Nouvelle différée : Une femme de 50 ans meurt après près de 20 ans de persécution pour sa foi

Mme Li Shuyun de la ville de Fushan, province du Liaoning, est décédée le 23 août 2018, après avoir enduré des années de détention et de torture pour sa pratique du Falun Gong. Elle avait 50 ans.


Le Falun Gong, également connu sous le nom de Falun Dafa, est une discipline spirituelle basée sur le principe de Sincérité-Bonté-Tolérance. La pratique est persécutée par le régime communiste chinois depuis juillet 1999.


Mme Li a été arrêtée pour la dernière fois le 6 mars 2015, alors qu'elle distribuait des DVD d'information sur le Falun Gong aux passants de la rue Changchun. Xu Jian, chef adjoint du commissariat de Changchun, et d'autres policiers ont fouillé sa maison et l'ont emmenée au commissariat.


Xu l'a interrogée et a utilisé une matraque en caoutchouc pour frapper plusieurs fois Mme Li à la tête avec une force extrême. Elle s'est presque évanouie. Quelques heures plus tard, elle a été emmenée au centre de détention de Nangou.


Mme Li Shuyun
 


Les gardes du centre de détention ont placé Mme Li en isolement cellulaire lorsqu'elle a entamé une grève de la faim pour protester contre sa détention arbitraire. Elle a été emmenée à l'hôpital de médecine traditionnelle chinoise de Fushun trois jours plus tard pour y être gavée et soumise à des injections de drogues inconnues.


Une semaine plus tard, le 17 mars, sa famille a été avisée qu'elle était tombée dans le coma la veille et qu'ils devaient venir la chercher le plus vite possible.


Lorsque la famille de Mme Li est arrivée à l’hôpital, ils ont constaté que, alors qu'elle était revenue à elle, elle semblait avoir perdu la mémoire et ne pouvait pas parler clairement. Une fois à la maison, sa famille a découvert qu'elle était également devenue incontinente et était insensible de la taille jusqu'aux pieds.


Mme Li a retrouvé la mémoire une semaine plus tard et a raconté à sa famille comment l'agent Xu l'avait frappée à la tête. Elle a également révélé qu'après un examen physique à l'hôpital, le médecin avait voulu opérer son cerveau, affirmant qu'elle était malade. Elle a refusé.


Mme Li a ajouté qu'on lui avait injecté une substance inconnue.


Après sa libération, elle a continué à décliner. Elle toussait parfois et a commencé à avoir fréquemment de la fièvre à partir de 2017. Son état a empiré après juin 2017.


En août 2018, la fièvre de Mme Li était continuelle et elle s’évanouissait et reprenait tour à tour conscience le 19 août. Elle a été emmenée à l'Hôpital général du Bureau des affaires minières de Fushun, mais sa fièvre n'a pas diminué. Elle avait aussi des convulsions continuelles. Ils ont appris qu'elle avait une tuberculose et une défaillance organique.


Mme Li a été transférée à l'Hôpital d'oconlogie de Fushun, où elle est décédée trois jours plus tard, le 23 août.


Sa famille et ses amis soupçonnent que les effets persistants d'avoir été frappée avec une matraque de police et de s’être vue injecter des drogues inconnues ont conduit à sa mort.


Cinq arrestations antérieures

Avant son arrestation en 2015, Mme Li avait été arrêtée cinq fois et s’était vue confisquer 6 000 yuans en espèces.


En septembre 1999, lorsque Mme Li est allée à Pékin faire appel pour le Falun Gong, elle a été arrêtée par la police de Fushun stationnée à Pékin. Elle a été détenue au commissariat de Xinhua pendant 19 jours et a dû débourser 5 000 yuans en espèces pour être libérée.


Le 16 décembre 2000, Mme Li a de nouveau été arrêtée et envoyée au camp de travaux forcés de Wujiabao pour deux ans. Elle a été torturée, privée de sommeil et soumise au travail forcé sans rémunération.


Mme Li a été arrêtée pour la troisième fois le 5 mars 2002 alors qu'elle se rendait à Pékin pour faire appel en faveur du Falun Gong. Elle a été attrapée à la gare de Shanhaiguan et détenue pendant 15 jours. Elle a ensuite été envoyée dans le camp de travail de Wujuabao pendant 10 jours et condamnée à une amende de 1 000 yuans.


En septembre 2002, Mme Li a été arrêtée une quatrième fois et condamnée à trois ans de travaux forcés pour avoir refusé de renoncer à ses convictions. Elle a été libérée plus tôt après avoir entamé une grève de la faim.


La cinquième arrestation a eu lieu en août 2008. Son domicile a également été saccagé. La police a confisqué son ordinateur portable et son imprimante. La police a utilisé ses relations pour s'assurer que Mme Li serait condamnée à la prison, mais elle a d'abord dû être examinée dans un hôpital local. Pour éviter d'être emmenée en prison, Mme Li a sauté de l'immeuble de l'hôpital et s’est grièvement blessée au dos. Elle a récupéré après avoir pratiqué les exercices de Falun Gong.


Voir également :
http://en.minghui.org/html/articles/2015/3/27/149499.html Several Falun Gong Practitioners Arrested in Fushun City

Version anglaise :
Belated News: 50-Year-Old Woman Dies after Nearly 20 Years of Being Persecuted for Her Faith


Version chinoise :
辽宁抚顺市法轮功学员李淑云遭迫害含冤离世(图)

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.