Une femme du Sichuan meurt neuf mois après son admission en prison pour ne pas avoir renoncé à sa foi

La famille de Mme Ding Guoqin a été tenue dans l'ignorance de sa situation pendant 10 mois après son arrestation pour sa pratique du Falun Gong en octobre 2017. Lorsqu'ils ont finalement eu de ses nouvelles, elle avait déjà été condamnée à une peine de deux ans et demi de prison pour ne pas avoir renoncé à sa foi, une discipline spirituelle persécutée par le régime communiste chinois depuis 1999.


Mme Ding était paralysée et incapable de bouger trois mois après son admission à la prison pour femmes de Longquan dans la ville de Chengdu, province du Sichuan, en août 2018. Elle est décédée le 21 mai 2019 à l'âge de 69 ans.


Détention au secret et condamnation secrète

Mme Ding, une agricultrice de la ville de Luzhou, province du Sichuan, a été arrêtée le 16 octobre 2017, lorsque la police lui a commandé des légumes et lui a demandé de livrer les produits au commissariat de police.


Les autorités l'ont maintenue en détention au secret. Différentes agences se sont renvoyées la famille de l’une à l’autre lorsqu’ils étaient sa recherche. Ils ont finalement appris en août 2018 qu'elle avait été condamnée à deux ans et demi de prison. Peu de temps après, elle a été envoyée dans la prison pour femmes de Longquan le 22 août 2018.


Torturée en prison

Dans la prison pour femmes de Longquan, de nombreuses criminelles ont été incitées par les gardes à persécuter les pratiquantes de Falun Gong afin d'obtenir une réduction de peine.


La plupart des pratiquantes de Falun Gong ont été sauvagement battues, suspendues et forcées de rester debout pendant de longues heures alors que les autorités carcérales tentaient de les forcer à renoncer à leur foi. Elles ont été privées de beaucoup de leurs droits vitaux fondamentaux, tels que manger, dormir ou même utiliser les toilettes ou du papier hygiénique. Elles ont également été agressées verbalement et soumises à un lavage de cerveau intensif.


Selon quelqu’un de l’intérieur, Mme Ding a été vue ayant des difficultés à monter à l’étage. Elle faisait de fréquents arrêts pour reprendre ses forces et arriver en haut de l’escalier. Pourtant, les détenues qui l'ont torturée ont dit aux autres qu'elle était devenue ainsi à cause de sa pratique du Falun Gong.


Condition mettant sa vie en danger

Lorsque la prison a finalement autorisé la famille de Mme Ding à lui rendre visite trois mois après son incarcération, les détenues l'ont emmenée dans la salle des visites. Elle était déjà paralysée et incapable de bouger.


Quelques jours seulement après la visite, sa famille a été informée qu’elle était dans un état critique et avait été envoyée à l'hôpital de la prison.


Sa famille s'est précipitée à l'hôpital le lendemain. Le médecin a déclaré qu'elle avait fait un accident vasculaire cérébral, avait des problèmes cardiaques et d’urémie, maux contractés au cours de sa détention de trois mois dans la prison.


Le fils de Mme Ding lui a rendu visite après le nouvel an 2019. Son état ne s'était pas amélioré après plus d'un mois de traitement. Mais son esprit était toujours clair et elle a demandé à son fils de bien prendre soin de son père.


Son fils a demandé une libération pour raison médicale pour elle, mais on lui a dit qu'il était difficile que cela soit approuvé. " Nous sentions tous qu'elle avait encore l'espoir de guérir si nous pouvions la ramener à la maison ", a déclaré sa famille.


Mais avant qu'ils aient pu obtenir la libération conditionnelle pour raisons médicales, son état s'est soudainement détérioré. Elle est tombée dans le coma et est décédée à l'hôpital de la prison le 21 mai 2019.


Les autorités ont incinéré son corps sans le consentement de sa famille et ne leur ont pas permis d'en prendre des photos.


Un article de partage d'expérience de cultivation non publié

Pour honorer la mémoire de Mme Ding, sa famille a fourni une partie inédite de son expérience en pratiquant le Falun Gong.


Ci-dessous des extraits de son partage:

"Un compagnon de pratique m'a présenté le Falun Gong en juin 1999. Je ne savais pas lire, alors j'ai juste écouté les conférences audio du Maître. Quelques jours seulement après avoir appris le Falun Gong, le Maître a purifié mon corps. Ma surdité de l'oreille gauche depuis mon enfance a été guérie. J'ai même grandi et suis devenu beaucoup plus énergique que je ne l'étais.


"Seulement vingt jours après avoir appris le Falun Gong, la persécution a commencé. Beaucoup de gens autour de moi ont été empoisonnées par la propagande diffamatoire contre le Falun Gong et me fuyaient, malgré le fait qu'ils ont tous vu ce qui m'était arrivé après que j'ai appris la pratique. Mes frères et sœurs n'ont jamais cessé leurs tentatives de me persuader d'abandonner ma foi. Lors des réunions de famille, mes proches levaient les yeux au ciel et évitaient de me parler. J'étais sous beaucoup de pression.


"Je me suis dit que Dafa nous apprend à être une bonne personne. Peu importe ce qui se passe et partout où je vais, je serai une bonne personne.


"J'ai ouvert un restaurant en ville en 2000. J'utilisais les meilleurs ingrédients et farine pour préparer des petits pains et des gâteaux cuits à la vapeur. Mes affaires marchaient bien et les gens adoraient ma nourriture.


"Un jour, un voyou s'est présenté et il est devenu fou lorsque j'ai refusé ses avances non souhaitées. Il a commencé à me causer des ennuis. Il a trouvé une femme pour vendre le même petit-déjeuner devant mon restaurant. Chaque jour, elle me maudissait avec un langage très sale devant la foule. Mais avec les enseignements du Falun Gong dans mon cœur, j'ai enduré. Je ne me suis pas battue avec elle et l’ai juste laissée. Six mois plus tard, elle a disparu et n'est jamais revenue. Beaucoup de mes voisins ont été très impressionnés par mon calme et ma sérénité dans la gestion de la situation.


"Après la naissance de mon petit-fils, j'ai fermé le restaurant, je suis rentrée chez moi pour faire du travail agricole et aider à prendre soin de mon petit-fils. Je prenais bien soin de notre famille et entretenais de bonnes relations avec ma belle-fille.


"Mon cœur était rempli de lumière et d'espoir. J'étais toujours très heureuse. Je ne faisais pas attention à ce que les gens disaient de moi. Je savais que je n'avais rien fait de mal. D'un autre côté, j’utilisais chaque opportunité pour parler aux gens, dans l'espoir de clarifier leurs malentendus à propos du Falun Gong.


"Avec mes efforts persistants, les gens ont commencé à changer. De nombreux villageois venaient me demander conseil quand ils rencontraient des difficultés dans la vie ou étaient en conflit avec les membres de leur famille. Je les ai toujours persuadés de prendre du recul et de faire preuve de plus de considération envers les autres. Les responsables du village m'ont attribué plusieurs récompenses pour mon rôle positif dans le village.


"Certaines personnes m'ont secrètement protégée lorsque la police est venue me chercher. Certaines personnes ont également appris le Falun Gong et ont elles-mêmes connu une amélioration spectaculaire de leur santé, notamment de problèmes cardiaques, de paralysie cérébrale ou d'épilepsie. Je crois que c'était le pouvoir de ma foi et la récompense d'être honnête et compatissante. "


Voir également (en anglais)

Sichuan Farmer's Family Still Kept in the Dark After One Year of Detention

Health Recovered Through Practicing Falun Gong, Sichuan Woman Jailed for Her Faith and in Life-Threatening Condition


Version anglaise :
Sichuan Woman Dies Nine Months After Being Admitted to Prison for Not Renouncing Her Faith

Version chinoise :
四川泸州市善良农妇丁国琴被迫害致死

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.