Abdiquer pour quelqu’un de plus compétent est une bénédiction


Lors des périodes des Printemps et Automnes, Qin Mu Gong, Roi de l’état de Qin, a envoyé des marchands transporter du sel avec de nombreux bœufs et charrettes. Un marchand a acheté un esclave, Bai Lixi, ayant la peau noire, et lui a demandé de voyager avec le sel jusqu’à l’état de Qin.


Lorsque les charrettes de sel sont arrivées, Qin Mu Gong est venu pour les inspecter. Il a constaté que tous les bœufs étaient fatigués et amaigris, excepté celui qui appartenait à Bai Lixi, qui était vraiment fort et bien nourri.


Qin Mu Gong a demandé : " C’est un voyage long et dangereux et le sel est très lourd. Comment se fait-il que votre bœuf semble en si bonne santé ? "


Bai Lixi a répondu : " Je l’ai laissé manger régulièrement et l’ai bien traité sur le chemin. Lorsque la route était périlleuse, j’ai pris soin de lui personnellement. C’est tout ce que j’ai fait. "


Entendant cela, Mu Gong a compris que Bai Lixi était un gentilhomme. Il a demandé immédiatement à ses servantes de lui donner un bain et de beaux habits. Bai Lixi était assurément beau, raffiné, et n’avait plus rien d’un pauvre esclave.


Qin Mu Gong eut une agréable discussion avec Bai et en oublia même sa propre fatigue.


Un jour, Qin Mu Gong discutait des affaires du gouvernement avec Gong Sunzhi. Sunzhi ne se sentait pas très bien et demanda : " Votre Majesté, vous êtes lucide et avez un très bon jugement aujourd’hui. Voyez-vous un sage ? "


Qin Mu Gong répondit joyeusement : " Oui, j’aime beaucoup Bai Lixi. Il a tout d’un sage. "


Gong Sunzhi rentra chez lui et ramena une oie sauvage comme cadeau.


Il dit à Mu Gong : " Je suis venu vous féliciter que notre Etat ait un sage."


Qin Mu Gong accepta volontiers le cadeau.


Le jour suivant, Gong Sunzhi voulut donner sa position de haut dirigeant à Bai. Il dit : « L’état de Qin est situé dans un endroit reculé où la majorité des gens ne sont pas éduqués. C’est un problème fondamental qui pourrait causer la chute du royaume. Je n’ai pas autant de capacités que Bai Lixi. Je souhaiterais lui donner ma position.


Mu Gong refusa sa démission.


Gong Sunzhi dit : " Votre Majesté, vous avez trouvé quelqu’un de si sage sans aucune recommandation et c’est votre bénédiction. Lorsque je vois quelqu’un qui est talentueux et que j’ai l’opportunité de céder ma position c’est pour moi une bénédiction. Nous voilà tous deux bénis à présent. Laissez-moi je vous prie en tirer quelque avantage.


Qin Mu Gong continua cependant de décliner son offre.


Gong Sunzhi dit encore : "Je ne suis pas vraiment compétent, donc prenez cette responsabilité. Si le roi perd le système pour gouverner à cause de moi, ce sera de ma faute. Employer les bonnes personnes et permettre à celles qui sont moins compétentes de prendre leur retraite montre la grandeur de Votre Majesté. Si je continue d’occuper cette position, je vais nuire à votre vertu. Si vous refusez d’accepter ma démission, je n’ai d’autre choix que de m’en aller et de partir en exil. "


Qin Mu Gong n’eut d’autre choix que d’accepter sa démission et de laisser Bai Lixi devenir le nouveau haut dirigeant et Gong Sunzhi l’assistant.


Combien de personnes peuvent de nos jours se comporter comme Qin Mu Gong qui a ignoré le statut de Bai et l’a choisi uniquement pour son talent ? Gong Sunzhi a été encore plus admirable car il a été capable d’abandonner sa fonction de haut-rang et un généreux afin de recommander Bai Lixi. Faire passer les intérêts nationaux avant ses intérêts personnels est quelque chose de remarquable en effet. Combien de politiciens pourraient faire la même chose ?


(Tiré de " Shuo Yuan ")

Traduit de l’anglais :
http://www.zhengjian.org/zj/articles/2007/10/10/48777.html
Version chinoise

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.