Un homme du Guangdong poursuit la police pour des accusations injustifiées et une fouille illégale de domicile

Un résident de la ville de Guangzhou a déposé fin octobre une plainte pénale contre la police locale pour avoir perquisitionné son domicile sans suivre de procédure légale et pour avoir porté des accusations injustifiées contre lui pour sa pratique du Falun Gong. Son père a eu une crise cardiaque après avoir été intimidé par la police et il a été frappé d’incapacité.


Le Falun Gong, également connu sous le nom de Falun Dafa, est une pratique de raffinement de l’esprit et du corps qui est persécutée par le régime communiste chinois.


M. Yan Rongjie, 55 ans, est agent de sécurité à l'Institut de recherche sériculturel & agroalimentaire de l'Académie des sciences agricoles du Guangdong. Il a été arrêté l'après-midi du 23 juillet 2018 alors qu'il parlait du Falun Gong à des gens près d'un hôpital local.


Cette nuit-là, quatre policiers du commissariat du district de Yuexiu sont entrés par effraction dans la maison qu'il partageait avec ses parents et ont tout retourné. Le couple d’ainés, âgés de 80 ans a contesté, mais ils ont été intimidés et filmés.


Le père de M. Yan a été incapable de dormir ou de manger pendant plusieurs jours après le départ de la police. Il a fait une crise cardiaque le 20 août et a passé plusieurs jours dans le coma. Son cœur a presque cessé de battre. Bien qu'il ait survécu, il est devenu totalement paralysé et frappé d'incapacité.


 
Le père de M. Yan aux soins intensifs


Dans sa plainte, M. Yan a déclaré que les preuves à charge, telles que des documents liés au Falun Gong confisqués à son domicile, ne pouvaient pas soutenir l'accusation d’«atteinte à l'application de la loi par une organisation sectaire», prétexte habituel utilisé par le régime chinois pour s'en prendre aux pratiquants de Falun Gong. De plus, le Falun Gong ne figure pas sur la liste des sectes publiée par le ministère de la Sécurité publique.


Il a également souligné que le procureur avait renvoyé son dossier à la police le 17 octobre, faute de preuves suffisantes, peu de temps avant qu'il ne décide de porter plainte contre la police.

 
M. Yan Rongjie


L'avocat de M. Yan a également exprimé son avis juridique selon lequel son client n'avait violé aucune loi en pratiquant la discipline spirituelle du Falun Gong et que le procureur devait classer son cas et le relâcher.


La plainte de M. Yan a été déposée auprès du parquet du district de Yuexiu contre le commissariat du district de Yuexiu. La même plainte a également été déposée auprès des services de police de niveau supérieur et d'un bureau d'appel compétent. Sa famille a également déposé une demande de divulgation d'informations auprès du commissariat du district de Yuexiu, exigeant de connaître la base légale de la police pour filmer ses parents en vidéo lors du saccage de son domicile.


Voir également :
M. Yan Rongjie arrêté

Version chinoise :

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.