Réflexions sur "l'édit de repentance de Luntai" de l'empereur Wu de la dynastie Han

Fresque du Huitième siècle dans les Grottes de Mogao dans la province du Gansu, dépeignant l'Empereur Wu des Han vénérant des statues de Bouddha. Auteur inconnu — Domaine public https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=1056362


L'empereur Wu de la dynastie Han avait de grands talents et une vision audacieuse. Pendant son règne, le territoire de la dynastie Han doubla en superficie et sa bonne réputation s’étendit à l’infini. En particulier, la dynastie Han a adopté les doctrines confucéennes comme idéologie d'État et code d'éthique, faisant depuis du confucianisme l'école de pensée orthodoxe dans l'histoire de la Chine.


Cependant, à la suite d'années de guerre et d’imprudents grands travaux de construction au cours de ses dernières années, les coffres de l'État étaient presque vides. Les gens en voulaient aux autorités, et des bandits et des voleurs sont apparus dans de nombreux endroits. Le " désastre de la sorcellerie " a entraîné la mort de l'impératrice Wei et du prince héritier, et a également touché des dizaines de milliers de personnes. Le général Li Guangli, sur lequel l'empereur comptait beaucoup, se rendit aux Xiongnu. Tout cela a fait payer un lourd tribut à l'empereur, l’amenant à réfléchir profondément sur lui-même.


En mars de la quatrième année de la période Zhenghe (89 avant JC), l'empereur Wu est allé diriger la cérémonie de Feng Shan au mont Tai. Il a dit aux membres de sa cour: " Depuis que je suis intronisé, je me suis comporté de façon imprudente et j'ai rendu la vie misérable pour le peuple. Je regrette vraiment ce que j'ai fait. Désormais, tout ce qui nuit aux gens et gaspille les ressources de l'État doit être arrêté. "


En juin de la même année, l'empereur Wu, âgé de 68 ans, a rejeté une proposition du ministre Sun Hongyang et d'autres responsables d’envoyer des soldats à Luntai (dans l'actuelle province du Xinjiang, dans l'ouest de la Chine) pour la défense militaire et l'expansion agricole. Il a également publié un décret pour réfléchir à ses erreurs de politique passées, largement connu sous le nom de " Édit de repentance de Luntai ".


L'édit déclarait: " Précédemment, j'ai reçu une proposition suggérant que chaque personne paie une taxe supplémentaire de 30 pièces pour soutenir la défense des frontières. Cela ajouterait un fardeau supplémentaire pour les gens, en particulier les plus âgées, les faibles ou ceux dont personne ne s'occupe.


"Mon cœur est attristé chaque fois que je pense à eux. Maintenant, certains responsables ont proposé d'étendre davantage les bases militaires et les campagnes agricoles à Luntai. Cela pénaliserait davantage la population au lieu de prendre soin d'eux. Je ne peux pas supporter d'entendre de telles choses.


"..... La tâche la plus importante à l'heure actuelle est d'interdire strictement aux fonctionnaires à tous les niveaux d'être durs et cruels envers les gens et de les empêcher d'augmenter les impôts sans autorisation. Ce faisant, nous trouverons des moyens d'améliorer considérablement la production agricole. "


En même temps, l'empereur Wu a promu le ministre Tian Qianqiu comme Marquis d'enrichissement du peuple, montrant sa volonté de donner un répit aux gens et de les aider à mener une vie prospère. Il a également nommé Zhao Guo, qui comprenait l'agriculture, pour promouvoir la production agricole en adoptant un système de champs alternés. L'empereur Wu a également rétabli l'idéologie taoïste du " ne rien faire " adoptée dans les premières années de la dynastie Han. Tout cela a jeté de bonnes bases pour la résurgence suivante de Zhao-Xuan, une phase de stabilité et de croissance réparatrice.


Il était assez extraordinaire pour un empereur de réfléchir à ses erreurs de politique à une époque où les empereurs avaient un pouvoir absolu. Il aura fallu à l'empereur Wu un courage incroyable pour publier l '"édit de repentance de Luntai ". Il était évident dans ses réformes politiques ultérieures que l'édit avait été publié avec une grande sincérité, et non comme un coup de publicité.


Dans l'histoire, l'empereur Wu de Han est souvent mentionné avec Qin Shi Huang (le premier empereur de la dynastie Qin) pour leurs grandes réalisations. En effet, il y a eu beaucoup de similitudes dans leur gouvernance. On pourrait même dire que l'empereur Wu de Han a achevé le cadre politique conçu par Qin Shi Huang, qui a décidé de l'orientation générale des futures dynasties dans l'histoire.


D'un autre côté, alors que l'empereur Wu de Han a commis des erreurs similaires à celles de Qin Shi Huang, il a évité les catastrophes qui ont conduit à la destruction de Qin. En effet, contrairement à Qin Shi Huang, l'empereur Wu de Han a réfléchi à ses politiques et a fait des ajustements avant qu'il ne soit trop tard.


L '"édit de repentance de Luntai " a été le premier édit de repentance officiel et bien conservé de l'histoire chinoise.


Certains empereurs des générations suivantes ont émis des édits de repentance similaires. Il s'agit notamment de l'empereur Ming de Han, de l'empereur Taizong de Tang, de l'empereur Lizong de Song, de l'empereur Xizong de Ming et de l'empereur Yongzheng de la dynastie Qing.


Lorsqu'un empereur commettait une erreur majeure qui causait des catastrophes à l'État et à son peuple, il émettait souvent un " édit de repentance " pour réfléchir ouvertement sur ses erreurs, à l’intention des fonctionnaires de la cour et du peuple. En revanche, le Parti communiste chinois qui a causé la mort de quatre-vingt millions de Chinois innocents et d'innombrables tragédies, n'a jamais reconnu aucuns actes répréhensibles vis-à-vis du peuple chinois. Au lieu de cela, il continue de prôner sa " grandeur, gloire et rectitude " éternelles, scellant son sort. Rendant son destin maudit inévitable.


Version anglaise :
Thoughts on the “Repenting Edict of Luntai” by Emperor Wu of the Han Dynasty
Version chinoise :
轮台罪己诏

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.