Après 11 ans de prison, un homme du Hunan meurt moins d'un mois après sa libération conditionnelle

M. Peng Boxiang, un résident du canton de Taoyuan, dans la province du Hunan, est décédé moins d'un mois après avoir été libéré sous condition médicale après 11 ans d'emprisonnement pour sa foi en le Falun Gong.


Le Falun Gong, également connu sous le nom de Falun Dafa, est une discipline spirituelle qui est persécutée par le régime communiste chinois depuis 1999.


M. Peng, directeur d'hypothèque à la Taoyuan Agricultural Bank, était assistant bénévole pour les activités locales de Falun Gong avant que la persécution ne commence. Pour avoir refusé de renoncer à sa foi, il a été renvoyé de son travail et a passé 15 ans derrière les barreaux.


M. Peng a été condamné à deux peines de camps de travail. À un an le 16 octobre 2000 et à trois ans le 9 janvier 2003. Il a été soumis à des tortures inhumaines au camp de travail forcé de Xinkaipu.


Deux ans seulement après sa libération, il a été de nouveau arrêté avant les Jeux olympiques de Pékin en 2008 et condamné à treize ans de prison le 4 septembre 2009.


Après 11 ans d'incarcération et de torture dans la prison de Jinshi, M. Peng était à l'article de la mort, et a été libéré sous condition médicale en juillet 2019. Les autorités l'ont mis sous stricte surveillance et ne l'ont pas laissé contacter les pratiquants locaux de Falun Gong.


.

Voir également

Thirteen Practitioners in Taoyuan County, Hunan Province Illegally Sentenced


Version chinoise

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.