Une ancienne universitaire et cadre d’entreprise meurt après des arrestations répétées et un emprisonnement prolongé

Une femme de 63 ans de l’agglomération de Xuzhou est décédée le 28 mars 2018, après avoir souffert des années d’arrestations répétées et d’emprisonnement pour son refus de renoncer au Falun Gong, une discipline spirituelle persécutée par le régime communiste chinois.

Mme Cheng Haiyan enseignait à l’Université pharmaceutique de Chine de Nanjing, dans la province de Jiangsu avant qu’elle ne déménage dans la province de Xizhou afin de retrouver son mari militaire. Elle a commencé par travailler comme directrice pour des produits médicaux de santé à la Société d’Import-Export de l’agglomération de Xuzhou et a ultérieurement été nommée directrice générale de la Division de l’Industrie légère et des Produits textiles de la Société de groupe de matériaux.

 
Mme Cheng


En dépit de sa brillante carrière, Mme Cheng souffrait d’une hépatite B et en voulait à son mari de ne pas l’aider dans les tâches domestiques. Sa santé, cependant, s’est remarquablement améliorée juste un mois après avoir commencé à pratiquer le Falun Gong en 1998 ; En suivant le principe Authenticité-Compassion-Tolérance dans son comportement, elle a également cessé de se plaindre de son mari.
Ce dernier a été surpris d’un tel changement et a dit une fois "Si seulement toutes les épouses de militaires pouvaient pratiquer le Falun Gong ! "

Mme Cheng n’a jamais vacillé dans sa foi lorsque la persécution du Falun Gong a commencé en 1999. Elle prévoyait d’aller à Beijing faire appel au nom du Falun Gong, mais elle a été arrêtée à la gare ferroviaire de Nanjing le 29 septembre 2000. Elle a été envoyée à l’hôpital psychiatrique local le 12 décembre cette année là où elle a été détenue pendant deux mois et demi.

Les autorités locales ont menacé de renvoyer son mari de l’armée si elle n’acceptait pas de divorcer d’avec lui. Elle n’a pas eu d’autre choix que de signer les papiers. Son mari a été par la suite soumis à des pressions pour qu’il épouse une autre femme dans les trois mois.

Mme Cheng a été condamnée à 10 ans de prison après avoir été arrêtée une seconde fois le 19 septembre 2001. Elle a été violentée et droguée durant son emprisonnement. La prison locale l’a libérée pour raison médicale le 21 avril 2009.

Mme Cheng a été arrêtée encore quatre fois dans les quelques années qui ont suivi, en 2011, en mai 2013, mars 2014 et mai 2015 respectivement. Alors qu’elle n’était pas en garde à vue, elle a été confrontée au fréquent harcèlement de la police locale, qui a également mis son téléphone sur écoute et surveillé chacun de ses mouvements.

Aucune loi en Chine ne criminalisant le Falun Gong, Mme Cheng a intenté des plaintes à trois reprises contre la Cour de district de Yulong, qui l’a condamnée à la prison, en avril 2011, avril 2014 et en août 3014, respectivement. Elle a également déposé plainte en 2015 contre l’ancien dictateur Jiang Zemin pour avoir initié la persécution du Falun Gong ayant résulté en son emprisonnement et brisé sa famille.

Ses plaintes ont été adressées à la Cour populaire suprême, au Parquet populaire suprême, au Parquet de la province de Jiangsu, au président Xi Jinping et à l’équipe d’inspection du gouvernement central.
Elle n’a jamais reçu de réponse d’aucun des destinataires.

Voir également :
Ms. Cheng Haiyan Illegally Arrested Again after Eight Years in Prison
Detained for 10 Years, Ms. Cheng Haiyan from Nanjing Arrested Again

Version chinoise :
十年冤狱 南京法轮功学员成海燕被迫害离世

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.