Les autorités débranchent une femme emprisonnée de l'assistance respiratoire six jours après l'avoir fait opérer sans le consentement de sa famille

Une femme emprisonnée pour avoir refusé de renoncer à sa foi en Falun Gong a été hospitalisée le 5 juillet 2019 et opérée le lendemain sans le consentement de sa famille. Lorsque sa famille a refusé de signer une décharge pour la ramener chez elle, la police les a détenus, y compris un enfant de six ans, pendant toute une journée.


Le 12 juillet, les autorités l'ont privée d'oxygène alors que sa famille n'était pas là et elle est morte. Ils exigent maintenant que sa famille négocie les conditions d'indemnisation avant de révéler où son corps est entreposé.


Événements clés survenus au cours des jours qui ont précédé le décès de Mme Li

Mme Li Changfang, de la ville de Linyi, dans la province de Shandong, a été arrêtée le 23 octobre 2018 pour avoir refusé de renoncer au Falun Gong, une pratique du corps et de l'esprit qui est persécutée par le régime communiste chinois depuis juillet 1999. Elle a été condamnée à deux ans et demi d'emprisonnement et à une amende de 10 000 yuans le 27 mars 2019.


Le 5 juillet 2019, sa famille s'est précipitée à l'hôpital local après avoir été avisée que son état mettait sa vie en danger. Mme Li était éveillée et a dit qu'elle souffrait de douleurs abdominales depuis 15 jours. Elle avait des bleus sur les cuisses, et ses dents étaient lâches.

 
Mme Li Changfang était encore alerte avant l'opération.

Les gardiens du centre de détention de la ville de Linyi, où Mme Li avait été détenue, ont refusé d'expliquer ce qui lui était arrivé et qui avait pu entraîner son état de santé et ses blessures. Les médecins ont d'abord prétendu qu'elle avait une appendicite, puis qu'elle avait une perforation gastrique.


Avec tant de questions sans réponse, la famille de Mme Li a refusé de signer un formulaire de consentement acceptant la chirurgie.


Sous la surveillance du centre de détention et de la police, les médecins ont opéré Mme Li et lui ont ouvert la poitrine jusqu'à l'abdomen le 6 juillet ; elle n'a jamais repris connaissance et est restée connectée à un respirateur après l'opération, dont la famille a douté de la nécessité pour traiter des douleurs abdominales.


Le matin du 10 juillet, plus d'une vingtaine de policiers ont débarqué à l'hôpital. Lorsque sa famille a refusé de signer une décharge pour qu'elle sorte de l'hôpital, la police a arrêté son mari, son fils, sa fille et son petit-fils de six ans. Ils n'ont été relâchés que le lendemain.


Vers 18 heures le 12 juillet, alors que sa famille n'était pas présente, des agents du centre de détention de la ville de Linyin et du poste de police de Dongguan dans la ville de Linyi se sont présentés dans la salle où se trouvait Mme Li et lui ont retiré son oxygène. Elle est morte peu de temps après.


Voir également :
Four Shandong Residents Sentenced to Prison for Seeking Justice for Fellow Practitioner Persecuted to Death for Her Faith


Articles connexes en chinois :
山东沂南县邢西美被迫害致死 家人讨公道被哄骗
山东沂南县李长芳被迫害致病危
山东沂南县李长芳被迫害致病危(续)


Version chinoise

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.