Commémorer les vies perdues au cours de 21 années de persécution du Falun Dafa, à Budapest

Les pratiquants de Falun Dafa de Hongrie se sont réunis sur la place Szent István à Budapest le 18 juillet 2020, pour marquer le 21e anniversaire du début de la persécution de Falun Dafa en Chine. Ils ont fait une démonstration des exercices, recueilli des signatures sur une pétition et organisé une veillée aux chandelles devant l'un des monuments emblématique de la ville, la basilique Saint-Étienne.



Les pratiquants ont fait des démonstrations des exercices de Falun Dafa et ont recueilli des signatures pour mettre fin à la persécution. Plus de 60 personnes ont signé la pétition en seulement quelques heures.



Huit reproductions de peintures de l'Exposition internationale L'Art de Zhen Shan Ren, créées par des pratiquants, étaient exposées sur la place.



Bien qu'il y ait eu moins de touristes dans la ville en raison de la pandémie de coronavirus, des visiteurs venus de Chine ainsi que des Chinois ayant grandi dans ce pays ont visité l'événement. Parmi eux, un jeune Chinois entendait parler de Falun Dafa et de la persécution pour la première fois et a été très affecté.

Certains ont tant aimé les exercices qu'ils ont voulu les apprendre sur le champ


Un jeune Hongrois, du nom de Bence, a dit qu’il avait conscience de sa chance d’être tombé sur l'événement, ne se rendant que rarement à Budapest. Il ramasse bénévolement les ordures le long de la rivière Tisza les jours de semaine et s'intéresse beaucoup à la méditation. Il s’asseyait communément dans la position du lotus. Il a trouvé la persécution inacceptable et déchirante. Il a déclaré : "Je suis très heureux de signer la pétition parce que je suis très favorable à ce genre de choses ! Il s’est vu offrir une petite fleur de lotus en papier avec un signet portant les caractères chinois pour Vérité-Bonté-Patience, les principes de Falun Dafa.



Une femme d'Angleterre a dit avoir entendu parler de Falun Dafa à Londres, où les pratiquants manifestent souvent contre la persécution devant l'ambassade de Chine. Ági voyait souvent les pratiquants qui méditaient pacifiquement depuis le bâtiment à côté de l'ambassade, et après un long moment, elle a finalement pris un dépliant. C'est ainsi qu'elle a appris l'existence de Falun Dafa. Elle s'est même rendue sur un site de pratique de groupe après cela, mais elle n'y était pas allée récemment jusqu'à cet événement à Budapest. Elle a assisté à la veillée aux chandelles avec sa propre bougie, un acte qui a touché les pratiquants locaux.



Une femme âgée sortait de l'église lorsqu'elle a remarqué l'événement. Elle a beaucoup aimé les exercices. Elle avait déjà essayé le Tai Chi sur l'île Margaret mais n'avait pas eu beaucoup de succès. Elle a dit qu'elle aimait beaucoup la légèreté des exercices de Falun Dafa et que la musique lui réchauffait le cœur. Elle a également essayé le premier exercice et a senti un fort courant d'énergie. Elle a dit qu'elle allait consulter sérieusement le site web. Elle pensait que la pandémie actuelle était le dernier avertissement de Dieu à l'humanité.



Un étudiant, né à Londres mais dont les ancêtres étaient originaires de Hong Kong, s'est montré très ouvert au Falun Dafa. Il a vécu en Hongrie pendant quatre ans, étudiant dans une université de médecine. Il avait également vu des pratiquants de Falun Dafa sur l'île Margaret à d'autres moments et n'était pas au courant de la persécution. Il était choqué d'apprendre ce qui se passait en Chine et comment le Parti communiste chinois (PCC) torturait et tuait les pratiquants de Falun Dafa pour leur croyance.


L'événement s'est terminé par une belle et touchante veillée aux chandelles en souvenir des victimes de la persécution.


Traduit de l’anglais
https://en.minghui.org/html/articles/2020/7/24/186014.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.