Une enseignante primée meurt en servant sept ans pour sa foi dans le Falun Gong

Un homme de 82 ans de la ville d'Anshan a reçu un appel téléphonique de la prison pour femmes de la province du Liaoning à 10h20 le 8 mars 2018. On lui a dit que sa fille emprisonnée, Mme Sun Min, avait soudainement perdu connaissance le matin après le petit-déjeuner et recevait un traitement d'urgence à l'hôpital de la prison.


 
Mme Sun Min

Le père âgé a reçu un autre appel alors qu’il se rendait à la prison. Sa fille avait été transférée à l'Hôpital général du Bureau de gestion des prisons de la province du Liaoning. Il est arrivé à 12h50 pour ne voir finalement que le cadavre de sa fille. Un médecin résident, prénommé Wang à l'hôpital général, a déclaré que Mme Sun était déjà décédée au moment de son arrivée.


Le père de Mme Sun a demandé à l'hôpital d'effectuer une autopsie. Au moment d’écrire cet article, le corps de Mme Sun est toujours détenu à la morgue de l'hôpital, et il n'est pas clair si une autopsie a ou non été faite.


La mort de Mme Sun a couronné son épreuve de plusieurs décennies pour défendre sa croyance en Falun Gong, une discipline spirituelle persécutée par le régime communiste chinois depuis 1999.


Sun Min, une enseignante de collège primée, a perdu son travail après le début de la persécution. Elle a été incarcérée quatre fois pour un total de deux ans et quatre mois entre 2000 et 2012. Lorsqu'elle a été arrêtée pour la dernière fois le 28 juin 2016, elle a été condamnée à sept ans dans la prison pour femmes de la province du Liaoning, où elle a été soumise à diverses formes d’abus et de torture.


Son père n'a pas été autorisé à lui rendre visite en prison avant le 7 février 2018. Il a noté que sa fille, une femme autrefois en bonne santé, était amenée dans la salle de visite sur le dos de quelqu'un. Elle avait perdu sa capacité de marcher suite à la torture.


Malgré sa souffrance, Mme Sun, 50 ans, était de bonne humeur lors de sa brève rencontre avec son père en février, qui ne s'attendait pas à ce que sa fille meure juste un mois plus tard.


Mme Sun a écrit un article pour détailler ses arrestations répétées pour tenir fermement à sa croyance. Elle a également expliqué pourquoi elle et de nombreux autres pratiquants de Falun Gong n'ont jamais hésité dans leur foi: « Nous sommes des employés travaillant dur, des membres de famille aimants et des citoyens respectueux des lois. La seule chose qui nous différencie est que nous pratiquons le Falun Gong et que nous nous efforçons de nous conduire selon les principes de Authenticité-Bonté-Patience. Le Falun Gong a sauvé tant de vies et réuni tant de familles autrefois brisées. Lorsque nous sommes persécutés sans raison, nous nous affligeons de voir que la persécution a causé d’aussi désastreux dommages à notre nation entière. C'est pourquoi nous risquons de perdre nos emplois ou même nos vies pour sensibiliser à la persécution et aider le public à comprendre l'illégalité et la brutalité de la persécution. »


Les amis de Mme Sun ont rendu visite à son père après sa mort. Le vieil homme a exprimé sa détermination à demander justice pour sa fille. En triant les photos d'enfance de sa fille, il est devenu silencieux et est resté longtemps sans rien dire.


Prison pour femmes de la province du Liaoning+ 86-24-31236026, + 86-24-31236329, + 86-24-88093217, + 86-24-88092361
Directeur: Jia Fujun: + 86-24-31236001, + 86-15698808121
Instructeur politique Xu Min (responsable de la persécution du Falun Gong): + 86-24-31236002


Voir également :

Mme Sun Min perd la capacité de marcher en prison

Un père n’est pas autorisé à voir sa fille mourante en prison

En anglais
Teacher Tried Again for Her Faith After Years of Torture and Arrests
Well-Recognized Teacher Force-Fed in Detention Center


Version chinoise :
优秀教师孙敏在辽宁省女子监狱被迫害致死(图)

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.