Les pratiquants sont forcés à manipuler des matières toxiques dans le centre de détention de la ville de Liyang, Zhangzhou, province du Jiangsu

Les détenus du centre de détention de la ville de Liyang sont forcés à remanier des diodes tout au long de l'année. Lorsque les pratiquants de Falun Gong sont envoyés au centre de détention, ils sont aussi forcés à remanier des diodes et des claviers d'ordinateur. (Une diode est un composant électrique qui permet au courant électrique de circuler dans un seul sens. À ses extrémités, elle contient généralement deux fils - une cathode et une anode - faites de métaux lourds qui sont toxiques.)

Pour remanier des diodes on doit rouler dans les deux sens les diodes déformées ou tordues sur un morceau de caoutchouc plat pour les redresser. Au centre de détention, une détenue doit faire cinq kilos de diodes par jour et un détenu davantage. Les prisonniers commencent à travailler à 7 h du matin et parfois continuent à travailler jusqu'à 21 h 30. En règle générale, ils n’ont pas de pause à midi. Ils doivent travailler non-stop, sinon ils ne peuvent pas terminer leur quota journalier.

Quand une personne fait ce type de travail d'esclave pendant une période assez longue, ses doigts se déforment : les articulations deviennent raides et incapables de se plier, les doigts deviennent plus gros et enflés, on perd ses ongles et les doigts sont infectés. L'exposition à long terme aux métaux lourds peut aussi provoquer des réactions allergiques, y compris des démangeaisons, une irritation de la peau et des points rouges sur tout le corps.
.

Les détenus ne sont pas payés pour leur travail, même s’ils travaillent deux ou trois fois plus qu’un ouvrier industriel moyen. Les gardiens de prison et les fonctionnaires tirent d'énormes profits financiers de leur travail, mais les pratiquants de Falun Gong et d'autres détenus sont traités de façon inhumaine. La cruauté est présente même pour les choses simples. Par exemple, il n'y a pas d'eau chaude pour les prisonniers. Les gens sont obligés de prendre des douches froides, même en hiver. Beaucoup de femmes ont développé des menstruations irrégulières, des saignements abondants, des menstruations prolongées et une hypertension artérielle.


Il y avait trois femmes sourdes dans ma cellule. La peau sur leurs mains se décollait, et leurs doigts saignaient. Elles devaient toujours travailler avec les diodes afin de remplir le quota requis. Ce mauvais traitement se produit toujours au centre de détention de Liyang.


La gardienne de prison Shen Zhijuan est impitoyable envers les détenues âgées ou malades. Et si une détenue montre la moindre résistance, elle lui menotte les mains.


Traduit de l’anglais
Practitioners Forced to Handle Toxic Materials at the Liyang City Detention Center, Zhangzhou, Jiangsu Province


Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs :
chrisfym@fldf.be

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.