Une artiste de Shanghai envoyée dans un centre de lavage de cerveau après vingt mois d'abus psychiatriques

Une artiste de Shanghai déjà détenue sept fois pour sa croyance vient de nouveau d'être arrêtée. Cette dernière arrestation survient moins de six mois après sa libération de presque deux ans d'abus psychiatriques. Il y a quelques jours, sa famille a appris qu'elle avait été envoyée pour un lavage de cerveau plus poussé.

Mme Tang Weimin, une artiste qui travaillait au centre d'art dramatique de Shanghai, ne connaissait pas le Falun Gong jusqu'à ce que ce système de méditation soit interdit en Chine en juillet 1999 par le dictateur Jiang Zemin. Elle a toutefois commencé la pratique et découvert que le principe Authenticité-Bonté-Patience l'aidait à devenir plus attentionnée. Mais en partageant avec d’autres ses changements positifs, elle a rencontré une grave persécution.

Entre 1999 et 2017, Mme Tang a été arrêtée et détenue sept fois pour sa croyance. Pendant cette période, elle a subi trois fois le lavage de cerveau. Sa septième arrestation a eu lieu le 14 mai 2016, suivie de trente jours dans un centre de détention, puis vingt mois dans un hôpital psychiatrique. En conséquence de l’administration forcée de drogues inconnues, Mme Tang avait des hallucinations auditives et ses cheveux ont viré au gris.

Moins de six mois après que Mme Tang a été libérée, le 7 août 2018, la police du district de Xuhui a fait irruption dans son appartement, lui confisquant ses affaires personnelles et l'emmenant au centre de détention de Xuhui.

L'avocat de Mme Tang a soumis des arguments légaux pour sa non-culpabilité et requis sa libération. Le 8 octobre, il a contacté Cheng Xinghua, le fonctionnaire responsable du cas, lui demandant ce qu'il en était de la situation de Mme Tang. Cheng a dit que le cas avait été transféré au bureau juridique. Des agents ont aussi menacé la famille.

Deux jours plus tard, Mme Tang a été envoyée dans un centre de lavage de cerveau. On a dit à sa famille qu'elle était gardée dans un lieu « sûr » et « tranquille », tout en « récupérant avec des médicaments ». Étant donné les tourments que Mme Tang a subi pendant vingt mois dans un hôpital psychiatrique, sa famille est très inquiète.

Principale personne responsable :

Cheng Xinghua, poste de police de la rue Lingyun : +86-21-23038720

Voir également :

On ignore le sort d'une pratiquante arrêtée et torturée à répétition pour sa croyance

Version chinoise :
长期遭精神病院迫害 上海汤为民再被拘禁到洗脑班

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.