La mère d'une résidente canadienne condamnée à 3,5 ans de prison pour ses convictions

La mère d'une résidente canadienne a été condamnée à une peine de 3,5 ans d'emprisonnement début septembre 2018 pour sa pratique du Falun Gong, une discipline spirituelle persécutée par le régime communiste depuis 1999.


Mme Chen Huixia, une résidente de la province du Shandong, a été arrêtée le 3 juin 2016 alors qu'elle participait à un rassemblement de pratiquants de Falun Gong dans la ville de Shijiazhuang, province du Hebei. Elle a été torturée au commissariat de Dongyuan et forcée à regarder des vidéos de lavage de cerveau qui diffamaient sa foi.


Sa fille, Mme Lu Hongyan, une résidente d'Ottawa, a réclamé sa libération lors d'un rassemblement à Edmonton, au Canada, le 23 juillet 2016.


Mme Lu a déclaré: "Ma mère a été placée en isolement pendant plus de 20 jours. Il n'y avait pas de lit, juste une chaise en métal. Elle a été attachée à la chaise et soumise à un lavage de cerveau constant. Ma mère est très faible et ne peut pas marcher.


Plus d'un mois après l'arrestation de Mme Chen, la police l'a placée en détention criminelle et transférée au centre de détention n ° 2 de Shijiazhuang le 15 juillet.


Les autorités ont refusé les visites et les appels téléphoniques de sa famille. La police a également retenu ses effets personnels évalués à plus de 100 000 yuans, qui ne lui ont pas encore été restitués.


Pour secourir sa mère, Mme Lu et son mari ont entamé une tournée en voiture depuis d'Edmonton, jusqu’à l'est du Canada, à la recherche d'aide et de soutien. Ils ont également pris la parole à plusieurs rassemblements et tenu des conférences de presse sur le cas de sa mère.


La cour de Yuhua de la province du Hebei a tenu deux audiences pour Mme Chen, les 12 mai 2017 et 4 janvier 2018. Sa famille n'a été informée que moins de 24 heures avant chaque audience.


Mme Chen a reçu son verdict de 3,5 ans en septembre 2018. Son avocat a interjeté en appel devant le tribunal intermédiaire de Shijiazhuang, mais il n'a pas été en mesure d'entrer en contact avec Wang Feng, le juge chargé de l'affaire.


Mme Lu a dit que cela faisait onze ans qu'elle n'avait pas vu sa mère. En tant que pratiquante de Falun Gong elle-même, risquait d'être arrêtée et torturée si elle retournait en Chine. Elle est maintenant très inquiète pour sa mère.


 
Mme Lu Hongyan appelle à secourir sa mère d’une détention illégale en Chine lors d'un rassemblement à Edmonton le 23 juillet 2016.
 
Mme Lu a assisté à une conférence de presse à Ottawa pour demander la libération de sa mère le 26 août 2016.


Version anglaise :
Mother of Canadian Resident Sentenced to 3.5 Years in Prison for Her Faith

Version chinoise :
陈慧霞被石家庄裕华法院非法判三年半

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.