Nouvelles de Chine, 4814 morts confirmées, Dernières nouvelles, Témoignages individuels, Révéler la persécution, Bureau 610, Camps de la mort et trafic d'organes, Mise en scène tragique : l'épisode de l'auto-immolation, Autres

Torture | Arrestations, enlèvements, disparitions | Lavages de cerveau | Détentions illégales et emprisonnements | Extorsions | Persécutions dans la société | Dans les camps de travail | Témoignages individuels | Accusations fabriquées | Hôpitaux psychiatriques | condamnations illégales | Usage de faux et mensonges | Violer la loi | Procès secrets | avortements forcés | Traffic d'organes | Eléments d'enquête | Voix de justice - soutiens | Couverture des médias | Manifestations pacifiques - Forums - Débats | CIPFG | Documents de référence | Opinions et commentaires | Rapports d'enquête | Révélations et Témoignages | Conférences de presse - Déclarations | Enquêtes indépendantes | Travail forcé | Persécution hors de Chine

  • Ma mère me manque beaucoup, mais je suis tellement fière d’elle

    "A l’école, mes camarades se moquent toujours de moi. Quelqu’un m’a demandé : « Est-ce que ta mère te manque ? ». J’étais en pleurs cette fois là et ne pouvais rien répondre. C’est difficile de trouver les mots pour exprimer ma pensée. Il y avait aussi des gens qui disaient : "Ta mère ne s’occupe que d’elle-même, elle se fiche de toi ". Cependant je sais que le choix de ma mère est le bon. Elle a mis en péril sa propre sécurité pour dire aux gens que Falun Dafa et " Vérité, Compassion, Patience" sont bons, elle a eu le courage de faire ça !".
  • Fan Xuejun pratiquant de Dafa de la ville de Shenyang meurt, persécuté dans une prison de la ville de Liaoyang, province de Liaoning

    M. Fan Xuejun, âgé de 30 ans, était un résident de la rue Weihe dans le district de Huanggu, ville de Shenyang, province de Liaoning. Vers 11h00, le 12 septembre 2004, il a si sévèrement abusé et maltraité qu’il est mort dans une prison de la ville de Liaoyang. Des témoins oculaires ont vu l’état du corps de Fan Xuejun: Son crâne était fracassé, il y avait un trou dans son dos et une longue coupure dans sa cuisse. Les circonstances et les détails de sa mort font l’objet d'une enquête.
  • Collection spéciale – Dénoncer les pratiques d’exploitation dans les camps de travail chinois (Partie 1)

    En Chine dans les petits restaurants de bord de route, les baguettes jetables largement utilisées sont désignées sous le nom de baguettes "aseptisées". Elles sont d’usage courant dans les restaurants chinois d’outre-mer. Vous pouvez voir qu'elles ont été placées ensemble dans un emballage ou ont été empaquetées séparément avec la mention " Aseptisé pour votre Sécurité!" ; Selon une enquête en Chine, plus de 80% de ces baguettes n'ont jamais été aseptisées. La féroce concurrence de marché a rendu impossible le recouvrement de tous les coûts, ainsi quelques entreprises ont omis le processus d'aseptisation.
  • Appel urgent pour secourir les pratiquants de Falun Dafa en danger de mort du fait de la persécution brutale dans la prison de Jilin

    Durant les quelques derniers mois, plusieurs pratiquants mourants ont été transférés à l’hôpital central du chemin de fer de Jilin dans la ville de Jilin pour de soi-disant traitements. On dit qu’un pratiquant âgé de 36 ans dont on ne connaît pas le nom est mort dans l’hôpital à cause de la persécution. Les autorités ont tenté de camoufler leurs crimes et ont bloqué la propagation de la nouvelle. A présent, davantage de pratiquants sont encore "traités" à l’hôpital. Tous sont enfermés dans un quartier à l’intérieur d’une clôture de fer, et sont surveillés 24h sur 24.
  • Mme. Wang Yan pratiquante de la ville de Dalian est morte en résultat des mauvais traitements au Camp de Travail Forcé de Masanjia

    Mme Wang Yan, était une pratiquante de Falun Dafa de la ville de Dalian, dans la province de Liaoning. En avril 2001, elle fut illégalement arrêtée et envoyée au Camp de Travail de Masanjia. En septembre 2003, elle fut relâchée. Ses membres de famille ramenèrent son corps sur leur dos. Elle est décédée 1er octobre . Les détails sont en cours d’enquête.
  • Détails sur la mort de la pratiquante de Falun Dafa Liu Gai du canton de Bo’ai dans la province de Henan

    Suite aux implorations des membres de la famille, la police a enfin autorisé deux des fils de Mme Liu à voir son corps. En voyant l’état de leur mère, les deux fils ont été bouleversés. Elle avait des ecchymoses sur tout le corps, ses vêtements étaient déchirés et elle avait les bras couverts de blessures au couteau.
  • Mme Liu Bo , pratiquante de Falun Dafa, meurt de la persecution dans la province de Jilin

    Dans l’agglomération de Yanji, province de Jilin, une pratiquante de Falun Dafa de quarante cinq ans, mme. Liu Bo est morte en détention policière. Le 9 août 2004, la police a averti la famille de Liu de sa mort. Lorsque la famille alla chercher son corps, ils remarquèrent que la tête de Liu était anormalement enflée. La police prétendit qu’elle s’était suicidée. La famille de Liu ayant été profondément trompée par les mensonges du régime de Jiang, accepta la crémation du corps de Liu. Ils ne souhaitent plus parler de Liu Bo ni de sa mort. Ils sont allés jusqu'à dire "Plus la peine de s'inquiéter maintenant qu'elle est morte."
  • Incidents violents pour stopper le droit d'appel des gens – le régime de Jiang étend la persécution au-delà du Falun Gong

    Parce que les autorités ont fait déménager de force Ye Guodong, Ye Guodong est devenu sans ressources et sans abri. Il a dit dans une interview, « Ma maison était près des 'Deux bureaux d'appel.' Voici quatre ou cinq ans, j'ai vu la police arrêter et battre de façon barbare les pratiquants de Falun Gong. Ils venaient manger dans mon restaurant, et ont demandé à mon fils de battre deux pratiquantes de Falun Gong qui étaient menottées ensemble. J'ai dit à mon fils que nous ne devrions pas faire une chose aussi immorale. Je n'ai pas pu le supporter, et je me suis querellé plusieurs fois avec la police. C’est maintenant à mon tour d'être maltraité. »
  • Mme Xiao Hongxiu, soixante cinq ans, a été torturée à mort dans la Prison pour Femmes de la Ville de Chongqing

    Mme. Xiao Hongxiu a été soumise à la torture physique et mentale par la police de la prison pendant une longue période. La maltraitance incluait l’injection d’une médecine inconnue bien qu’elle ne fut pas malade, le travail forcé, la privation de sommeil malgré qu’elle fut dans un état de faiblesse du aux mauvais traitements à long terme, et la posture debout forcée toute la journée lorsqu’elle était trop faible pour travailler. Mme Xiao a perdu conscience plusieurs fois en effectuant le travail forcé, jusqu’à ce qu’elle finisse par mourir dans la prison de Yongchuan.
  • Les graves tortures que j’ai subies au camp de travail forcé de Chaoyanggou, ville de Changchun (Photos)

    Quand les pratiquants sont arrivés au camp de travail forcé de Chaoyanggou l'après-midi du 24 décembre 2001, ils ont vu une rangée de gardiens de prison, casqués et portant des ceinturons militaires attachés autour de la taille. Les pratiquants ont découvert pourquoi plus tard. Afin de faire face efficacement à ces pratiquants arrivant des trois camps de travail, le secrétaire adjoint du Parti de la province, Lin Yanzhi, avait personnellement donné des ordres pour torturer ces pratiquants restés résolus.
  • La police dans la troisième brigade du camp de travaux de Tuanhe à Pékin torture Qi Wei, pratiquant de Falun Dafa (dessins)

    En juin et en juillet 2003, Qi Wei, qui travaillait dans un cabinet d’avocat à Pékin, a été enlevé et envoyé au camp de travaux de Tuanhe dans la région de Daxing à Pékin, où il a subi des tortures inhumaines. Parce qu’il a refusé d’accepter le lavage de cerveau, il a été privé de sommeil et de sa liberté. Chaque jour on l’a obligé à subir des sessions de lavages de cerveau. La nuit on l’a obligé à être assis sur un tabouret face à un mur jusqu’à 2h du matin et il n’a été autorisé à dormir que 2 ou 3 heures. Un criminel du nom de Gao Xiang a été spécialement désigné pour surveiller ses activités journalières.
  • La police renverse des pratiquants en moto sur l’autoroute dans la province de Guizhou

    Le 28 Juin 2004, le jour de l’incident de la fusillade en Afrique du Sud, un autre cas de persécution dramatique s’est déroulé dans la province chinoise de Guizhou. Le soir du 28 juin 2004, le pratiquant de Falun Dafa Wang Xinping et sa femme Lin Shusheng, employés de l’usine de Honghu dans le canton de Pingba, roulaient en moto sur l’autoroute de Guihuang. La police de la ville de Qingzhen et celle de la ferme de Zhongba dans la province de Guizhou ont concocté une histoire, disant que l’homme et son épouse étaient suspectés d’avoir accroché environ 200 banderoles le long de l’autoroute. Ils ont bloqué la route et Wang Xiping et sa femme ont été renversés de leur moto.
  • Crucifixion moderne : Les persécuteurs clouent les mains et les pieds d’une pratiquante à un panneau de bois (Photo)

    Dans le passé, Jésus a souffert pour que davantage de gens puissent être sauvés. Aujourd’hui la crucifixion a refait son apparition en Chine, et elle vise des gens qui croient en la vérité, la compassion et la patience. Mme Dong et des centaines de milliers de pratiquants de Falun Gong souffrent une persécution qu’ils ne méritent pas. Mme Qixing Dong a été clouée à un panneau de bois pendant plus de deux mois. Les gardes dans le Centre de Détention de la Province de Jiangxi ont enfoncé des pointes longues de 18 cm dans ses mains et ses pieds.
  • Quelques réflexions d’un fonctionnaire chargé de l’application des lois en Chine

    La constitution chinoise stipule que les citoyens peuvent croire ou ne pas croire dans une religion; ils peuvent choisir leur croyance religieuse. En tant que citoyens Chinois, la croyance des pratiquants de Falun Gong en Dafa est un droit dont les dote la Constitution. Leur foi se base sur leur croyance que la pratique améliore la santé physique et émotionnelle ainsi que la longévité, qu’elle permet d’élever le caractère moral, développe la compassion et l’authenticité, Comparé aux traditionnels Taoïsme, Bouddhisme et Christianisme, qu’y a t il de mauvais dans leur croyance ? Une si grande communauté est privée de sa croyance, y a t il quelque chose de plus anticonstitutionnel que ça ?
  • M. Zhang Sixi un pratiquant âgé de Falun Dafa de la Province de Ningxia est mort des suites de la persécution

    M. Zhang Sixi, âgé de 58 ans, était du village de Heping dans la Province de Ningxia. En juillet 2003, il a été arrêté pour avoir distribué des documents de clarification sur la persécution de Dafa. Cette fois il a été condamné à trois ans d’emprisonnement et détenu au camp de travail de Guanmahu. En février il a soudain eu une attaque due à une torture prolongée. Le camp de travail de peur qu’il ne meurt au camp l’a renvoyé chez lui. Il est mort le 21 août 2004.