La police rase la tête d'une pratiquante de Falun Gong en représailles de sa grève de la faim pour protester de sa détention arbitraire

Mme Hu Liwen, une pratiquante de Falun Gong de Shenzhen, dans la province du Guangdong, a été arrêtée à son domicile le 22 juillet 2018 avec sa gouvernante Hongmei et son invitée Mme Zhong Ping.


La police a déclaré avoir arrêté Mme Hu pour avoir contacté des pratiquants de Falun Gong à l'étranger lorsqu'elle y était allé. Ils ont passé près de quatre heures à fouiller sa maison. Les trois femmes ont été emmenées au centre de détention de Futian et interrogées.


Mme Hu a été transférée du Centre de détention de Futian au Centre de détention du district de Nanshan un mois plus tard. La police a également soumis son dossier au parquet du district de Nanshan .


Mme Zhong a été battue lorsqu'elle a refusé de signer le formulaire d'interrogatoire et a résisté aux efforts de la police pour obtenir ses empreintes digitales. Elle a entamé une grève de la faim pour protester contre la persécution il y a un mois. La police a riposté en lui rasant la tête, en la gavant, en la maltraitant verbalement et en l’humiliant devant d’autres détenues.


Elle est maintenant très faible et souffre de perte de mémoire. Elle soupçonne la police de la droguer lors des gavages forcés.


Hongmei, dont le nom de famille est inconnu, a succombé à la pression et a admis qu'elle était "coupable" de pratiquer le Falun Gong, bien qu'aucune loi en Chine ne criminalise la discipline spirituelle, basée sur le principes de Sincérité, Bonté, Patience. Elle a été libérée le 17 août 2018.


Version anglaise :

Police Shave Falun Gong Practitioner's Head in Retaliation for Her Hunger Striking to Protest Arbitrary Detention


Version chinoise:
深圳钟萍被福田看守所严重迫害

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.