qu'il s'agissait d'une grippe saisonnière ordinaire. Mais la situation a changé plus tard dans l'année. "Alors que la pandémie mondiale a duré deux ans, un nombre important de décès a été accumulé en trois mois particulièrement cruels à l'automne 1918. Les historiens pensent maintenant que la gravité fatale de la "deuxième vague" de la grippe espagnole a été causée par un virus muté propagé par les mouvements de troupes en temps de guerre", a écrit un article dans History Channel intitulé "Why the Second Wave of the 1918 Flu Pandemic Was So Deadly" (« Pourquoi la deuxième vague de la pandémie de grippe de 1918 a-telle été si mortelle »).


La situation a été dévastatrice. Dans un compte rendu enregistré par les Archives nationales des États-Unis, quatre personnes jouaient aux cartes un soir et elles prévoyaient de faire de même le lendemain, pour découvrir que trois d'entre elles ne se sont jamais réveillées.


Laura Spinney, auteur de Pale Rider :La grippe espagnole de 1918 et comment elle a changé le monde, pense que le nombre de morts était compris entre 50 et 100 millions. Elle l'a également considérée comme la plus grande catastrophe humaine de l'histoire à l'époque. Dans le livre, elle a parlé de la tragédie du peintre figuratif autrichien Egon Schiele. Reconnu comme un leader de l'expressionnisme, il a produit de nombreuses œuvres de sexualité brute et de nudité. En 1918, il travaillait sur un tableau intitulé " La famille ": lui-même, sa femme enceinte de six mois - tous deux nus - avec leur enfant. Le travail n'a jamais été achevé: sa femme est décédée le 28 octobre, il est décédé trois jours plus tard et le bébé n'est jamais né.


La majorité des décès dans la grippe espagnole étaient de jeunes adultes âgés de 20 à 40 ans, laissant de nombreuses personnes âgées et enfants sans surveillance. Comme pour le coronavirus en 2020, de nombreux hauts fonctionnaires ont également été infectés, y compris l'ancien président américain Woodrow Wilson et l'ancien premier ministre britannique Lloyd George. En outre, l'ancien président brésilien Rodrigues Alves est mort de la maladie en janvier 1919.


" Les cas signalés de grippe espagnole ont chuté au cours de l'été 1918, et on espérait au début du mois d'août que le virus avait achevé son cours. Rétrospectivement, ce n'était que le calme avant la tempête ", a écrit l'article de History Channel, " Quelque part en Europe, une souche mutée du virus de la grippe espagnole était apparue qui avait le pouvoir de tuer un jeune homme ou une femme en parfaite santé montrant les premiers signes d’infection dans les 24 heures."


Comme mentionné ci-dessus, les statistiques sur les cas récents de coronavirus et le nombre de décès se sont accélérées depuis le 3 novembre 2020 (voir les graphiques suivants de l'OMS). Par exemple, il a fallu plus de cinq mois à la maladie pour infecter dix millions de personnes depuis son apparition en décembre 2019, mais il n'a fallu qu'environ deux semaines pour passer de 60 millions à 75 millions de cas à la fin de l'année dernière. De plus, le virus cible désormais également les jeunes, y compris les enfants.


Le nombre total d'infections et de décès du coronavirus (données de l'OMS)


Miracles dans l'histoire
Malgré la nature féroce et contagieuse des pandémies, il y a eu de nombreux exemples de miracles à travers l'histoire. Lors de nombreuses pestes dans l'ancien Empire romain, par exemple, la situation s'est améliorée une fois que les gens ont réfléchi à leurs actions et corrigé leurs actes répréhensibles.


Les villageois d'Oberammergau ont juré que s'ils devaient être protégés contre la peste, ils joueraient une pièce tous les dix ans sur la vie et la mort de Jésus.


Des choses similaires se sont produites pendant la peste noire. Lorsqu'un fléau s'est produit en Bavière dans les années 1600, le nombre élevé de morts a laissé les habitants dans la terreur. Les villageois d'Oberammergau ont juré que s'ils devaient être protégés contre la peste, ils joueraient une pièce tous les dix ans sur la vie et la mort de Jésus.

Un miracle s'est produit et les gens ont été épargnés. Les villageois ont tenu leur promesse et ont joué la pièce tous les dix ans depuis l'année suivante en 1634. Cette tradition dure depuis près de 400 ans.


Des choses similaires existaient également dans d'autres cultures. He Xiu, un érudit renommé de la dynastie Han, croyait que les maladies et les fléaux étaient dus au fait que les gens avaient dévié des lois célestes. Zhang Daoling, un taoïste bien connu également sous la dynastie Han, a non seulement guidé les gens à améliorer leurs valeurs morales en suivant les écritures de Laozi, mais a également aidé les habitants à faire face aux fléaux.


Si l'Empire romain en Europe a été touché par des fléaux, la dynastie Han a connu des catastrophes similaires. Zhang demandait à ceux qui tombaient malades de se rappeler les méfaits qu'ils avaient commis dans leur vie et de les noter un par un. Ces notes écrites étaient placées dans l'eau alors qu'ils faisaient le vœu de ne plus commettre de mauvaises actions à partir de ce moment-là ; sinon, selon leurs promesses, leur vie se terminerait dans la peste. De nombreuses personnes ont suivi ce conseil, et des centaines de milliers de personnes se sont ainsi remises des épidémies.


Ceci était basé sur la culture traditionnelle chinoise dans laquelle les gens croyaient en l'harmonie entre le ciel, la terre et l'humanité. Lorsque les gens agissaient de manière imprudente en défiant la nature, endommageaient la terre et se nuisaient mutuellement, des désastres s’en suivaient.


La sagesse ancienne dans la société d'aujourd'hui
" Les gens de foi ont fondé ce pays et nous ne pouvons pas l’abandonner ", a déclaré Arina Grossu, cofondatrice de la Marche de Jericho lors d'un événement à Washington DC le 12 décembre qui a appelé à des élections équitables. " Nous voulons que notre voix soit entendue... nous voulons que Dieu entende notre voix. Nous L’implorons et Lui demandons d'avoir pitié de notre pays, de faire éclater la vérité et la transparence ".


" En nous repentant, nous pouvons tous nous tourner vers Dieu en tant que nation. Parce que c'est ce que nos pères fondateurs ont fait et c'est ainsi que nous avons gagné ce pays, grâce à notre amour pour Dieu et à notre foi ", a-t-elle poursuivi.


Même les scientifiques ont réalisé l'importance du danger de se fier uniquement à la science moderne tout en ignorant les questions morales. Robert Jastrow, astronome américain et physicien planétaire, a écrit un jour: "Pour le scientifique qui a vécu selon sa foi dans le pouvoir de la raison, l'histoire se termine comme un mauvais rêve. Il a escaladé la montagne de l'ignorance; il est sur le point de conquérir le plus haut sommet; alors qu'il s'approche du rocher final, il est accueilli par une bande de théologiens qui sont assis là depuis des siècles."


À travers les cultures, les gens ont exploré de nombreuses façons d'améliorer leur esprit et leur corps grâce à des médecines alternatives telles que la méditation, selon le site Web de John Hopkins Médicine. En 2005, des chercheurs du Baylor College of Medicine ont étudié de tels effets du Falun Gong (également connu sous le nom de Falun Dafa), un système de méditation qui se compose de cinq séries d'exercices doux et est basé sur les principes de Vérité-Bonté-Patience.


"Les changements dans l'expression génique des pratiquants FLG par rapport aux témoins sains normaux ont été caractérisés par une immunité améliorée, une régulation négative du métabolisme cellulaire et une altération des gènes apoptotiques en faveur d'une résolution rapide de l'inflammation ...


Notre étude pilote fournit la première preuve que la pratique du qigong peut exercer une régulation transcriptionnelle au niveau génomique. De nouvelles approches sont nécessaires pour étudier comment les gènes sont régulés par des éléments associés à l'unicité humaine, tels que la conscience, la cognition et la spiritualité ", ont écrit les auteurs dans l'article intitulé " Profilage génomique des transcriptions de neutrophiles chez les pratiquants de qigong asiatiques: une étude pilote sur la régulation du gène par l’interaction corps-esprit. "


Bien que le Falun Gong, ainsi que d'autres systèmes spirituels, soit réprimé par le Parti communiste chinois (PCC) alors que le régime faisait progresser son idéologie communiste de haine et de violence, cette pratique a attiré environ 100 millions d'élèves à travers les continents. Au cours des derniers mois, Minghui.org a également reçu de nombreux rapports dans lesquels des gens se sont miraculeusement rétablis de l'infection au coronavirus après avoir commencé à réciter «Falun Dafa est bon; Vérité-Bonté-Patience est bon. »


Dans un de ces exemples, Thuy Anh, une pratiquante qui vit à Paris, connaissait trois personnes qui avaient été infectées par le coronavirus: sa tante, son locataire et l'ami de son oncle. Sans autre moyen de les aider dans cette situation urgente, Anh leur a expliqué ce qu'est le Falun Gong, sa sévère persécution en Chine, et l'appel pacifique des pratiquants, ainsi que les efforts persistants pour sauvegarder leur foi au cours des 21 dernières années. Elle leur a également recommandé de garder à l'esprit les phrases " Falun Dafa est bon " et "Vérité-Bonté-Patience est bon" (Falun Dafa Hao- Zhen-Shan-Ren Hao. Les trois personnes se sont ensuite rétablies miraculeusement en récitant les phrases.

Dans l'épicentre de Wuhan, un couple de médecins a également bénéficié de la pratique. " Maintenant, je sais pourquoi vous, les pratiquants, n'abandonnez pas alors même que le PCC réprime si brutalement le Falun Dafa - c'est un espoir pour nous tous ", a remarqué le mari après avoir survécu au coup dur qui a failli les tuer lui et sa femme.


Version anglaise
Coronavirus New Mutations Raise Concerns: A Historical and Cultural Perspective
Version chinoise :
新冠病毒已发生失控性变异-如何救急

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.