Nouvelles de Chine, 4656 morts confirmées, Dernières nouvelles, Témoignages individuels, Révéler la persécution, Bureau 610, Camps de la mort et trafic d'organes, Mise en scène tragique : l'épisode de l'auto-immolation, Autres

Torture | Arrestations, enlèvements, disparitions | Lavages de cerveau | Détentions illégales et emprisonnements | Extorsions | Persécutions dans la société | Dans les camps de travail | Témoignages individuels | Accusations fabriquées | Hôpitaux psychiatriques | condamnations illégales | Usage de faux et mensonges | Violer la loi | Procès secrets | avortements forcés | Traffic d'organes | Eléments d'enquête | Voix de justice - soutiens | Couverture des médias | Manifestations pacifiques - Forums - Débats | CIPFG | Documents de référence | Opinions et commentaires | Rapports d'enquête | Révélations et Témoignages | Conférences de presse - Déclarations | Enquêtes indépendantes | Travail forcé | Persécution hors de Chine

  • Le pratiquant Zhou Zhi torturé à mort à la deuxième prison de la ville de Shenyang, province du Liaoning

    M. Zhou Zhi, environ 38 ans, était ingénieur au groupe métallurgique de la ville de Benxi dans la province du Liaoning. Il a été arrêté en mai dernier pour avoir téléchargé des documents de clarification de la vérité sur le Falun Gong sur Internet. Après son arrestation, Zhou a fait une grève de la faim pour protester contre sa détention illégale. En novembre dernier, lui et trois autres pratiquants ont été condamnés à 11 ans de prison. Zhou a été torturé à mort aux environs de 21h. le 16 août de cette année à la deuxième prison de Shenyang, province du Liaoning.
  • Zhao Qiang de la ville de Rongcheng, province de Shandong, a été atteint d’une défaillance mentale à la suite de torture dans une institution psychiatrique

    Zhao Qiang, un homme de 27 ans, habitant le village de Xiaonigou dans la municipalité de Datong de la ville de Rongcheng, province de Shandong, est diplômé du collège pour adulte de la ville de Rongcheng et pratique le Falun Dafa depuis 1996. Au mois d’octobre de l’année 2000, Zhao Qiang s’est rendu à Pékin pour témoigner en faveur de Dafa et y a été illégalement arrêté. Il a d’abord été battu dans un poste de police local et ensuite envoyé au centre de détention de la ville de Rongchen où il a été torturé. 15 jours plus tard, il a été transféré dans un hôpital psychiatrique où il a été détenu pendant quatre mois avant d’être relâché.
  • Au Camp de Travail Forcé de Zhangshi, le quota de mort autorise les autorités à maltraiter les pratiquants sans crainte d’être punis.

    On dit que le Camp de Travail de Guanshanzi est une carrière située dans le Comté de Changtu. Dès que les pratiquants y ont été envoyés, leurs têtes ont été recouvertes d’une couverture et ils ont été battus à coups de matraques jusqu’à l’évanouissement. Puis des tubes d’eau à haute pression ont été insérés dans leurs anus et ils ont été torturés ainsi jusqu’à ce qu’ils vomissent et aient la diarrhée. Il y a un « quota de mort » chaque année. On a dit que sur trois pratiquants envoyés là, un est déjà torturé à mort. Mais la police recourt à une mise en scène pour appuyer ses déclarations que les pratiquants ont commis le suicide en se pendant eux-mêmes.
  • L’ancien administrateur de la Banque Chinoise de Construction Chen Guanghi est dans une condition critique du aux mauvais traitements reçus alors qu’il était détenu par la police.

    M. Chen Guanghui a 38 ans. Après être sorti diplômé de l’Université de Nanjing, il a été nommé administrateur de la Division de Lianyungang de la Banque Chinoise de Construction et vice directeur de la section informatique. C’était un employé diligent, bien connu dans toute la banque et toujours prêt à aider les autres. M. Chen a commencé à pratiquer le Falun Gong en 1995. Le 29 juillet 2004, Chen Guanghui a été blessé à l’arrière de la tête. Il a été envoyé à l’Hôpital Affilié de l’Université Médicale de Suzhou pour traitement. Il est dans le coma au département de neurologie et sa vie est en danger. Les policiers n’ont pas informé ses proches de sa condition avant le 4 août 2004.
  • Le camp de travail de Longshan et le Bureau Judiciaire de la ville de Shenyang intensifient la persécution de Gao Rongrong

    Mme Gao Rongrong est une pratiquante de Falun Gong de la ville de Shenyang, dans la province de Liaoning. Son visage a été défiguré après que la police du Camp de travail de Longshan de la ville de Shengyang l’ait choquée avec des bâtons électriques pendant presque sept heures consécutives. Pour cacher leur crime, la police l’a envoyée à l’hôpital n°1 de l’Université Médicale Chinois pour un soi disant "soin "alors qu’en fait ils voulaient plutôt la garder sous stricte surveillance pour empêcher que leur brutalité ne soit révélée au monde.
  • M. Hang Liguo, pratiquant de Dafa a été torturé à mort dans la prison N°2 de la ville de Shenyang

    M. Hang Liguo était un pratiquant de Lingyuan, province de Liaoning, et ouvrier dans l’Usine d’Acier de Lingyuan. En octobre 2001, il a été illégalement arrêté et condamné pour avoir expliqué les faits à propos du Falun Gong. Il a été torturé à mort le 23 août 2004. Les détails sont en cours d’enquête.
  • Nouvelle retardée – M. Cao Yang pratiquant de Dafa de la ville de Chongqing a été torturé à mort en 2002

    En octobre 2000, Cao Yang a été emmené de force et illégalement condamné à trois ans pour sa pratique de Falun Gong. Il a été envoyé à Qianjiang aux travaux forcés et inhumainement torturé. Il était sous surveillance quotidienne 24h sur 24, privé de sommeil et battu par les toxicomanes. En mai 2002 il a été torturé à mort. Les policiers n’ont pas autorisé sa famille à voir le corps. Ils ont prétendu qu’il s’était suicidé et se sont dépêchés d’incinérer le corps.
  • Complément d’information sur la torture à mort de la pratiquante de Dafa Mme Xu Fuzhi, de la province du Heilongjiang

    Lorsque Xu Fuzhi a été kidnappée par les autorités et emmenée au centre de détention, elle a été détenue pendant un an et six mois. Elle a été torturée à mort par le Bureau 610 de Mudanjiang, Peng Jun et d’autres de l’équipe de sécurité nationale du département de police d’Aimin, le bureau de police de Bei’an, Sun Hongliang et d’autres du tribunal d’Aimin. Jusqu’ici, sept pratiquants de Dafa de Mudanjiang sont morts suite à la torture. Près de 600 pratiquants ont été envoyés à la prison de Jianshan, la prison pour femmes de Harbin, au centre de réhabilitation pour drogués de Harbin, au centre de détention de Mudanjiang, au camp de travaux forcés et à l’hôpital psychiatrique
  • Echouant à détruire sa foi, les complices de Jiang (Zemin) ont défiguré son visage

    La pensée de la défiguration donne des frissons à la plupart des gens, et est généralement associée à la haine et à la vengeance, mais l’équipe du Centre de Redressement Longshan et Gao Rongrong ne se sont probablement même jamais rencontrés auparavant. Pourquoi auraient ils tant de haine pour la torturer de la sorte ? Il est évident que la persécution de Falun Gong bloque le chemin de l’amélioration des droits de l’homme en Chine, et que ‘’l’entraînement ‘’ de la police corrompue propage la haine et encourage un comportement déshonorant comme défigurer une femme innocente.
  • Madame Wang Guangying pratiquante de Falun Gong de la ville de Harbin décède après quatre années de persécution implacable

    Madame Wang Guangying, une pratiquante de Dafa âgée de 40 ans, habitait la ville de Harbin, dans la province du Heilongjiang. Elle a été souvent persécutée par la police parce qu'elle croyait fermement dans Dafa. Elle est décédée le 15 juillet 2004.
  • La suite du rapport sur la mort de Mme Peng Chunrong, du quartier de Duzhou, district de Changshou, ville de Chongqing

    Quand le commissariat de police local a refusé d'admettre mme Peng, l’adjoint au maire, Cheng Yi, l'a interrogée et torturée. Le 9 avril, le gouvernement du quartier a appelé le secrétaire du Parti de son village et ses parents pour venir la chercher. Quand ses parents s’ont arrivés, on leur a demandé de payer 10'000 Yuan avant que mme Peng soit libérée. Ils n'avaient pas l'argent, alors ils sont partis sans elle. Le 11 avril, Mme Peng est décédée à l'intérieur de la cour du bâtiment du gouvernement du quartier de Duzhou.
  • M. Han Liguo, pratiquant de Dafa a été torturé à mort à la prison n°2 de la ville de Shenyang

    M. Hang Liguo était un pratiquant de la ville de Lingyuan dans la Province de Liaoning, et il travaillait dans la Compagnie d’Acier de Lingyuan. En octobre de l’année 2001 il a été illégalement arrêté et condamné parce qu’il clarifiait la vérité sur le Falun Gong. Il a été torturé à mort le 23 août 2004. Nous attendons une enquête pour avoir les détails de sa mort.
  • Mme Shan Yuqin pratiquante de Falun Gong de la province de Heilongjiang est morte suit à une torture brutale (photo)

    En février de l’année 2000, elle a été à Beijing pour faire appel et a été arrêtée par la police de la ville de Dalianhe. En 2001, Shan Yuqin a été arrêté de nouveau par la police de la ville de Dalianhe et condamnée à deux ans de « rééducation » par des travaux forcés. A Cause d’une longue période de torture, sa santé s’est de plus en plus dégradée. La moitié de son corps était paralysé et elle ne pouvait pas s’occuper d’elle-même. Finalement elle a eu des troubles mentaux. Après qu’elle soit rentrée chez elle, sa santé a continué à se détériorer et elle est restée alitée. Elle est morte le 20 août 2004.
  • Information Tardive: M. Cao Yang pratiquant de Dafa de la ville de Chongqing a été torturé à mort en 2002

    En octobre 2000, parce qu’il pratiquait le Falun Gong, Cao Yang a été pris de force et illégalement condamné à trois ans d’emprisonnement. Il a été envoyé au camp de travail de Qianjiang et torturé de façon inhumaine. Il était surveillé 24h sur 24h, privé de sommeil et battu impitoyablement par des toxicomanes. En mai 2002 il a été torturé à mort. Les policiers n’ont pas permis à sa famille de voir son corps. Ils ont fabriqué une histoire comme quoi il s’était suicidé et ont fait rapidement incinéré son corps.
  • Brutalité policière: Enfermer une pratiquante de Dafa dans une cage pour être piquée par les moustiques

    Un policier a enfermé Hu dans une cage d'acier. Ses mains ont été menottées en haut de la cage. A l'intérieur de la cage, elle ne pouvait ni se tenir debout ni s'accroupir. Ils ont placé la cage, avec Hu à l'intérieur, sous un arbre. En été, le temps était chaud et humide, et l'air était lourd avec des nuées de moustiques. Elle a été forcée de rester dans la cage dehors pendant huit jours où elle a subi les piqûres de milliers de moustiques lesquels la recouvraient par nuées.