Une enseignante prend 12 ans pour avoir parlé à son élève de "Vérité, Bonté, Tolérance".

Une enseignante de la ville d'Anshun, dans la province du Guizhou, a été condamnée à 12 ans de prison pour avoir parlé à son élève du Falun Gong, une discipline spirituelle et de méditation qui repose sur le principe de "Vérité, Bonté, Tolérance" et qui est persécutée par le régime communiste chinois depuis 1999.


Mme Feng Peirong, 55 ans, travaillait à l'école de tutorat appartenant à sa famille. Son neveu assistait également à ses cours. Comme son neveu vivait avec elle, elle lui parlait souvent des principes du Falun Gong et lui conseillait d'être une bonne personne. Le jeune garçon a ensuite partagé ce qu'il a appris avec un autre élève de la classe.


Il s'est avéré que le père de cet élève est un officier de police. Lorsque cet élève a parlé du Falun Gong à son père, ce dernier a dénoncé Mme Feng.


Le 4 décembre 2018, dix-huit agents ont fait irruption au domicile de Mme Feng et à l'école où elle travaillait. Son ordinateur et son téléphone portable ont été confisqués. La police a également saisi tout l'argent liquide qu'elle a pu trouver, ainsi que les profils de ses élèves et les documents financiers de l'école. L'école a également été fermée par la police.


Le mari et le fils de Mme Feng ont été placés en détention pendant une journée et libérés le 5 décembre. Le même jour, Mme Feng a souffert d'un problème médical au poumon et a été envoyée à l'hôpital de la police.


Après que la police eut soumis son cas au parquet de la province de Xixiu, sa famille a engagé deux avocats pour la représenter. Grâce aux efforts des avocats, le parquet a renvoyé son dossier à la police en raison de l'insuffisance de preuves.


La police a ensuite forcé les 26 élèves de Mme Feng à témoigner contre elle, l'accusant d'utiliser l'école de tutoratd pour "laver le cerveau" des élèves et les "empoisonner".


Après que la police ait soumis le cas de Mme Feng au procureur pour la deuxième fois, celui-ci l'a rapidement inculpée et a porté son affaire devant le tribunal de la province de Xixiu.


Les avocats ont exigé que les 26 étudiants se présentent au tribunal pour accepter un contre-interrogatoire, mais le procureur a rejeté la proposition. Finalement, le juge a ordonné à quelques étudiants de se présenter au tribunal pour témoigner.


Mme Feng a été jugée par le tribunal de la province de Xixiu en novembre 2019. La poignée de ses élèves qui a comparu devant le tribunal était très effrayée. Ils étaient si nerveux qu'ils étaient incapables de parler et tremblaient sans cesse.


Le 17 décembre 2019, le juge a prononcé une peine de 12 ans de prison pour Mme Feng. Elle fait appel du verdict auprès du tribunal interrégional de la ville d'Anshun.


Version chinoise

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.