L’enquête d'un chercheur indique l'implication du PCC dans les crimes de prélèvements d'organes

Selon un nouveau reportage de la télévision New Tang Dynasty (NTDTV), une entreprise japonaise dans la ville de Shenyang, Chine, a récemment reconnu avoir été impliquée dans le commerce d’organes humains. Le représentant légal de la compagnie a été arrêté. Le site Web de la compagnie a été fermé. Avant, le site Web de la compagnie avait clairement déclaré que leur commerce d'organes humains avait été soutenu en coulisses par les autorités du PCC. Dr. Liu, de l'Institut de recherche sur la réhabilitation médicale naturelle de Californie, a dit qu'il avait visité les sites Web l'année dernière pour se renseigner sur la situation. Il avait découvert que les centres de transplantation d'organes qu’il avait étudiés avaient tous reçus des organes par l'intermédiaire des autorités du PCC.

En mars 2006, un journaliste qui s'était enfui de Chine et l'épouse d'un chirurgien [qui pratiquait] des greffes de cornée, ont publiquement révélé que le PCC prélevait les organes des pratiquants de Falun Gong encore vivants. Dr. Liu a commencé à enquêter cet incident. Il a visité les sites Web plusieurs fois pour se renseigner sur la situation et téléchargé certaines informations sur les centres de greffes d'organes qui invitaient les pays étrangers pour le commerce de greffes d'organes. Dr. Liu a donné quelques exemples des sites Web qui invitaient les clients japonais.

Dr. Liu a dit : « Sur la première page du site Web, ils disaient clairement que leurs greffes d'organes sont soutenues par le gouvernement. Ces organes sont fournis par le gouvernement et peuvent être garantis. Mais après que le crime des vols d'organes ait été exposé au public, je n'ai pas pu accéder à cette page et à quelques autres pages du Web ».

Dr. Liu est entré en contact avec le site Web appelé « Centre international de service de santé de Yuesheng » pour en apprendre davantage sur le centre de greffes d'organes. Il a posé des questions comme « Combien de temps un patient qui a besoin d'un rein doit-il attendre ? » Il a rapidement reçu une réponse du personnel professionnel.

Dr. Liu a dit : « La réponse était très professionnelle et très claire. L’une des réponses est que vous pouvez venir en Chine à tout moment. Après votre arrivée en Chine, vous attendez seulement deux semaines, quatre semaines au maximum, avant de pouvoir recevoir une greffe de rein. En tant que médecin, j'ai formulé deux doutes : le premier que le temps d'attente soit si court. Il est très clair qu'ils ont une banque d'organes plutôt importante. Depuis que la persécution du PCC contre le Falun Gong et le crime de prélèvements d'organes sur des pratiquants de Falun Gong encore vivants par le PCC ont été exposés, le site Web a été fermé. Ceci prouve qu'ils ont senti que l'information était auto-incriminante ».

Un fonctionnaire de l'Association médicale chinoise a promis le 5 octobre 2007 que les prisonniers ne deviendront pas des donneurs d'organes pour les greffes, mais il n'a pas mentionné l'atrocité liée au prélèvement des organes des pratiquants de Falun Gong encore vivants qui n’ont commis aucune crime. Les gens qui sont concernés par ceci devraient demander à la communauté internationale d’exercer une pression ininterrompue sur les autorités du PCC, pour arrêter aussitôt que possible les atrocités brutales qui continuent en secret.

Traduit de l’anglais au Canada le 26 octobre 2007

Version chinoise disponible à:
http://minghui.ca/mh/articles/2007/10/24/165192.html

Version anglaise disponible à:
http://clearwisdom.net/emh/articles/2007/10/25/90832.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.