Des personnalités publiques Slovaques s'expriment, lors d'un événement marquant 21 ans de résistance pacifique du Falun Gong

Le lundi 20 juillet 2020, un événement commémoratif marquant les 21 ans de résistance pacifique du Falun Gong à la persécution en Chine a eu lieu sur la place Hviezdoslav, dans le centre de Bratislava, en Slovaquie. Les pratiquants de Falun Gong de toute la Slovaquie ont tenu une veillée et une méditation pacifique pour commémorer les victimes de la persécution en Chine.

Les invités spéciaux Frantisek Miklosko, dissident et ancien président du Conseil national slovaque, Miriam Lexmann, membre du Parlement européen, Ondrej Dostal, membre du Conseil national de la République slovaque, et Zuzana Aufrichtova, maire de Bratislava-Ville, ont assisté à l'événement dans l'après-midi.

Marek Tatarko, président de l'Association slovaque de Falun Gong, a déclaré lors de sa présentation que depuis 1999, environ 100 millions de personnes en Chine ont été persécutées parce qu'elles pratiquaient Falun Gong, une pratique de raffinement du corps et de l’esprit, basée sur le principe traditionnel de Sincérité, Bonté et Tolérance. Des pratiquants en Chine ont été arrêtés, torturés, emprisonnés et ont même perdu la vie, preuve évidente s’il en faut de la perversité du régime communiste


Frantisek Miklosko, dissident et ancien président du Conseil national slovaque

Frantisek Miklosko, dissident et ancien président du Conseil national slovaque, a évoqué la manifestation aux chandelles de 1988, qui s'est déroulée à cet endroit et qui, depuis 1969, et qui constituait la première manifestation de masse contre le régime communiste dans l'ancienne Tchécoslovaquie. Il a déclaré : "Je suis heureux et reconnaissant envers ces personnes assises ici, méditant et témoignant pour leurs compagnons de pratique en Chine qui sont persécutés. Et je vous remercie tous d’être aussi héroïques et d’apporter votre témoignage. Je suis convaincu qu’un jour l’histoire prouvera que vous avez raison."

Ondrej Dostal, membre du Conseil national de la République slovaque


Ondrej Dostal, membre du Conseil national de la République slovaque, a déclaré : " Aujourd'hui, en particulier, nous sommes ici en raison du Falun Gong, qui fait face à une forme de persécution extrêmement abominable et répréhensible, une forme face à laquelle toutes les personnes dans le monde ayant l'esprit démocratique doivent s'opposer - c'est pourquoi nous sommes ici aujourd'hui. Le Falun Gong est basé sur les valeurs de Sincérité, Bonté et Tolérance. Il y a plus de 30 ans, l'un des slogans de notre douce révolution était celui de Vaclav Havel selon lequel la vérité et l'amour triompheront du mal, du mensonge et de la haine. Cela s'est produit en Tchécoslovaquie communiste, cela s'est produit dans tout le bloc de l'Est, qui a souffert sous les bottes de l'empire soviétique. Et je crois qu'il viendra un jour où la vérité, la compassion, la patience et l'amour prévaudront sur les mensonges et la haine du régime communiste en Chine, la persécution prendra fin et toutes les victimes innocentes et même le peuple chinois pourront vivre leur vie en liberté. Nous devons faire tout ce qui est en notre pouvoir pour que ce jour arrive le plus tôt possible. Merci d'être ici."

Miriam Lexmann, membre du Parlement européen


Dans son discours, Miriam Lexman, membre du Parlement européen, a déclaré : " Il y a trente ans, nous avons réussi à ouvrir notre pays à la vérité. La vérité est en nous et elle est réellement plus forte et plus grande. Mais il dépend de nous que cette vérité reste dominante dans notre monde et que nous soyons capables de transformer le monde au-delà de nos frontières, au-delà des frontières de l'Union européenne, selon cette vérité en laquelle nous croyons et qui nous donne la liberté. Dans ce monde, c'est notre devoir, c'est le devoir de chaque personne, même ici en Slovaquie, de penser précisément aux personnes qui sont persécutées dans un autre coin du monde - parce que nous vivons dans un monde universel, où nous sommes beaucoup plus proches les uns des autres que sous le régime communiste. C'est pourquoi je veux m'adresser à nos concitoyens, pour exprimer notre parenté et notre compassion… aux personnes qui sont persécutées et qui luttent pour la vérité. Parce que si nous ne les aidons pas dans leur lutte, peut-être qu'un jour, la vérité sera à nouveau perdue dans notre pays."


Zuzana Aufrichtová, maire de la Vieille-Ville de Bratislava


Zuzana Aufrichtová, maire de la Vieille Ville de Bratislava, a conclu : " La liberté doit être constamment défendue et nous devons constamment résister à toute pression qui n'est pas basée sur le respect des valeurs de la démocratie, le respect de l'être humain, et les droits fondamentaux et libertés qui appartiennent à l'homme. Donc, pour la Vieille-Ville, je veux vous exprimer mon soutien. Nous croisons les doigts pour ce combat pour la vérité, la compassion et la tolérance.


Version anglaise disponible à:
https://en.minghui.org/html/articles/2020/7/24/186015.html


Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.