Un pratiquant de Falun Gong emmené dans une salle de quarantaine du coronavirus pour ses croyances

Un homme de 48 ans du Canton de Yilan, dans la Province du Heilongjiang, a été emmené dans une salle de quarantaine pour les patients du coronavirus après qu'il ait perdu conscience sous les sévices du centre de détention pour sa pratique du Falun Gong. Il est à présent privé de toute visite.


Le Falun Gong aussi appelé Falun Dafa, est une ancienne discipline spirituelle et méditative qui est persécutée par le régime communiste chinois depuis 1999.


L'arrestation de M. Gong Fengqiang le 27 décembre, est survenue vingt jours après que sa femme, Mme Li Yanjie, ait fait une chute mortelle en essayant d'échapper à l’arrestation, également pour sa pratique du Falun Gong. M. Gong survécu à la chute mais a été arrêté peu après.


Après que M. Gong soit tombé dans le coma le 27 janvier 2020 (le troisième jour du Nouvel An chinois), des gardiens du Centre de Détention de Yilan en ont informé la Division de Sécurité Intérieure, qui a alors transféré M. Gong à l'hôpital sans en informer sa famille.


Sa famille fait actuellement appel à la communauté internationale pour aider à le secourir.


M. Gong


Mme Li Yanjie Fengjiang

Parce qu’ils refusaient de renoncer à leur croyance, M. Gong et sa femme ont été arrêtés, détenus, et torturés à répétition ces 20 dernières années.


M. Gong a été licencié de son travail, emmené dans un camp de travaux forcés pour une durée de deux ans en 2001, et condamné à une peine de cinq ans de prison en 2007. Il a fait une dépression nerveuse et a perdu son audition après avoir été gavé, battu, et privé de l’utilisation des toilettes dans le centre de détention.


Lorsqu'il a finalement été libéré pour raison médicale en décembre 2008, il avait perdu la mémoire et ne pouvait plus reconnaître quiconque. Il ne pouvait plus parler, manger, ni s’assumer lui-même. Il s'évanouissait fréquemment. Son urine était d’un blanc laiteux. Il souffrait de douleurs constantes à la poitrine et avait des difficultés à respirer. Il avait aussi des sueurs abondantes trempant souvent sa literie et ses vêtements.


Bien qu'il ait survécu et retrouvé progressivement la mémoire après avoir repris sa pratique du Falun Gong, la police n'a jamais arrêté de le persécuter lui et sa famille.

Voir également :
After Twenty Years of Persecution for Her Faith, Woman Falls to Her Death Trying to Escape Another Arrest

Le malheur d’une fillette de sept ans (Photos)

Mr. Gong Fengqiang Mentally Disabled As a Result of Persecution, Medical Parole Denied (Photos)


Traduit de l’anglais :
http://en.minghui.org/html/articles/2020/2/9/183164.html

Version chinoise


Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.