Une femme enceinte, gavée de substances psychiatriques en détention, le mari emprisonné dans un état critique

Mme Zhu Xiumin a été choquée de se retrouver enceinte lors d'un bilan de santé après avoir mis fin à une grève de la faim de cinq mois pour protester contre sa détention arbitraire pour sa croyance en Falun Gong, une discipline corps-esprit persécutée par le régime communiste depuis 1999.


Mme Zhu avait été gavée avec des substances psychiatriques pendant sa grève de la faim. Les drogues ont fait enfler son visage, sa langue était engourdie et elle avait très soif. C'est un miracle que son bébé à naître ait survécu à l'épreuve de cinq mois.


Bien qu'elle ait été relâchée rapidement en raison de sa grossesse, elle a commencé à souffrir d'anémie sévère, d’enflure et de douleurs sur tout le corps résultant de la malnutrition à long terme.


Faisant face à d’inimaginables difficultés physiques, mentales et financières elle s’est rendue dans différents organismes gouvernementaux pour obtenir justice pour son mari, M. Wang Yudong, qui a été arrêté avec elle alors qu'ils rendaient visite à un ami pratiquant de Falun Gong le 21 mars 2017.


Mme Zhu a donné naissance à une petite fille le 8 décembre 2017, six jours avant que son mari soit jugé par le tribunal de Longsha à Qiqihar.


 
La petite fille de Mme Zhu

M. Wang, 46 ans, a été condamné à trois ans peu après son procès. Il n’était sorti de prison que depuis sept ans, en 2011, suite à dix ans d'emprisonnement, également pour sa foi en Falun Gong.


La cour intermédiaire de Qiqihar a rejeté l'appel de M. Wang, qui a été emmené à la Prison de Tailai le 1er mars 2018. Il a ensuite été transféré à la prison de Qiqihar.


Comme son épouse, M. Wang a également entamé une grève de la faim dès leur arrestation. Des mois de gavage forcé et de torture ont mis à mal sa santé, qui s'est encore détériorée après son incarcération.


Il a récemment subi un accident vasculaire cérébral et a développé un problème cardiaque. Il a perdu la plus grande partie de sa vision et était incapable de bouger sa main gauche.


Le 10 octobre, Mme Zhu et leur bébé de 10 mois, ainsi que sa belle-mère de 80 ans, ont rendu visite à M. Wang en prison. Son cœur s’est brisé en voyant son mari d’un mètre soixante- quinze, un homme pesant autrefois 100 kilos, gravement amaigri, et n’en pesant plus que cinquante.

.
M. Wang a été envoyé à l'hôpital dans un état critique le 15 octobre. Malgré les ferventes demandes de libération de Mme Zhu, la prison l'a maintenu en détention et a refusé de lui accorder une libération conditionnelle.


Voir également : (en anglais)

Heilongjiang Man Tried for Suing Former Chinese Dictator
16 Arrested in Heilongjiang for Their Faith: 3 Sentenced, 9 Awaiting Trial
Couple from Heilongjiang Province Arrested and Tortured
Qiqihar, Heilongjiang Province: More Than a Dozen Arrested for Their Faith, 14 still In Detention


Articles connexes en Chinois :
遭十年冤狱 王宇东再被冤判三年一个刚刚出生孩子的苦难


Version anglaise :
Pregnant Woman Force-fed Psychiatric Drugs in Custody, Imprisoned Husband in Critical Condition

Version chinoise :
王宇东被齐齐哈尔市监狱迫害致脑梗塞住院

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.